Village de Ouaelé au Passoré : Le député Halidou Sanfo parraine le reboisement du bosquet de l’école

L’Association pour le développement du village de Ouaelé (ADVO) dans la commune de Yako a organisé le samedi 28 août 2021,  une campagne de reboisement dans l’enceinte de l’école. La cérémonie a été parrainée par le député Halidou Sanfo, fils du dit village.

« Sans arbre, pas de vie », c’est conscient de cette réalité que les fils et filles du village de Ouaélé regroupés autour d’une association ont décidé cette année de conduire une campagne de reboisement au sein de la cours de l’école du village. Ils entendent par cette action doter un bosquet à leur  école.  A l’occasion, plusieurs espèces d’arbres ont été mises en terre : manguiers, moringa, flamboyants, Nimiers, acacia etc.  Ce sont au total 150 espèces qui ont été plantées.

                                                    Prise de conscience

 Selon Amado Sanfo, président de l’association  pour le développement du village de Ouaélé, cette action traduit l’engagement des ressortissants du village à concrétiser l’appel du président du Faso à faire du mois d’aout le mois de l’arbre . Il indique également que cette action traduit une prise de conscience  de l’ensemble des fils du village à se donner  la main pour asseoir les bases de son développement. Paraphrase –t-il,  l’affaire du village doit être une préoccupation de l’ensemble de ses fils. Il rassure  que toutes les dispositions seront prises pour garantir la protection des espèces plantées. Le plus important soutient-il, c’est de revenir l’année prochaine agrandir la surface délimitée pour le bosquet et non pas de recommencer. 

                                                          Ce village m’a tout donné

« Je suis né dans ce village et il m’a tout donné » a déclaré le député Halidou Sanfo,  signifiant  qu’il est de son devoir de parrainer cette cérémonie de plantations d’arbres. Il a précisé que dans ce contexte de changement climatique,  l’un des défis reste la restauration du couvert végétale. Cela nécessite l’implication de toutes les couches sociales à tous les niveaux. Il se réjouie de la prise de conscience de la population du village de Ouaélé pour barrer la route à la désertification.

Il estime également que ce reboisement effectué dans la cour de l’école participe à l’éducation environnementale  et permet son entretien par les élèves et les enseignants. Cette campagne a été marquée par une remise symbolique de plants d’arbres aux autorités coutumières, aux leaders  religieux  et aux  femmes. En plus du domaine scolaire, l’association a invité les bénéficiaires a planté les arbres reçus dans les familles ou à certains endroits  du village. 

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *