Commune de Arbollé. L’Association Culture Paix et Développement sonne le retour aux sources.

«Les  Rencontres culturelles à Arbollé  » une initiative de l’Association Culture, Paix et Développement (ACPD) dont la deuxième édition a été organisée les 13, 14, 15 mai 2022 sous le thème «  Jeunesse et culture, socle du vivre ensemble et du développement ». Cette édition a été placée sous le parrainage du promoteur  du groupe Savane média   , Zida Aboubacar dit Sidnaaba, de Kevin Ouédraogo PDG de l’ONG APS et de Salifou Kanazoé, PDG de EKF-SA. Me Benewendé Sankara et Lassané Savadogo   étaient des invités d’honneur.

Le menu de cette deuxième édition de l’évènement intitulé « Les  Rencontres culturelles de Arbollé (RECA)   était riche et varié et les fils et filles de la localité ne se sont pas fait  prier  pour répondre présent.

   Troupes de musiques et danses  traditionnelles, lutteurs, tireurs  à l’arc, course cycliste, ce fut un étalage du patrimoine culturel  de Arbollé dans toute  sa diversité.  Avec la bénédiction et les conseils avisés du chef traditionnel Naba Koom Rimbiga de Ramesseum, le promoteur  et le comité d’organisation ont mis les petits plats dans les grands  pour sonner la mobilisation de la population autour de cet évènement. 

Le dernier jour  a été une véritable communion entre population locale et les fils et files de la localité  vivant dans d’autres contrées du pays.  En ces temps de doute, de stress, de mécontentement, de suspicions et de désunion à cause de l’insécurité, l’Association Culture, Paix et Développement ne pouvait pas  faire mieux que de faire en sorte que Arbollé renoue avec ses valeurs qui  rassemblent et consolident les liens.

Pour que les jeunes  comprennent  leur propre culture, il faut qu’ils  participent  à la vie culturelle dans  leurs différentes localités, fait comprendre au passage Hervé Ouédraogo, le chef d’orchestre de ce rendez-vous culturel  dans la cité de la patate douce. 

Les impliquer insiste-t-il, c’est leur permettre de comprendre leur propre culture,  toute chose qui renforcera leur sens du  patriotisme, leur engagement citoyen  et leur capacité à concevoir des activités de développement en lien avec les potentialités locales.

Rencontres culturelles de Arbollé à entendre ses organisateurs se veut également une occasion de renforcer la cohésion sociale et le sentiment d’appartenance à une communauté en ces moments où des individus mal intentionnés  travaillent à désorganiser le vivre ensemble, à saper le moral des membres des communautés  et à semer la zizanie sur les différentes du territoire burkinabé.  C’est aussi inciter et encourager  les ressortissants à mettre leurs expertises   au service du développement de la commune. 

Saluant la vision des organisateurs, Lassané Savadogo de passage a loué l’initiative, confiant  qu’elle contribue à fortifier la résilience de la population face à l’hydre terroriste. 

  Le président du comité d’organisation Sylvain Nabaloum à son tour  a fait remarquer  que la situation dans laquelle est plongée  le pays des hommes intègres  exige la culture d’une solidarité agissante et celle-ci passe par la magnification des valeurs communes se reposant sur la culture.  

Les parrains ont pour leur part souligné  leur ferme engagement à soutenir la pérennisation d’une initiative aussi pertinente et facteur d’union. Ils ont la ferme conviction que l’attachement aux valeurs culturelles  évitera au peuple burkinabé de sombrer  dans la déperdition et la déchéance. 

 Présidant la cérémonie de clôture de cette deuxième édition de Rencontres culturelles de Arbollé, le Haut-commissaire de la province du Passoré, Issiaka Segda a réitéré ses encouragements aux organisateurs. Il a aussi adressé  des remerciements à ceux qui ont apporté du soutien à l’organisation de l’évènement sans manquer de rappeler que la valorisation du patrimoine culturel   figure en bonne place dans les politiques gouvernementales.

Le défilé des 80 troupes traditionnelles présentes, la remise de récompenses aux lauréats en cyclisme,  la démonstration de la lutte traditionnelle, la visite de stands  de produits locaux transformés par des producteurs et des artisans de la zone ont été d’autres moments forts qui ont marqué cette deuxième édition de Rencontres culturelles de Arbollé. Raigaillardis  par    l’engouement suscité  et   la forte adhésion de la population, les membres de l’association Culture, Paix et Développement, contents de faire œuvre utile  ont sonné  le clap de fin de la deuxième édition avec un fort engagement d’organiser une troisièmes plus relevée et attrayante  l’année prochaine.

FASO NORD INFO

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *