Canton Kapon-Sitinga : Les sujets du chef réitèrent le Naab-Koobo

A l’occasion de cette présente saison agricole, les habitants du canton de Kapon –Sitinga dans la province du Passoré ont réédité le dimanche 22 aout 2021   ce devoir  traditionnel appelé  Naab-Koobo, consistant à consacrer une journée pour cultiver le champ du chef. Signe de leur allégeance au garant des traditions.

Battement de tam-tams, crépitement de fusils, l’ambiance  au cours cette  journée de ce dimanche 22 aout 2021 présageait d’un évènement particulier  dans le canton de Kapon Sitenga. C’est le jour de Naab-Koobo d’où cette forte mobilisation des habitants de la localité.  Dabas  en mains, les sujets ont envahi le champ  royal peu après 9  heures, dans une ambiance rythmée  par la musique de griots pendant que les fusiliers multipliaient les crépitements de leurs armes. Femmes, jeunes, vieux  maniant la daba avec force et dextérité  ne laissaient aucune chance de résistance à la moindre touffe d’herbes  sur leur passage.

                                         Travailler est bien, se reposer est mieux   

Le cola et  la bière de mil, permanemment ravitaillés, l’on a l’impression que la force des cultivateurs se décuplait à mesure que le temps passait. Comme certains le  disent  ironiquement, le travail a beau être intéressant, regagner le domicile  est mieux  à entendre. A la demi-journée, les braves paysans ont abandonné leurs outils de travail pour se regrouper autour de leur guide sous un gros cailcédrat au  milieu du marché du village.

Tour à tour, le Toog-naba, le Baloum naba, le naba Boulga ont pris la parole pour remercier tous ceux qui ont œuvré à la réussite de cette activité. « C’est un signe de respect à la tradition » ont –ils entonné. Ils ont souhaité longue vie au chef tout en souhaitant  que la saison soit sanctionnée de bonne pluviométrie et d’une récolte abondante.

                                                  Protection des ancêtres                                                                         

Visiblement très ému par cette marque de considération à sa personne, le naba Sonré a pris la parole et s’est adressé à ses sujets en ces termes «  Merci pour cet honneur. Je demande aux mânes de nos ancêtres de nous protéger. Cette mobilisation me rassure que les habitants de mon canton accordent une grande importance  à la tradition. Que les plus âgés  protègent et conseillent  les jeunes. Il faut aussi que les jeunes respectent et écoutent leurs parents, leurs devanciers.  Notre salut réside dans le respect de la tradition, la bonne éducation, la solidarité et l’entraide. Que Dieu nous protège contre les maladies, de tout acte nuisible au bien-être de la population. Mobilisons-nous et prions dieu afin qu’il nous aide à vaincre  les sombres individus qui veulent nous diviser, qui sèment la peur et la désolation sur le territoire nationale. Que l’année prochaine soit meilleure pour que nous nous retrouvons encore bien portants et unis » a prêché le chef du canton de Kapon Sitenga.

A la suite du dur labeur et la séance de communion, les habitants se sont encore regroupés autour de leur chef  pour s’alimenter. Ce fut un moment de ripailles et de grande beuverie de dolo.

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *