TGI/Ouahigouya : Jugé pour avoir perdu une moto devant une chambre de passe

B.A, âgé de 21 ans, comparaissait devant le tribunal correctionnel de Ouahigouya ce 15 septembre 2021 pour répondre d’un fait d’abus de confiance.

Des faits de l’espèce, il ressort que courant juillet 2021 vers 21heures, B.A a sollicité la moto de S.A qui est par ailleurs le propriétaire de la cour dans laquelle il est logé, pour une course en ville, avec promesse de la restituer le plus vite. Ce qui n’a pas été le cas, puisque c’est le lendemain matin que la victime apprendra après un coup de fil qu’il a effectué sur le numéro de B.A, que son engin a été volé la nuit.

Appelé à s’expliquer sur le fait à lui reproché, le prévenu, après avoir reconnu ledit fait, a laissé  entendre qu’il était en compagnie de ses amis avec qui, ils étaient à une soirée de divertissement. Poursuivant son récit, il affirme que c’est sur le chemin du retour, vers 23h50, quand il a stationné l’engin devant un maquis bien connu dans la ville de Ouahigouya, pour se procurer une bouteille d’eau minérale, qu’il ne retrouva plus la moto de son bailleur à sa sortie. Pour le confondre au fait, le procureur lui demande : pourquoi avez-vous décidé de ne pas confier l’engin au parqueur des lieux ? Pourquoi perdez- vous le bien d’autrui la nuit et c’est le lendemain que vous prévoyiez l’en informer ? A ces questions, B.A n’a pas apporté de réponses convaincantes. Après avoir longuement exposé sur le délit, le procureur confiera qu’en réalité, B.A s’est fait dérobé la moto de S.A devant une maison de passe, mais qu’il a du mal à avouer vu le caractère honteux de l’acte.

Tout compte fait, étant donné que le prévenu est un délinquant primaire, que ses parents ont pris l’engagement devant le parquet de dédommager la victime et qu’ils ont même versé un certain montant, le procureur a requis à l’encontre de B.A, une peine de 9 mois de prison et une amende de 100.000 FCFA, le tout assorti de sursis. Le dossier connaitra son verdict le 29 septembre 2021.

I K N

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *