3éme édition du festival  Buudbangré à Samba : Les potentialités culturelles hautement célébrées

« La culture au service du développement endogène » c’est le thème de la 3éme édition du festival Buud-Bangré des savoirs communautaires célébré du  30 Janvier au 1er février 2020, dans la commune de Samba au Passoré. Cette initiative du directeur général des études sectorielles et statistiques du ministère de l’éducation  et de la promotion des langues nationales,François Sawadogo   a été parrainée cette année par le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé.

 

 

 

 

 

Ce festival est une vitrine d’exposition , de magnification et de partage  des potentialités culturelles de la commune de Samba. Un véritable retour  aux sources pourrait-on dire. Il est aussi un grand moment de retrouvailles de tous les fils et filles de la localité. A l’occasion, de nombreux ressortissants  de cette commune  vivant à l’extérieur, en hexagone et surtout en  Cote d’ivoire   viennent célébrer  cet évènement culturel.   Tous ceux qui y font un tour repartent avec un sentiment de satisfaction. Il y a beaucoup à découvrir et à apprendre durant  les trois jours que durent cette fête. Un cadre de découverte, d’apprentissage et de ressourcement par excellence des savoirs locaux. En organisant ce festival, le promoteur, François Sawadogo  entend  promouvoir  les valeurs culturelles du terroir afin que l’ensemble de la communauté s’en servent comme   boussole dans la vie quotidienne et dans la mise en œuvre des actions du développement.

Des prestations bien rythmées

Comme les deux premières éditions, cette 3éme édition a tenu toutes ses promesses. Le public a vibré au rythme de prestations époustouflantes des troupes de musiques et de danses traditionnelles : salou, liwaga,  Warba etc.   Les artistes ont étalé leurs maîtrises   en termes de danses et de musiques. Comme pour convaincre que le potentiel culturel  et le savoir-faire sont là   et  Il faut les valoriser comme le fait le promoteur du festival Buud-Bangré, Francois Sawadogo. L’art culinaire des habitants de cette commune a été mis en exergue au cours de ce festival. Les festivaliers ont dévoré avec grand appétit des mets comme le gaoninré, babenda, Zamné,tôt à la sauce locale et autres. Le défilé des masques avec tout le mystère qu’ils incarnent  restera un moment de révélation et de confirmation d’une pratique  culturelle ancestrale.

La culture au service du développement

L’exposition et défilé vestimentaire, le cyclisme, le football ont été des moments de grandes attractions. Le parrain Bala Sakandé a  joint sa voix à celle du promoteur François Sawadogo pour inviter les jeunes à s’approprier  ce gigantesque  patrimoine  culturel  locale et  en faire le levier d’un développement durable adapté à nos réalités et à nos valeurs. Ils pensent que si l’ensemble des citoyens burkinabé, surtout sa frange jeune comprend et adopte  les différentes facettes  de leurs cultures, cela permettra l’ancrage et la perpétuation de certaines qualités comme le patriotisme,l’intégrité, la solidarité et l’entraide incarnés par les aïeux. Invite a été faite à ceux qui sont au fait de la tradition et qui la porte de nos jours  à trouver les mécanismes  pour  transmettre le savoir aux jeunes

 Des récompenses aux acteurs

Comme de par le passé, les artistes  et les différents acteurs, les participantes  à  la course cycliste féminine  qui se sont illustrés à cette 3éme édition du festival sont repartis avec des récompenses. Le naaba Guingdé de Yako et le Tangsoaba  naaba Sanem étaient au côté du naaba de Samba  pour vivre cet évènement culturel. Après 3 jours de communion, les festivaliers sont repartis bien revigorés  avec la ferme promesse de se retrouver l’année prochaine pour la 4éme édition.

Faso nord Info

 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *