Tuuma à 0uahigouya : Les portes de l’emploi ouvertes à 40 femmes.

Grâce à un financement du projet TUUMA de la coopération autrichienne, l’Association pour la Promotion de l’Éducation et le Développement rural (APRED) a formé pendant 60 jours du 15 juillet au 18 septembre 2021, 40 femmes aux métiers de tissage et la teinture. Cette formation s’est déroulée au secteur 11 de Ouahigouya au sein d’une unité nouvellement installée et bien équipée.

Les apprenantes en pleine activité

Cette nouvelle unité de tissage installée au secteur 11 de Ouahigouya a été bien équipée, grâce au financement du projet TUUMA afin d’offrir aux apprenants une formation de qualité. Des gros équipements jusqu’à la matière première, rien n’a été négligé.

La matière première et divers autres matériels ont été mis à la disposition des apprenantes

Et pour ne pas faire les choses à  moitié, APRED a fait appel à une formatrice chevronnée pour outiller les femmes durant les 60 jours. Sur la fiche du projet, 36 bénéficiaires notamment des déplacées et des autochtones avaient été recensées.

Elles étaient au total à prendre part à cette formation de 60 jours en tissage et teinture

Mais à entendre  le coordonnateur de l’Association pour la Promotion de l’Éducation et le Développement rural, Moussa Ouédraogo, la demande était  forte   au point que sa structure a été obligée d’adjoindre 4 femmes au groupe pour faire 40.

                                                  Des achats et des commandes

Le coordonnateur de APRED , Moussa Ouédraogo échangeant avec le superviseur des activités du projet TUUMA

Au cours de notre passage le matin du samedi 25 septembre 2021, une ambiance conviviale régnait à l’intérieur de cette unité de tissage et de teinture. Les visiteurs multipliaient les va-viens. Certaines pour satisfaire leurs curiosités, d’autres pour  des achats. Le stock étant épuisé, de nombreux clients se sont empressés de laisser des commandes . Le coordonnateur d’APRED, Moussa Ouédraogo dit tirer une totale satisfaction de cette formation.

Pendant la formation , elles ont confectionné plusieurs pagnes qu’elles ont vendus

«Les apprenantes ont confectionné plusieurs types de pagnes vendus  à des visiteurs avant la fin de la formation. Les commandes continuent de pleuvoir » se réjouit-il. Il indique que cette unité de teinture et de tissage reste la propriété de l’association.

A l’issue de la formation , libre choix à chaque apprenante de rester à l’unité pour exercer ou ouvrir sa propre entreprise .

Les pensionnaires peuvent  y exercer leurs activités contre un versement de la moitié de leur gain au centre. Celles qui désirent ouvrir leurs propres entreprises,  confie le coordonnateur d’APRED sont libres de le faire.  

                                                    Un lendemain prometteur

Pour de nombreuses bénéficiaires APRED et TUUMA leur ont accordés la chance de leurs vies et elles entendent bien la saisir

Plusieurs bénéficiaires  ont intervenu pour attester du sérieux de la formation et du professionnalisme de la formatrice. Elles disent être confiantes pour l’avenir au regard des intentions d’achats manifestées au cours de la formation. Très fières, des apprenantes déclarent sans gêne que TUUMA et APRED leur ont offert la chance de leur vie et elles feront tout pour ne pas décevoir leurs bienfaiteurs. Pour en faire  de ces apprenantes des entrepreneures digne de ce nom, il leur sera administré dans le cadre de ce projet des formations en esprit et  gestion d’entreprise, en marketing et technique de vente. 

                 Renforcement du capital humain, autonomisation des femmes et jeunes

Moussa Ouédraogo confie que son association a une forte expérience dans le domaine de la formation professionnelle

Selon le coordonnateur d’APRED, sa structure a placé le renforcement du capital humain, l’autonomisation des femmes et des jeunes et la cohésion sociale au centre de ses activités et c’est pourquoi il  multiplie  les remerciements à l’endroit de la coopération autrichienne pour son accompagnement à travers le projet TUUMA.  Dévoile Moussa Ouédraogo, son association a acquis une somme de plus de 13 millions de CFA pour mettre en place cette unité et dérouler les différentes formations. APRED selon son coordonnateur à une expertise dans le domaine de la formation professionnelle.

                                              Des formations qualifiantes à Kaya

Moussa Ouédraogo informe que cette unité de formation en tissage et teinture située au secteur 11 de Ouahigouya reste la propriété d’APRED et il invite la population à venir se procurer des pagnes de qualité

Elle  a conduit auparavant dans la province du yatenga  un  projet avec expertise France, sanctionné par des formations de femmes et de jeunes sur divers domaines. Actuellement , APRED , grâce à l’appui d’Expertise France conduit dans la région du Centre –Nord , précisément à Kaya , une initiative dénommée « Projet de renforcement de la cohésion sociale par la promotion du vivre ensemble et la création d’opportunités d’emplois au profit des jeunes, des femmes et des personnes déplacées internes ainsi que des populations hôtes de la commune de Kaya » . Après une formation qualifiante au profit de 105 personnes en restauration de mets locaux, suivra d’autres types de formations en maçonnerie, carrelage, pavage, électricité bâtiment et plomberie sanitaire.  

Alimata Derra

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *