UNIR /PS –Yako : 48 heures pour former des militantes aux métiers .

L’Union pour la renaissance /Parti Sankariste (UNIR/PS) a organisé les 11, 12 septembre 2021 une formation aux métiers à l’intention d’une centaine de ses militantes des 07 secteurs de la ville de Yako.

L’UNIR /PS  fait sienne cet aveu  stipulant que l’autonomisation des femmes passe par le renforcement de leurs capacités. Pragmatiques et concrets, ses responsables  ont consacré  48 heures pour former les électrices sur divers métiers entre autres, la fabrication de savon, l’eau de javel, le vinaigre, la pommade de beauté et de nerfs  et les activités liées à l’élevage.

Selon le député  Halidou Sanfo, les femmes se sont  montrées  fidèles  au  parti de l’œuf en le votant massivement lors des dernières  élections présidentielle et législatives et pour encore renforcer leur militantisme, le parti a cru bon de les offrir cette formation. 

Pour lui, il n’est pas  question de transformer la gent féminine en un  bétail électoral, mais au contraire, il faut les rendre autonome.  Toute chose, se convainc-t-il, contribuera à  renforcer   leur capacité de décision et leur liberté de choix. Il soutient également que si  les femmes sont à l’aise  économiquement, elles peuvent encore mieux véhiculer l’idéal du parti de l’œuf.

                                                                           12 modules déroulés

Alliant la théorique et la pratique, l’équipe de l’association Wendkouni pour le développement de l’Afrique conduite  par  Wendlarima Herman Sawadogo  a fourni aux participantes tous les rudiments nécessaires  liés aux différents métiers retenus au cours de cette formation. Cerise sur le gâteau, ces heureuses bénéficiaires ont été outillées  sur  l’organisation,  la gestion d’une  activité commerciale, la tenue de compte, le respect des normes de qualité et d’hygiène.

Ce sont au total 12 modules que les formateurs ont déroulé au profit des participantes. Certaines disent  repartir  avec des mains plus habiles et des  connaissances  bien assimilées  dans le cerveau pour mettre en place leurs propres affaires.

                                                               Un accompagnement pour en faire des modèles

Des témoignages qui réconfortent l’un des responsables du parti , Fousséni Ouadéba dans sa conviction que celles qui sortent de cette formation peuvent bien entreprendre à leurs profits tout en en employant certaines de leurs camarades . Pour lui,  la forte attente est de voir ces femmes  mettre en pratique les connaissances acquises. Il a confié qu’il est envisagé un accompagnement pour celles qui se montreront plus entreprenantes sur le terrain pour en faire des modèles. 

Saluant  l’intérêt que ce groupe  de femmes a accordé à cette formation, le coordonnateur de la fédération de l’UNIR /PS au Nord, Mamadou Kindo informe qu’à la suite  de celles de Yako, les  femmes  des autres communes de la province en bénéficieront.   

                                                                               Accès aux micro-crédits

Multipliant les remerciements   à l’endroit du parti  et de ses responsables, les femmes  ont formulé des doléances notamment  d’autres séances de formation  pour leur permettre de renforcer les acquis et aussi  un accompagnement pour les ouvrir les  portes des  micro-crédits.

Représentant Me  Benewendé Sankara, le président du parti parrain de cette formation, le député  Halidou Sanfo a dit avoir bien enregistré  les différentes préoccupations  soulevées par ces futures entrepreneures. La fin  de la formation a été sanctionnée  par une attestation remise à chaque participante.  

                                                                                                                                                                                                           Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *