Droits humains sur les sites artisanaux : Tabital Lobal forme les formateurs des apprenants aux métiers

Tabital Lobal dans le cadre de son projet « Promotion des droits humains sur les mines artisanales et à petite échelle(ProDHu-MAPE)   » a organisé un atelier de formation les 21, 22, et 23 juillet 2022 à l’intention de 15 maitres artisans de la province du Yatenga  retenus pour former 35 jeunes des communes de Ouahigouya et de Namissiguima repérés sur des sites d’orpaillage pour être formés aux métiers .  

Techniques de transmission des connaissances , hygiène, sécurité et santé de Travail , définition et adoption de la méthodologie de formation dans les ateliers , identification et adoption des outils de suivi et d’évaluation, les caractéristiques des outillages à acquérir ,  ce sont les points sur lesquels les facilitateurs Toukolo Sanou et le contrôleur de travail et de protection sociale,  Amadé Porgo ont échangé avec les maitres artisans pendant les trois jours  .

A  entendre  Toukolo Sanou, un bon praticien n’est pas forcément un bon formateur. La transmission des connaissances obéit à des règles qu’il faut apprendre et c’est ce à quoi il s’est attelé durant le temps qui lui a été imparti pour permettre aux maitres artisans de remplir la mission qui leur a été confiée.

Amadé Porgo pour sa part a fait comprendre  que l’enseignement des normes comme l’hygiène, la santé, la sécurité au travail et l’environnement occupe une place importante dans la formation des apprenants et il est fondamental que les formateurs maitrisent ces normes pour les apprendre aux jeunes qui ont été placés sous leurs responsabilités.

Les deux formateurs ont apprécié  l’intérêt accordé par les  participants à leurs communications. Ils disent être convaincus que l’ambiance qui a régné au cours des échanges augure de l’engagement des maitres formateurs à assurer aux jeunes apprenants des formations de bonne qualité. 

Le chargé du projet Adama Ouédraogo partage la même conviction que les maitres artisans sortent fortement outillés de cette formation, rassurant de leur aptitude à bien  retransmettre ce qu’ils ont appris.   Remerciant Tabital Lobal et les formateurs, les bénéficiaires confient que les connaissances acquises vont  leur permettre d’améliorer leur pratique quotidienne  et renforcent également  leurs capacités à les partager  à des nouveaux apprenants. 

 Adama Ouédraogo rappelle  que   Le projet  « Promotion des droits humains sur les mines artisanales et à petite échelle (ProDHu-MAPE   financé par l’Union européenne est porté  par un    consortium d’associations et d’ONG  dont  l’ONG EDUCO comme tête de file .  Tabital Lobal chargée de l’exécution des activités sur le terrain dans la province du Yatenga   a recensé 35 jeunes des communes de  Ouahigouya et de Namissiguima sur les sites d’orpaillage artisanaux.  Ces jeunes ont été placés dans des ateliers pour des formations à courte durée sur des métiers de leurs choix.

 Selon le chargé  du projet, il est   nécessaire   de renforcer les capacités des tuteurs afin qu’ils puissent bien former  leurs hôtes.  Au regard  de l’assiduité des participants  et de l’attention qu’ils ont accordé aux modules développés indique-t-il,  il est confiant que les jeunes ressortiront bien outillés  des différents ateliers où ils ont été placés. Après leur formation les apprenants bénéficieront de matériels pour créer leurs entreprises. 

Inoussa Ouédraogo

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *