Personnes déplacées site Youba 2 : Manquant de toits pour s’abriter, certaines sont laissées à la merci des pluies.

Les personnes déplacées installées sur le site route de Youba, commune de Ouahigouya vivent des fortunes diverses. Si certaines bénéficient  de toits pour s’abriter, d’autres dorment à la belle étoile.

bagages et leurs propriétaires dorment à la belle étoile

Ces personnes déplacées internes venues de Titao depuis deux mois  peinent à trouver des tentes pour s’abriter.  Dormant à la belle étoile, leur condition de vie se durcisse avec l’arrivée de la saison pluvieuse. «  Quand la pluie se prépare nous sommes terriblement terrifiées. Nous sommes laissées à la merci des vents violents avec nos enfants. Ça fait vraiment pitié  de voir les enfants sous le vent et la pluie. Nous sommes obligées de supporter.  Nous ne savons pas où s’abriter. Quand nous nous nous dirigeons vers les tentes, leurs propriétaires refusent de nous accueillir. Ils nous chassent comme des malpropres.

Selon cette dernière , quand elles courent vers les tentes pour se protéger des vents et des pluies , leurs propriétaires les chassent comme des malpropres

 Elles confient avoir été recensées, mais ceux qui étaient commis à cette tache leur ont clairement signifié que ce n’est pas dans le cadre des logements. Promesse leur aurait été faite par des responsables sur le site que quand une opportunité   d’offre de logements se présentera, elles seront prioritaires, mais depuis elles n’ont ni nouvelle de ce pourquoi on les a  recensé, encore d’une quelconque installation de nouvelles tentes.

Fragiles , ils courent de graves risques en subissant le vent et la pluie

Si malgré les difficultés, ces personnes déplacées souffrent le martyr à l’air libre que de se faire abattre par les groupes armés,  elles disent nourrir de fortes craintes quant à la capacité de leurs enfants  à supporter les aléas de dormir à l’air libre surtout les intempéries de la pluie et ses vents violents.  IL urge que ceux qui sont la chaine de la prise en charge des personnes déplacées trouvent  des mesures palliatives  pour améliorer les conditions de vie de ces abandonnés à l’air libre avant que l’irréparable ne se produise.

 F N I

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *