Accès aux crédits : Campagne de séduction du BTEC-Mère de Gourcy.

La coordination du  Baoré Traditionnel d’épargne et de crédits dénommé BTEC-mère de Gourcy, ses démembrements et ses adhérents se sont réunis le 19 juin 2021 à la salle de conférences de la maison des jeunes et de la culture de Yako pour une assemblée générale.

Le présidium à l’ouverture de la 10eme assemblée générale de la BTEC-mére -Gourcy

Ce fut l’occasion de faire le bilan des activités de cette structure de microfinance dont la plupart des adhérents sont issus du monde paysan et du secteur informe. Initiative des groupements naams, cette  banque  se veut une alternative de recherche de moyens financiers adaptés aux besoins des ruraux et maitrisés par eux. Elle entend accroitre l’accès de ses membres à des services financiers adaptés pour lutter contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire en milieu rural.  Créée  dans les années 92, cette banque paysanne s’est étendue dans plusieurs provinces du Burkina Faso.

                      Faciliter  l’accès des crédits aux paysans

Le 2eme adjoint au maire de la commune de Yako a rassuré de la disponibilité de la municipalité à accompagner une implantation solide du BTEC à Yako

Sa cellule de Gourcy couvrant  Tougo, Yako etc., s’est consacrée au respect d’une de ses instances  qui est de faire le bilan annuel des activités au cours d’une assemblée générale. Prenant part à  cette rencontre, 10éme du genre, le 2éme adjoint au maire de la commune de Yako, Mamadou Kindo a apprécié la démarche des BTEC, ouvrant ses portes aux paysans. Il pense que les BTEC ont vu juste en s’intéressant aux paysans qui sont les plus nombreux et qui  non pas accès aux banques modernes. Il a traduit toute la disponibilité du conseil municipal de Yako à soutenir l’implantation  de cette structure de microfinance.

                    Confiance accordée aux femmes

Pour la présidente du conseil d’administration du BTEC -Mère Gourcy , cette structure de microfinance obéit à toutes les normes et offre une gamme variée de produits à ses clients

Très prolixe, la présidente du conseil d’administration du BTEC-Mère de Gourcy confie que les BTEC regroupés en une Union  obéissent  aux normes d’une structure de microfinance, sauf que leurs  activités sont particulièrement orientées vers les masses populaires. Pour la présidente, les femmes sont la cible privilégiées  des BTEC.  Elle informe que les BTEC offrent une gamme de produits attractifs et souples  à ses clients.  Après la présentation et l’acclamation du bilan, plusieurs témoignages ont été livrés pour convaincre de l’impact des BTEC.

                     Issaka Cissé fait honneur aux hommes

Pour Issaka Cissé , le BTEC est un trésor que entrepreneur doit savoir s’en servir

Les hommes étant Indexés comme des mauvais payeurs, Issaka Cissé lui,  fait exception. Il sait bien profiter des opportunités que les BTEC offrent pour renforcer ses activités commerciales« je suis un client du BTEC de Yako depuis 2009.Cette banque a beaucoup contribué au renforcement de mes activités. Grâce au BTEC, j’ai payé une voiture et mon activité aussi a émergé. À chaque remboursement, le bénéfice que je tire est réjouissant et me permet de payer la scolarité de mes enfants » témoigne-t-il. Pour Mariam Zida, entre les BTEC et elle, c’est un partenariat gagnant –gagnant.

                              Une femme modèle  

Beaucoup d’adhérents disent se tirer à bon compte à travers leur relation avec le Baoré traditionnel d’épargne et de crédit

Confiant contracter un prêt chaque année, elle dit mener plusieurs activités génératrices de revenus. Son activité principale de vente de fruits  et légume a atteint un bon niveau de prospérité au point d’ériger  cette cliente du BTEC-Yako  comme un exemple de réussite.  « Je conseille à mes coépouses d’entreprendre en contractant  des crédits. Cela permet d’augmenter le chiffre d’affaire et de garantir la sécurité alimentaire de la famille », soutient-elle.

Le président du comité de gestion du BTEC-Yako, Abdoulaye Sanfo  se montre satisfait de la grande adhésion que cette banque bénéficie dans cette localité et de la confiance que les clients placent en elle.

                                La période noire de la COVID19  

Le président du conseil d’administration du BTEC -Yako a invité les masses laborieuses à se servir du BTEC pour se soustraire de la pauvreté et de l’insécurité alimentaire

Une des difficultés qu’il a relevé, c’est la perturbation des activités commerciales pendant la forte période du COVID ayant affaibli la capacité de remboursement de certains créanciers. Estimant que le climat des affaires s’est un peu amélioré, il est confiant quant à la montée en puissance des activités du BTEC. Il a réitéré son appel à l’endroit de la masse laborieuse à se servir du BTEC pour se soustraire de la pauvreté et de l’insécurité alimentaire. Il  a lancé un clin d’œil à la gente féminine en ces termes   « La réussite d’une femme  profite à toute sa famille et à toute la société  »s’exclame-t-il, comme pour les réitérer la confiance que le BTEC place en elle.

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *