1re convention régionale du CDP à Ouahigouya  : Eddie KOMBOIGO s’en prend aux journalistes 

A l’occasion de sa grande  messe politique  à Ouahigouya , capitale de la région du Nord, le président  du CDP, Eddie Komboigo  lors des échanges avec les hommes explique  la portée de cette rencontre en ces termes .  

« Le CDP est là et va très bien. Nous cherchons à nous restructurer  en mettant en place nos structures de base un peu partout, dans les villages, les communes et dans les provinces. C’est d’ailleurs ce qui nous réunit dans la région du Nord, précisément dans la cité de Naaba Kango. Compte tenu de la  situation morose, économique voire de façon générale du pays, le CDP en est conscient et doit cependant jouer un rôle important puis redonner espoir aux populations. Nous n’avons pas d’armes pour revenir au pouvoir mais un bon programme  qui répond aux attentes de nos populations. Les burkinabè attendent toujours le mieux -être car on les a proposé un PNDES qui tarde à venir, qui ne se réalise pas. Ce gouvernement exhibe les programmes de nos camarades quand ils étaient aux affaires en disant que c’est le programme du PNDES. Quand j’étais en prison, les populations ont dit dans des chansons que leurs yeux se sont ouverts. Alors ils ont beaucoup compris qu’ils étaient abusés  et feront le bon choix à la prochaine élection à travers notre programme. »  Par la suite, il décline les grandes lignes du congrès à venir et la condition du retour de leur champion, Blaise Compaoré.

« Au cours de notre congrès les 5 et 6 mai 2018 à Ouagadougou, le message fort sera l’unité, car le CDP est un parti qui pense à aider  la population à sortir de la pauvreté, à avoir une meilleure  gouvernance, la meilleure gestion des deniers publics pour le bien –être des populations. Seulement ce message suffit car nos militants en sont conscients et iront partout pour porter le message. Ce n’est pas seulement nos militants du CDP qui réclament le retour de Blaise Compaoré, nous le réclamons ainsi que la grande majorité des Burkinabè. Son retour suppose un préalable d’où une négociation avec ce gouvernement. Nous ne forçons pas. Nous en appelons à la réconciliation nationale. Au-delà de tous les aspects par le biais de cette réconciliation nous pouvons discuter afin d’unir les Burkinabè. Si tout cela est acquis je pense que notre fondateur pourra retrouver son pays pour y apporter sa modeste contribution dans l’édification de notre chère patrie » 

Au sujet de ces propos au cours d’une rencontre précédente disant en substance que le retour du CDP au pouvoir en 2020 sonnera la fin des attaques terroristes au Burkina Faso,  Eddie Komboigo botte en touche , accusant les journalistes d’être à la solde du MPP , pour lui créer des problèmes

«  Je n’ai jamais parlé de terroriste, vous les journalistes, vous cherchez des problèmes où  il y a n’en  pas. Nous avons un programme. C’est vous qui parlé de Djihadisme parce que vous êtes parfois envoyé par le MPP pour nuire, faites attention à ce que vous dites. Je pense que les populations sont aujourd’hui mûres et quelques soit les manipulations que vous faites à travers la presse ça se retourne contre vous. Il est temps de se taire et proposer un meilleur programme pour sortir la population de la pauvreté que de payer parfois les voix des pauvres journalistes, qui, acceptent les maigres sous pour ce sale coup. Ça me touche et vous ne respectez pas les populations Burkinabè en faisant ce travail. Nous avons un programme qui intègre tous les aspects qui suppose un programme politique, d’unité, économique qui rassure nos populations, également un programme de sécurité. Sans oublier la bonne gouvernance »

 

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *