EDUCO au Nord du Burkina : 15 projets en 2021 et un taux d’exécution de 86,22 %

Pour la 7ème fois consécutive, l’ONG globale de coopération pour le développement et l’action humanitaire en faveur des enfants a convié ses partenaires, bénéficiaires, structures centrales et décentralisées, pour une redevabilité à son siège de Ouahigouya, ce mardi 12 avril 2022. Cette cérémonie présidée par Aminata Tarnagda, Haut- Commissaire du Yatenga qui avait à ses côtés André Lankoandé, président de la délégation spéciale de la commune de Ouahigouya et Ollo Oscar Palé, Directeur Pays de EDUCO/ Burkina-Niger et de nombreux invités, fut un véritable moment de rétrospection, d’introspection et de prospection.

Le présidium à la céremonie d’ouverture

« Partenariat ONG/Associations de développement et l’Etat pour une meilleure réponse aux défis de la crise humanitaire : contribution de l’ONG EDUCO », voilà la thématique choisit par EDUCO pour cette JPO.  Malgré le contexte sécuritaire et sanitaire délétère qui ont marqué l’année 2021, l’ONG EDUCO, dans sa dynamique de progrès et d’assistance continus, enregistre 15 projets sur 15 réalisés, avec un taux satisfaisant de 86,22%.

Mme le Haut -Commissaire de la province du Yatenga, Aminata Tarnagda a apprécié la forte contribution de l’ONG EDUCO dans ce contexte de crise sécuritaire

Ce faisant, dans sa déclaration liminaire, le Haut-Commissaire a salué à sa juste valeur « La contribution apportée par EDUCO au cours de l’année écoulée en soutien aux efforts du gouvernement et au profit des communautés résilientes dans un contexte de crise humanitaire particulièrement difficile. »

Une présentation vidéo qui a permis aux participants de prendre toute la mesure des réalisations de l’ONG EDUCO en 2021

A travers la vidéo résumant les réalisations de l’ONG l’an passé, il ressort clairement que les volets éducation, sécurité alimentaire, cohésion sociale et assistance humanitaire entre autres ont été les domaines de prédilection de cette structure salvatrice surtout avec le nombre important des personnes déplacées internes dans la région du Nord.

                                     Redévabilité et transparence comme boussole

Les participants ont été édifiés par la capacité de l’ONG EDUCO à peaufiner des projets pour répondre à la crise sécuritaire et humanitaire et les exécuter convenablement

Ayant investi 3.500.000.000 CFA pour tous ces projets grâce aux soutiens des différents acteurs, « La transparence et la redevabilité vis-à-vis des parties prenantes sur les fonds mobilisés, les actions menées et les résultats obtenus sont des principes clés de travail à EDUCO », selon le Directeur Pays de l’ONG.

A entendre le directeur de EDUCO -Burkina-Niger , de 15 projets en 2021 , sa structure passera à 18 projets en 2022 avec 3.239.295.689 CFA

Pour lui, c’est à ce prix que la confiance s’installera davantage entre Educo, les partenaires techniques et financiers ainsi que les bénéficiaires au nom de qui ces fonds sont mobilisés. Du stand thématique parrainage au stand thématique gouvernance en passant par les stands éducation et protection, les participants ont été édifiés sur les actions de 2021 mis en œuvre par l’ONG.

                                                       18 projets en 2022

Pour l’année 2022, les premiers responsables de EDUCO renseignent que 3.239.295.689 CFA seront injectés pour la réalisation de 18 projets d’épanouissement individuel et collectif notamment. A l’examen de la répartition des quatre grands axes qui commandent ces projets, l’aile éducationnelle rafle la grande mise avec 1.522.831.990 CFA.

Même si des défis majeurs tels que les ressources, le temps, peuvent compromettre l’atteinte des résultats en vue, les leaders de l’ONG rassurent qu’ils s’appuieront sur des  méthodes directes, indirectes et mixtes pour répondre aux besoins des communautés.

                                      Educo et Tabital Lobal main dans la main

La présidente de l’association Tabital Lobal apprécie la bonne collaboration entre sa structure et EDUCO

Présente à cette JPO, Mme Djénéba Sodré/Sangarba, présidente de l’association Tabital Lobal, témoigne que sa structure est une partenaire d’Educo et travaille en tandem avec celle-ci. « En 2021 nous avons développé 6 projets en consortium et un financement propre de Educo qui est l’accès universel des enfants à l’acte de naissance », précise-t-elle. A l’écouter, la collaboration avec Educo est bénéfique car les valeurs cardinales défendues par cette ONG internationale inspirent son association qui est de plus en plus visible sur le terrain.

                                  Des structures déconcentrées de l’Etat bien impliquées

Entité bénéficiaire, la Direction provinciale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Loroum a pu assurer la continuité de l’offre éducative grâce aux soutiens de l’ONG Educo. Selon Mahamadi Koudougou, DPEPPNF/Loroum, au cours de l’année 2021, la province a eu l’accompagnement d’Educo en mobilier scolaire, en formation du personnel, en aménagement d’espaces éducatifs pour enfants parmi tant d’autres.

                           Des investissements structurants à Ouahigouya

Le préfet de Ouahigouya André Lankoandé ne tarit pas d’éloges à l’endroit de l’ONG ESPAGNOLE

Ville abritant le siège régional de l’ONG, le préfet, président de la délégation spéciale de la commune de Ouahigouya ne tarit pas d’éloges à l’égard de cette structure. A le suivre, sa commune bénéficie d’un centre de récupération et d’éducation nutritionnelle, d’une pouponnière, d’une salle informatique et la liste n’est pas exhaustive.

Annonce a été faite qu’EDUCO va étendre sa zone de couverture

Les premiers responsables d’Educo n’ont pas manqué d’informer que leur faîtière compte couvrir d’autres régions au cours de cette année.

Inamé K Norbert

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *