Cohésion sociale au Lorum : Le secteur 1 s’octroie le trophée et 150 000 FCFA

Placé sous le patronage du Haut-Commissaire de la province du Loroum Djibril Bassolet, du parrainage du Professeur Smaila  Ouédraogo  Secrétaire permanent du conseil national de lutte contre le Sida et les IST /CNLS-IST,  le tournoi maracana de la cohésion sociale a connu son apothéose ce Samedi 9 Octobre 2021 sur le terrain maracana de Titao. Initiée, par  Ally Ganamé  coordonnateur de l’Unité de Planification et de suivi-évaluation du SP/CNLS-IST, elles étaient au départ 13 équipes issues des sept secteurs et des six zones de Titao a participé à la dite compétition.

Les deux équipes finalistes , l’équipe du secteur 1 et celle du 3

Une somme de 150 000 CFA, un jeu de maillot, un trophée, des médailles, c’est la récompense attribuée à l’équipe du secteur 1, heureuse finaliste  du tournoi de la cohésion sociale  qui a battu celle  du secteur 3 par le score d’un but à zéro.  Battu, le secteur 3  s’est contenté d’un petit trophée, des médailles, un jeu de maillot et une somme de 100 000 FCFA. Classé 3éme, le secteur 7 bénéficie d’une somme de 75000fcfa, un ballon et des jeux de maillots. S’étant accordé la 4éme place le secteur 6 repart avec une somme de 50000 CFA.

Ally Ganamé , le promoteur du tournoi de la cohésion sociale au Lorum

Le comité d’organisation et le promoteur Ally Ganamé  ont aussi récompensé les mérites de certains acteurs notamment le meilleur buteur, le meilleur gardien, l’équipe fair-play. Chacun a  eu droit à une somme de 20 000 CFA. 

                                              Forte mobilisation

Le match a été âprement disputé dans un esprit de flair-play

Cette finale s’est jouée devant une population massivement mobilisée.  A l’heure des récompenses, joueurs et spectateurs ont multiplié les éloges à l’endroit du promoteur au regard de la consistance des prix.  Pour eux ces prix  sont à la hauteur des efforts fournis par les équipes  pour prendre part à la compétition. Cerise sur le gâteau, elle s’est déroulée dans une bonne ambiance du début à la fin. 

Toutes les couches sociales étaient présentes à la fin du tournoi de la cohésion sociale

Preuve que le temps du tournoi a véritablement contribué à renforcer la cohésion sociale. Appréciation toujours des acteurs, le temps de la compétition a été des moments de saine émulation entre les joueurs, de frottement, de divertissement et  de grand rassemblement  en cette période  où l’insécurité instaure la psychose   et menace le  vivre ensemble dans cette partie de notre cher Faso .

                                                   Cultiver la résilience

Remise d’un prix par le promoteur

 Il a fallu une telle initiative  pour permettre à la population de se  distraire  et de communier.  Pour le promoteur, Ally Ganamé, l’une des solutions    pour faire à l’hydre terroriste, c’est la culture de la résilience et celle-ci ne saurait être  effective avec des citoyens désunis, apeurés, angoissés.  C’est  pourquoi il a initié cette compétition footballistique afin les habitants de cette commune puissent se retrouver  et  se donner la main  pour faire face aux forces du mal. Il fait remarquer que l’engouement que ce tournoi  a suscité, son déroulement dans une ambiance paisible  attestent que les objectifs ont été atteints.

                                                     Pérennisation

ambiance conviviale entre le promoteur et Harouna Kiemdé représentant le parrain

Ally Ganamé  a remercié les autorités provinciales  pour leur forte implication à l’organisation du tournoi et  félicité surtout les joueurs des 13 équipes pour leur bon état d’esprit sportif  et leur sens de la responsabilité.

Le chef d’antenne du SP CNLS-IST Nord a traduit l’engagement de sa boite et de son premier responsable à oeuvrer pour la pérennisation de cette compétition

«  Quoi de plus noble que d’apporter la joie et de susciter l’espoir dans un milieu où les gens vivent dans la détresse » apprécie, le chef d’antenne nord du Secrétariat permanent du comité national de  lutte contre le Sida et les IST, représentant le secrétaire permanent de cette structure le  professeur Smaila Ouédraogo parrain de la finale. Il traduit l’engagement de sa boite et de son premier responsable à œuvrer à la  pérennisation de  l’organisation de cette compétition footballistique.

Sens de la maturité

Remise du trophée au capitale de l’équipe du secteur 1

Bassouleymane OUATTARA, secrétaire Général de la province du Loroum représentant le Haut-Commissaire a pour sa part  traduit sa reconnaissance au promoteur d’avoir  accordé ce moment de communion  à la population de Titao.

les officiels suivant le match de la finale

Il a  salué la maturité qui a été constatée durant cette compétition, toute chose  qui a permis l’atteinte de l’objectif visé   qu’est de cultiver la cohésion sociale entre les personnes déplacées et les autochtones

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *