Accès aux services sociaux de base à Ouahigouya : Des insuffisances relevées par des organisations de la société civile

 La salle de conférences de la nouvelle mairie de Ouahigouya a abrité le vendredi 03 juillet 2020, une rencontre dite de dialogue entre  des organisations de la société  civile, des élus locaux  et des responsables des services techniques de la mairie de Ouahigouya. Cette rencontre se veut un plaidoyer à l’endroit  des autorités communales  pour une meilleure accessibilité et l’amélioration de l’offre de service  dans les secteurs de l’eau, de l’assainissement, de la santé et de l’éducation.  Cette activité  rentre dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Programme d’Appui à la redevabilité sociale en faveur de l’accès aux services sociaux de base dans 35 communes du Burkina Faso (PReSS), financé par l’UNICEF. Comme pour signifier leur attachement à  l’amélioration de l’offre des services dans les domaines cités, les panelistes ont transmis un document contenant les points de plaidoyer aux autorités municipales.

« Au nom du maire et de l’ensemble de conseillers municipaux, je tiens à souhaiter la bienvenue à l’ensemble des participants. Que cette journée soit pour nous une véritable occasion d’échanges et de partage.Je vous invite tous à être  attentif à tout ce qui sera développé ici afin qu’ensemble on puisse faire de bonnes propositions pour le bien être de notre commune », c’est en ces termes, que  le président de la commission affaire foncière et aménagement du territoire du bureau du conseil municipal de Ouahigouya, le Tom-Naba, représentant le maire   a introduit les débats. Le porte-parole des panélistes, Becaye Ouédraogo  à son tour   interviendra  pour donner plus d’éclairage  « L’objectif général, est de créer un espace public de dialogue, de partage et de réflexion collective entre élus, organisations de la société civile et services techniques déconcentrés  en vue de dégager des propositions consensuelles pour l’amélioration de l’offre du service public » a –t-il précisé. En claire,  cette journée vise à faire un plaidoyer auprès des élus locaux pour améliorer l’offre du service public  sur la base  d’un cahier de doléances proposé par le PANEL après un travail de collecte sur le terrain.

Quelques points de la lettre de plaidoyer

Il faut retenir que la lettre de plaidoyer lu par le coordonnateur du PANEL, Becaye Ouedraogo, revient essentiellement sur trois axes, notamment la santé  l’  éducation, l’eau et assainissement. A la suite d’un travail de terrain mené par les « panélistes », des données ont été collectées, portant sur les difficultés sur les dits domaines. En ce concerne la question sanitaire, les manquements concernent  la faible capacité d’accueils des centres de santé et de promotion sociale (CSPS), la vétusté et l’insuffisance des lits, la mauvaise qualité des appareils biomédicaux   et le manque de consommable médical. Le tableau est également peu reluisant dans le secteur de l’éducation. Entre autres difficultés, les mauvaises conditions d’apprentissage, le retard de livraisons du matériel scolaire. L’insuffisance des ouvrages d’assainissement pluvial et environnemental , l’insuffisance d’entretien des caniveaux et la mauvaise gestion des ordures ménagères sont les manquements constatés dans le secteur de l’eau et l’assainissement

Le coordonnateur du PANEL donne de la voix

Le coordonnateur du PANEL, Becaye Ouédraogo

« Vous conviendrez avec nous monsieur le Maire, que l’efficacité de l’action publique suppose notamment l’association de toute les parties prenantes(…) au regard de tout ce qui précède, nous, membres du PANEL de contrôle citoyen, venons par la présente, vous exprimer toute notre gratitude pour l’occasion que vous nous donnez à travers ce cadre pour vous soumettre notre contribution pour l’amélioration de l’offre de service dans ces trois secteurs combien vitaux pour nous les populations ».Après  la lecture de  la  lettre de plaidoyer suivie par sa remise officiel au conseil municipal, les services techniques déconcentrés des trois secteurs concernés ont pris la parole les uns après les autres pour présenter les différents bilans des réalisations de la commune au cours de l’année 2019. Ne partageant  pas tous les points de   la lettre du plaidoyer, ces derniers ont néanmoins reconnus que les différents secteurs concernés rencontrent beaucoup de difficultés, le plus souvent dues à l’insuffisance des ressources financières.

Les moyens font défaut

Quant au conseil municipal, elle reconnait que le  fonctionnement du  service public  est en  déca des attentes.  La  raison évoquée, l’insuffisance des ressources. Mais le conseil municipal n’entend pas baisser les bras. Le président de la commission affaire foncière  promet  que le document sera  transmis au premier responsable et que le conseil municipal se penchera sérieusement sur les points  de préoccupations.

« Nous avons accompagné le PANEL nous pensons que la lettre a reçu bonne écoute auprès du conseil, et je pense que dans les conseils à venir les recommandations seront prises en compte » confie Ousmane Zango, chargé de projet au Laboratoire citoyennetés . En rappel, ces panels, sont des groupes de travail et de veille constitués  uniquement d’OSC. Leur rôle est de suivre sur la base d’enquêtes, de témoignages et de constats factuels les services publics, les investissements publics et les politiques publiques. Après le travail de collecte, ces OSC interpellent et formulent des recommandations à l’endroit des  décideurs      locaux. 

Le chargé de projet au Laboratoire citoyennetés , Ousmane Zango

Proposer et interpeller

Un tel panel de contrôle citoyen reconnait   le représentant du maire  contribue à alimenter les réflexions pour un meilleur offre du service public. Dans son mot de clôture, il a salué les membres du  panel pour  leur sens élevé de   citoyenneté  toute en les encourageant   de continuer dans cette logique d’interpellation et de propositions pour un meilleur développement de la commune de Ouahigouya. Le représentant du maire et l’ensemble des participants ont témoigné leur reconnaissance au Laboratoire citoyennetés, à l’UNICEF et à la coopération Suisse au Burkina pour leur inestimable accompagnement dans le sens de l’ ancrage de la gouvernance locale , la participation et la redevabilité dans la commune de Ouahigouya

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *