Accident de la circulation à Ouahigouya :  Un jeune homme de moins de la trentaine perd la vie.

image_pdfImprimerimage_printImprimer

Un violent  accident de la circulation s’est produit devant la Direction régionale de l’agriculture du Nord , ex CRPA de Ouahigouya ce samedi 28 juillet 2018 aux environs de 15 heures 30 minutes. En effet deux motocyclistes sont entrés dans une violente collusion.

Il a quitté le centre ville à vive allure 

Selon des témoins sur place , le regretté  Madi Ouédraogo  d’environ la trentaine, a quitté le centre ville à vive allure pour se rendre dans son village. Jardinier de profession et originaire du village de Kourbo-moogo,  localité située à une quinzaine de kilomètres de Ouahigouya sur l’axe  Ouahigouya  Gourcy , il tenait un sachet contenant des semences. Selon toujours un témoin,  après le choc, il a perdu beaucoup de sang et est resté inerte jusqu’à l’arrivée des pompiers. Malheureusement, il ne survivra pas comme le présentaient les témoins lorsque  nous arrivions sur les lieux quinze minutes après ce drame.

Et l’autorité communale est alors interpellée.

Quant à  son co-accidenté, un jeune originaire du village de Mongom-bouly dans la commune de Namissiguima, il est gravement atteint  à la tête et son  état reste  critique. Il se tordait de douleurs mais tout laisse croire qu’il pourrait survivre.  Une  fois de plus, cette triste situation vient nous interpeller sur l’excès de vitesse en agglomération. Ce qu’il faut noter, c’est que ce tronçon qui va de l’hôtel de l’Amitié de Ouahigouya à la  hauteur de la déviation  du CHUR-OHG est très  accidentogène.

Les usagers de la route doivent faire preuve de prudence et de tolérance 

En attendant l’effectivité de la double voie, la nécessité d’augmenter les ralentisseurs s’impose.  Et l’autorité communal est alors interpellée. Aussi, les usagers de la route doivent-ils faire preuve de prudence et de tolérance dans la circulation. Signalons que cet énième victime, fils aîné  de son père, laisse dernière lui, une épouse, deux enfants et toute une famille inconsolables . Au moment où nous tractions ces lignes, c’est sous le choc que les habitants de Kourbo-Mogo s’attellent à son inhumation.

Faso-nord.info

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *