Yako : Un ancien maire et son acolyte emprisonnés.

Celui qui a occupé le fauteuil de la mairie de Yako de 2012 à 2014 sous la bannière du congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Amado Sanfo dit « Patassé »   aurait été interpellé et écroué à la maison d’arrêt et de correction de Yako le jeudi 07 octobre 2021. Il y séjourne avec un de ses acolytes du nom de Jean Sankara alias «  sans pièce » connu pour être un démarcheur de parcelles.  Ils sont soupçonnés de vente illicite de parcelles durant le mandat de l’ancien maire incarcéré.

 Décidément certains élus locaux de la province du Passoré en ont fait de la vente illicite des parcelles  leur sport favori, la poule aux œufs d’or pour rapidement  s’enrichir. L’on comprend  que certains partisans à la compétition pour les élections de proximité et aux bureaux des conseils municipaux ont des intérêts  cachés. Ils se foutent éperdument des intérêts des populations et du développement de leurs localités.  Tenez ! Au cours de cette année 2021,   c’est le premier adjoint au maire de la commune de Yako,  de ce  mandat en cours qui a été écroué. Avant lui, en fin 2020, il y a eu l’emprisonnement du 1er adjoint au maire de la commune   d’Arbollé pour les mêmes raisons. 

                                                Servir et non se servir

Ceux qui n’ont pas encore compris que la politique « c’est se servir et non servir » comme le clame  le mouvement « Sens » payeront fort leur incrédulité. Ces arrestations effectuées  dans la province du Passoré est la preuve que le slogan « Plus rien ne sera comme avant  » est en marche à certains endroits. A une certaine époque, on  aura usé de stratagèmes pour couvrir de tels manquements. Il faut louer cette opération de salubrité  entamée  dans la province du Passoré  pour  freiner la gloutonnerie de certains dirigeants locaux adeptes des affaires louches et de l’enrichissement sur le dos des pauvres  contribuables.

                            Que d’autres provinces s’en inspirent

Que cette opération mains propres entamée dans la province du Passoré serve d’exemple dans les autres provinces où des mandataires des populations  ont constitué leurs fortunes dans la vente illicite des parcelles. L’ancrage de la gouvernance virtuose passe par une application stricte de la loi à l’encontre de ceux qui se servent de leurs positions pour s’enrichir illégalement.

Faso Nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *