Représentant de l’Assemblée législative au Nord : Les 3 candidats de 3 provinces sans le Yatenga

Le choix du représentant de la région du Nord au titre de l’Assemblée législative de la Transition   connait des fortunes diverses. Après une ambiance surchauffée lors de la première rencontre d’informations tenue le 07 mars  2022, le secrétaire général de la région du Nord  a instruit  la désignation d’un  candidat  dans chacune des 04 provinces de la région à soumettre  à un comité d’examen au plus tard le jeudi 10 mars 2022.

Après la lecture des critères régissant le choix des représentants des membres de l’Assemblée législative de la transition conformément à la charte de la transition  par le secrétaire général de la région du Nord, Jérémie Kouka Ouédraogo, les débats ont été houleux dans la salle de mariages de la mairie de Ouahigouya.  D’aucuns estimaient  qu’une place de choix devrait être réservée aux organisations  qui manifestaient pour exiger la démission de l’ancien président Roch Marc Christian Kaboré. Face à la divergence des positions, le SGR a défini des critères pour une meilleure implication de l’ensemble des forces dans chaque province à savoir le Yatenga, le Lorum, le Passoré  et le Zondoma.

Chaque province doit fournir un candidat et deux membres du comité

Ces critères sont notamment la désignation d’un candidat par les forces vives de chaque province de la région ; la mise en place d’un comité chargé d’examiner les 04 candidatures issus des provinces, la  désignation de deux personnes par les forces vives de chaque province pour faire partie du comité d’examen des candidatures.

                               Karim Mandé, le choix du Lorum

Au Lorum, les forces vives de la dite province se sont réunies le mardi 08 mars 2022. Des volontaires  se sont déclarés et après concertation  deux se sont  départagé  à travers un  vote.  Karim Mandé, instituteur certifié exerçant à Ouahigouya s’est fait élire par une large majorité au détriment de son adversaire Mamoudou Ouédraogo . Au Lorum comme au Yatenga, de nombreuses voix ont bien accueilli cette désignation estimant que Karim Mandé a le profil indiqué pour représenter dignement la région du Nord à l’Assemblée législative de la Transition.   Actif dans le milieu associatif notamment dans le secteur de l’éducation et de la santé, Karim Mandé est aussi bien connu dans le milieu syndical. Jouissant d’un leadership tant au Yatenga qu’au Lorum, l’élu du Lorum  a été fait Chevalier d’honneur des collectivités territoriales lors de la célébration de la fête de l’indépendance, le 11 décembre 2021  pour ses nombreuses œuvres  en faveur de la femme et de l’enfant. 

                              Contestations et manœuvres au Yatenga

Au Yatenga  le choix du candidat se bute à des résistances. Au cours d’une rencontre convoquée à la salle de mariages de la mairie de Ouahigouya ce mercredi 09 mars 2022, le processus a connu un blocage. Faute d’un candidat consensuel, il a été fait appel à des volontaires. 21 candidatures se sont annoncées. Procédant par élimination, 6 candidatures ont été retenues. Place à une concertation entre les 6 volontaires pour désigner un d’entre eux.  Ce conciliable a accouché d’une souris. Pas de consensus alors que les différentes parties ne semblaient pas partant pour les votes.

                               Rencontre suspendue

Visiblement impuissante, Mme le Haut-commissaire de la province du Yatenga mettra fin à la rencontre non sans préciser qu’elle signifiera dans son procès-verbal à transmettre à  qui de droit que le Yatenga n’a pas pu se trouver un candidat.

A défaut de voir une évolution de la situation, ce sont les candidats du Lorum, du Passoré et le Zondoma que le comité devra examiner  le 10 mars 2022 pour désigner  le titulaire et le suppléant.

Mais il nous revient qu’au cours de la soirée de ce mercredi 09 mars 2022, un groupe aurait  proposé le nom du chef du village de Béma de la commune de Kalsaka comme le candidat du Yatenga.  Des  participants et même des volontaires parmi les 06 retenus disent n’avoir pas entérinés  cette candidature.  Dénonçant de fausses manœuvres, le groupe s’estimant floué promet de réagir  pour contrer ce passage en force.

                               Consensus au Passoré et au Zondoma

Si à Ouahigouya l’ambiance est délétère, au Passoré  et au Zondoma, le consensus a prévalu. Sayouba Bounkoungou, président de l’association pour la Protection de l’Environnement et le Développement local (APEDER)   a été proposé par les forces vives du Passoré.

Au Zondoma, la candidature de Mahamady Belem  de l’ONG Help, chef de projet de la résilience au Yatenga et au Zondoma   a été retenue. Selon le chronogramme,   le comité composé du secrétaire général de la région du Nord, des Haut-commissaire  des 04 provinces, du  directeur régional de l’Économie et de la Planification  du Nord, et de deux représentants de chacune de 4  provinces  devra se réunir le jeudi 10 mars 2022 pour examiner les 4 candidatures  et désigner le titulaire à l’Assemblée législative de la Transition et son suppléant. La candidature contestée du Yatenga sera-t-elle recevable par le comité ? En tout cas, la partie s’estimant avoir été flouée n’entend pas se laisser faire.                                                                                                                                                   Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *