72 heures de la formation professionnelle à Ouahigouya : Le coup d’essai a été un coup de maître  

image_pdfImprimerimage_printImprimer

Les 72 heures de la formation professionnelle à Ouahigouya a refermé ses portes le vendredi 03 mai 2019  au cours d’une cérémonie marquée par la présence des autorités communales et régionales, les organisateurs, les apprenants et du représentant du ministre de la Jeunesse et de l’entrepreneuriat des jeunes.

 

 

 

Venus nombreux,  les invités présents  à la clôture de ces 72  heures devant  l’ancienne mairie de Ouahigouya a été émerveillés  par la qualité des ouvrages exposés par les apprenants des centres de formation ce vendredi 3 mai 2019. L’assistance ont été  bien convaincue que la réussite est une question d’orientation. L ‘intelligence ont-ils appris  ne s’exprime  pas uniquement à travers l’enseignement classique. Certains élèves moins brillants dans les classes de l’enseignement général   font preuve d’ingéniosité dans le secteur de la formation professionnelle . Une vérité  bien partagée par la présidente de la fondation Wol des Pays -Bas , madame Yvonne Zomerdijk . Elle  martèle que  » La formation professionnelle est le moteur du développement  » , confiant également  que  la jeunesse reste une force pour impulser la croissance

        La question de la réinsertion à l’ordre du jour

La 1ère adjointe au maire de Ouahigouya , Mme Sodré/ Djenéba Sangarba renchérie « La construction d’un Burkina émergeant n’est envisageable sans la participation de tous, particulièrement de la jeunesse ». Plaidant  pour la multiplication des opportunités à l’endroit des jeunes en termes de formation , le  représentant des apprenants, Tami Zezouma  a souligné la nécessité de la réinsertion . Il a invité les autorités à se pencher réellement  sur les mesures à prendre  pour un accompagnement réel et efficace des apprenants en fin de formation . Son intervention a fait réagir le président du conseil régional,  Réné Bila Zida , parrain de ces 72 heures qui a réaffirmé l’engagement de sa structure  à appuyer  les diplômés de la formation professionnelle  à être de véritables entrepreneurs . En plus de faciliter la formation continue des sortants des centres de formation , le conseil régional propose  des formations sur la gestion  des entreprises . Mieux dans son plan régional de développement, le conseil régional accorde une place de choix à la formation professionnelle. Cette vision se traduira par des recherches de partenariats et de financements pour multiplier  les  centres et les  écoles de formation professionnelle

Le gouvernement s’active

Le conseiller technique du ministre de la jeunesse et de l’entrepreneuriat des jeunes,  Mamoudou Lamizana a relevé la ferme volonté du pouvoir actuel à faire de la formation professionnelle , un véritable levier de renforcement du capital humain . il a cité les initiatives du gouvernement par la création de centres et d’écoles de formation professionnelle de référence sans oublier les différentes formes d’accompagnement à l’endroit des promoteurs du monde associatif et du privé . Au nom du comité d’organisation , son président Salifou Sodré, coordonnateur de l’Association Développement Sans Frontière ,  visiblement ragaillardi par la mobilisation des acteurs et la qualité des débats lors de l’atelier de réflexion  a affirmé que le coup d’essai a été un coup de maitre . Il se félicite  que ce cadre ait permis de regrouper l’ensemble des acteurs des structures privées et publiques de formation professionnelle sur le territoire régionale du nord  .

      Des stratégies à peaufiner

Il ajoute également que ces 72 heures ont permis de faire l’état des lieux  sur l’existant , les difficultés et les opportunités , constituant  selon  lui une mine d’informations,  sur laquelle , les organisateurs pourront s’appuyer pour peaufiner des stratégies à même d’impulser la formation professionnelle  » La pérennisation des 72 heures dans le cadre de concertation et de réflexion des acteurs de la formation professionnelle me semble indispensable  » foi du gouverneur de la région du Nord , Hassane Sawadogo .  La remise d’attestions et la visite des stands d’exposition ont été les autres temps forts de la cérémonie de clôture des 72 heures de la formation professionnelle.

Faso nord info

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *