MISS Yatenga 2ème édition : Habsatou GUINDO couronnée reine de la beauté.

La nuit du samedi 04 décembre 2021 a eu lieu la cérémonie de Miss Yatenga 2ème édition. Cette compétition s’est déroulée dans la grande salle de spectacle de la mairie sous le thème : ‘’Jeunesse et sexualité’’. 11 jeunes filles ont rivalisé pour cette deuxième édition, mais 3 d’entres elles ont été retenues et primées. Il s’agit de la 2ème dauphine, la première dauphine et la miss. Cette initiative est celle de Kotim Ouedraogo de la société Kotia Service , promotrice dudit événement.

Teint noir ,souriante, radieuse et ravissante, Habsatou Guindo avait tous les atouts nécessaire pour épater les membres du jury.

La miss Guindo est une élève en classe de 3ème  au lycée municipal de Ouahigouya et avec une moyenne de 16,00 sur 20 elle occupe la plus haute marche du podium de cette deuxième édition Miss Yatenga. Une moto dont la valeur est estimée à 425 000F CFA, un kit canal +, un téléphone android itel 317 et kit complet sont les cadeaux qu’a reçu la miss Yatenga 2021.

Quant à la première dauphine, Hadouba Liekouni,  elle repart avec la somme de 100 000F CFA, un kit complet du partenaire Itel.

La 2ème dauphine Rahinatou Yabao a reçu la somme de 50 000F CFA, et un kit complet de Itel. La maison SAWALI donne un bon de 3 robes à la miss chaque 1 mois pendant 3 mois.

Toute ravissante et joyeuse, la miss dit être satisfaite de son sacre : « je suis très contente de me voir élue parmi tant de concurrentes. Je remercie la promotrice pour ce cadre qui nous a permis de nous exprimer dans un contexte de sensibilisation à travers le choix de ce thème.  A mes camarades avec qui j’étais en compétition, je les félicite car elles n’ont pas démérité. Ces jours passés ensemble a fait naitre une cohabitation de fraternité et de partage d’expériences entre nous ».

????????????????????????????????????

Pour la promotrice Kotim Ouédraogo : ‘’l’idée est de créer un cadre de résilience au vue du contexte sécuritaire dégradé. C’est de faire vivre ma ville natale malgré l’insécurité afin que ce mauvais rêve soit du passé dans un futur très proche, dixit-elle. Miss Yatenga, poursuit-elle, c’est aussi donner un cadre d’expression à toute cette jeunesse notamment les filles de pouvoir s’exprimer dans un cadre de partage d’expériences combiné à l’ambiance.’’

Le choix du thème : « Jeunesse et sexualité », c’est pour permettre aux filles de s’exprimer devant un public, et aussi briser cette peur de parler de la sexualité qui est tabou dans nos sociétés. Pour elle, si la jeunesse réussit à surmonter ce mur de sujet tabou, de nombreux inconvénients liés à la sexualité connaitront une baisse. Parler en public, ce fut la tâche la plus difficile pour certaines filles qui ont pris part à cette 2ème édition mais d’autres par contre ont bien l’art de l’éloquence et elles ont surmonté cette peur.

C’est le cas de la miss Guindo, la première dauphine, Hadouba Liekouni, étudiante en première année de GRH et la deuxième dauphine, Yabao Rahinatou, étudiante en 2ème année de médecine.

Dans un cadre convivial et d’euphorie que les participants se sont donnés rendez-vous pour la troisième édition.

                                                    Inoussa Ouédraogo

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *