1ère session du cadre de concertation régional du Nord : La tendance d’une bonne moisson agricole en perspective si ….

Les membres du cadre en pleine session

Les membres du cadre de concertation régionale du Nord ont tenu leur première session ordinaire de l’année 2020 le mardi 21 juillet 2020 sous la présidence du gouverneur de la région du Nord, représenté par le secrétaire général de la région Kouka Géremie Ouédraogo. Cette session a été marquée par des communications sur le cadrage du nouveau référentiel national de développement (RND) ; la situation agricole 2020-2021 dans la région du Nord ; les grandes orientations régionales du schéma national d’aménagement et de développement durable du territoire (SNADDT).

Sanoussa Savadogo en pleine communication


« L’objectif de cette présente session du cadre de concertation régionale est de permettre aux membres dudit cadre de s’approprier le contenu du schéma national d’aménagement et de développement durable du territoire , de s’imprégner de la situation de l’installation de la campagne agricole dans notre région et enfin d’échanger sur le cadrage du nouveau référentiel de développement »a introduit le secrétaire général de la région du Nord, Kouka Géremie Ouédraogo . Il invité les membres à prêter une sérieuse attention aux différentes communications pour une compréhension harmonisée des thématiques.

Participation effective des membres statutaires


C’est le directeur régional de l’Economie et de la Planification du Nord, Sanousso Savadogo qui a présenté la première communication sur le cadrage du nouveau référentiel national de développement. Il a fait remarquer que ce sont la loi 034-2018 du 27 juillet 2018 portant pilotage et gestion du développement et certaines données factuelles telles que l’insécurité, la cohésion sociale, la pandémie de la Covid 19 qui militent en faveur d’un nouveau cadrage et d’un ajustement de la politique nationale de développement. Pour lui, un tel cadrage est d’une nécessité absolue dans la mesure où cela permettra aux collectivités surtout les communes à relire leurs plans communaux de développement. A en croire le premier responsable de l’Economie et la Planification du Nord, avec cette relecture, les communes rurales et urbaines auront l’opportunité d’élaborer des plans communaux de développement réalistes et réalisables. Cette communication, bien appréciée par les participants a été enrichie par leurs apports et suggestions.


Croissance moyenne, forte émigration, usure du sol


Le patron de la direction régionale de l’Economie et de la Planification du Nord s’est présenté une deuxième fois pour la communication portant sur les grandes orientations régionales du schéma régionales du schéma national d’aménagement et développement durable du territoire(SNADTT). Il a signalé sans détour que le SNADTT a pour objectifs entre autres d’optimiser l’utilisation des ressources naturelles et du foncier de la région, de réduire les disparités entre entités spatiales , les conflits entre les groupes d’intérêts , de doter les différentes entités territoriales d’un instrument d’orientation et de coordination pour la planification spatiale et enfin d’assurer la cohérence des politiques et stratégies sectorielles avec les orientations de la PNAT . Sanousso Savadogo confesse que d’une manière générale, la région du Nord est caractérisée par une croissance moyenne, une forte émigration et une usure du sol. Selon lui, il faut élaborer une stratégie permettant de sortir les 04 provinces de la région du Nord, du marasme économique.


Industrie, production agro-sylvo-pastoral et tourisme

Le secrétaire général de la région du Nord


Dans cette dynamique, la sauvegarde des ressources naturelles de la région, son désenclavement par le bitumage de certains axes routiers, la structuration de la région autour de Ouahigouya comme centre commercial et administratif, le développement du secteur industriel et la promotion des activités agro- sylvo- pastorales sont des panacées à même de booster le développement de la région du Nord. Le secteur du tourisme pourrait aussi être d’un apport considérable. Ce sont des participants assidus qui ont donné une valeur ajoutée à cet exposé par des questions d’éclaircissements et des apports.
Démarrage tardif de la saison agricole
La dernière communication sur la situation de la campagne agricole a été livrée par Birba Patrice W, représentant le directeur régional de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles du Nord. Dès l’entame, il a déclaré sans ambages que la saison agricole 2020 est en retard par rapport à celle de l’année dernière. Il précise que pour la présente saison, il est attendu 348 598 tonnes de céréales, 40475 tonnes de production de rente et 53280 tonnes de cultures vivrières. Patrice Birba rassure de la mise en place d’un comité régional pour faire face à une éventuelle invasion acridienne, de la disponibilité de produits phytosanitaires pour se prémunir d’une quelconque attaque de chenilles légionnaires et autres insectes nuisibles.


Regain de pluies

Des échanges francs pour le développement de la région du Nord


« La direction régionale de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles du Nord appuie les agriculteurs en semences améliorées, produits fertilisants, équipements et animaux de traite » confie Birba. Il confie que les investissements de l’État et ses partenaires au développement dans le secteur agricole ont connu un accroissement au cours de ces dernières années. Il a terminé sa communication sur note d’espoir, relevant que si la campagne agricole a démarré en retard, il y a un regain de pluies au cours de cette deuxième décade du mois de juillet. «  Si la tendance actuelle de la pluviométrie se maintient jusqu’en Octobre, les efforts de nos vaillants et vaillantes producteurs et productrices seront couronnés de bonnes moissons » foi du représentant du directeur régional de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles du Nord.


Norbert K Inamé (stagiaire)

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *