Passoré : Une maison d’une valeur de 35 millions pour les commerçants

La délégation consulaire de la Chambre de commerce et d’industrie du Nord a procédé le lundi 06 septembre 2021  à la pose de la première pierre  d’une infrastructure dénommée « maison de commerçants » au bénéfice des acteurs de ce secteur dans la province du Passoré. C’était en présence du président régional de la délégation consulaire du Nord, Mahamadi Bagrin Ouédraogo, de l’élu consulaire du Passoré, Honoré Bamogo, du 2éme adjoint au maire de la commune de Yako Mamadou Kindo et de nombreux commerçants.

Un bâtiment d’une capacité d’accueil de  60 places comprenant deux bureaux, une salle de réunion, un magasin, une cafétéria, ce sont les caractéristiques de cette maison des commerçants qui sera construite au  Passoré. D’un coût de 35 millions FCFA, elle sera érigée sur un terrain de 6072 m2 au secteur 6 de Yako. L’entreprise Soumaila Sinon, fils de la localité à un délai de 4 mois pour finir les travaux.

Le président de la délégation consulaire du Nord, Mahamadin Bagrin Ouédraogo a invité l’entrepreneur à exécuter sérieusement le chantier et à respecter le délai. Il précise que la construction de ce bâtiment est la concrétisation d’une  vision du bureau national de la Chambre de commerce et d’industrie, présidé par Mahamady Ouédraogo dit « Kadafi »   de doter aux 45  provinces de locaux adéquats pour le regroupement des acteurs du commerce.

                                             Échanges d’idées et prise de décision

Il précise que ce cadre dédié au monde des affaires doit être un endroit  d’échanges d’idées , de prises de  décisions collégiales , de conseils et d’encadrement pour une meilleure dynamisation des activités . L’union fait la force soutient-il et pour que cette union se tisse solidement, il faut un cadre adéquat où les acteurs  se réunissent, se frottent  en vue de mieux renforcer les liens. Il a conseillé aux commerçants de renforcer leur culture de résilience face à la mauvaise passe endurée actuellement à cause  de l’insécurité et de la covid 19, compliquant les transactions commerciales.

                                                Renforcement du tissu économique

Il a prêché aussi pour une franche collaboration entre le monde du commerce et les institutions étatiques. Le deuxième adjoint au maire de la commune de Yako, Kindo Mamadou a traduit toute la joie du conseil municipal de voir la réalisation de cette infrastructure. Il croit fermement que cette bâtisse va contribuer au renforcement du tissu économique de la commune de Yako et de toute la province du Passoré. Si l’activité commerciale est prospère   fait remarquer le deuxième adjoint au maire, les retombées économiques profiteront aux acteurs et au budget communal en un mot au bien-être de la population  

                                                          Union sacrée

Il a conseillé aux commerçants de se servir de cette maison comme lieu de formation, de réalisations de projets structurants et de recherche de débouchées. L’élu consulaire du Passoré a embouché la même trompette, invitant les commerçants du Passoré à une union sacrée à fin d’offrir sur place tous les articles dont ils ont besoin. Il a prêché pour une activité commerciale saine, dynamique, respectueuse des lois du pays.

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *