Gestion des bars et maquis de Ouahigouya : Le maire « rougit » contre l’insalubrité et les nuisances sonores  

Le maire de la commune de  Ouahigouya,  Boureima Basile Ouédraogo était face aux  tenanciers des bars et des débits de boisson et des restaurants de la ville de Ouahigouya. L’objectif était de prendre contacts à avec ses derniers et surtout d’échanger autour des questions inhérentes à leurs activités. C’était le lundi 7 mai 2018 dans la salle de réunion de la mairie.

Les nuisances sonores et la problématique de l’hygiène dans les bars, les  débits de boisson  et les restaurants de la ville de Ouahigouya ont fait l’objet d’échanges entre le premier responsable de la commune de  Ouahigouya et les responsables des maquis et bars.Ce face à face avec les patrons des maquis et restaurants de la cité de Naaba Kango s’inscrit dans la dynamique d’assurer aux populations une hygiène alimentaire dans les restaurants et de faire réduire considérablement  les pollutions sonores causées par les maquis et bars.  Selon le maire, ‘’il  y a des maquis dans cette ville où les nuisances sonores empêchent le voisinage de dormir. Il y a également des restaurants où il n’y a pas d’hygiène. On ne peut pas aller payer des maladies avec son propre argent’’, L’édile a fait remarquer par ailleurs que son service reçoit des plaintes de voisins de certains  maquis  sur les nuisances sonores. Celui qui ne  respecte pas les textes, on ferme son maquis » assène t-ilA entendre le directeur du cabinet de mairie, des voisins de maquis de la place, après moult avertissements sur les nuisances sonores, avaient décidé  de les saccager. Et pour prévenir des situations fâcheuses, il est impératif que les uns et les autres respectent les textes. D’ailleurs les textes stipulent clairement qu’il est formellement interdit de jouer à la musique après 23 heures,  et le commandant Soulaman de la police municipale d’égrener les lois et textes y relatifs. Il s’agit, selon le patron de la police municipale, de la loi 022 de la loi 023 et la loi 09 sur les l’hygiène et les débits de boisson. Pour  Daniel Moné, responsable de bar, cette première rencontre avec le maire de la commune est très salutaire car elle permet de rappeler à chacun ses devoirs vis-à-vis de la population et de prendre l’engagement de les accomplir.  L’autorité communale a invité les  tenanciers des débits de boissons à être à jour de leurs taxes et de refuser toute forme de corruption de quel que agent que ce soit  de la mairie. Les tenanciers des bars ont demandé  pour leur part  à Boureima Basile Ouédraogo d’alléger les procédures et les coûts liés à l’ouverture des maquis ou les débits de boissons. Le maire et ses collaborateurs ont informé les responsables des bars et restaurants, l’institution d’une police de l’hygiène qui effectuera des contrôles inopinés dans les maquis et les restaurants de la ville.

Faso-nord.info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *