Aide humanitaire au Yatenga : Plus de 146 000 personnes vulnérables soutenues par le PAM et l’AFDR

 

Les derniers semestres de l’année dite « période  de soudure » sont difficiles  à vivre par de nombreuses personnes dans plusieurs localités du Burkina Faso. Au regard  de cette situation le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et l’Association Formation Développement  Ruralité (AFDR) ont jugé nécessaire d’offrir des vivres, d’intrants nutritionnels et de cash (de l’argent) à plus de 146 000 personnes vulnérables recensées  dans 415  villages de  la province du Yatenga, au Nord du Burkina Faso. La cérémonie marquant  le top de départ de la campagne de distribution aux bénéficiaires a eu lieu dans la commune de Oula,précisément  dans le village de Ziga. C’était en présence du secrétaire générale de la province du Yatenga,représentant Mme le Haut-commissaire, du maire de la commune de Oula, des responsables des deux structures donatrices et de certains bénéficiaires.

Un peu de souffle alimentaire pour ces ménages

« Plus de 222.000.000 F CFA en numéraire, 6.204 tonnes de vivres composées de sel, riz, haricot, huile, légumineuses et des intrants nutritionnels. » Telle est la composition des dons au profit des populations vulnérables des 13 communes de la province du Yatenga. Cette bonne œuvre est le fruit d’un tandem entre le Programme Alimentaire Mondial et son partenaire coopérant qu’est l’Association, Formation,  Développement, Ruralité (AFDR)  et ce depuis une dizaine d’année. Cette donation en espèce et en nature vient résorber la souffrance de plus de 146 000 personnes recensées dans 415 villages du Yatenga.

Un échantillon de la dotation

Des tonnes de vivres et de l’huile pour ces 415 villages

Des tonnes de vivres au profit des populations du Yatenga

En clair, face à une saison pluvieuse 2019 assez capricieuse, l’accueil des personnes déplacées internes pour cause d’insécurité et avec  l’apparition du coronavirus, la résilience des producteurs et productrices est mise à rude épreuve. C’est pourquoi cette aide humanitaire est sans doute une bouffée d’oxygène,  saluée  à sa juste valeur par les autorités de la province du Yatenga. C’est du reste ce que confirme Mme le Haut-commissaire dans son message lu par le secrétaire général , Souleymane Nacanabo : « Je me réjouis que depuis quelques années, l’AFDR et ses partenaires tiennent le pari de donner aux personnes en insécurité alimentaire de notre région en général et de la province du Yatenga en particulier une assistance alimentaire afin de surmonter la période de soudure et leur permettre de s’investir dans les activités agricoles pour assurer de meilleurs résultats pour la campagne agricole. » apprécie le porte-parole  de la représentante  de l’Etat au Yatenga

L’homme affamé  est improductif

Le porte-parole des bénéficiaires, Soumaila Ouédraogo

Pour dénicher les véritables nécessiteux dans les différentes communes, les deux partenaires au développement ont utilisé l’approche H.E.A (House EconomyApproch) pour réaliser un ciblage minutieux. Prenant la parole au nom de toutes les communes bénéficiaires, le maire de la commune de Oula, Sidi Mohamed Sawadogo a remercié de vive voix les deux partenaires au développement. Pour lui, la question alimentaire est très préoccupante dans la mesure où la saison écoulée a été mauvaise. Il y a aussi l’augmentation de la population avec les  déplacés internes. Ces divers dons fournis par le P.A.M et l’A.F.D. R, soutient le maire,  viennent à point nommé. «  L’homme affamé est improductif » a martelé Sidi Mohamed Sawadogo.

Un rempart contre l’insécurité alimentaire

Une photo regroupant donateurs, autorités administratives et locales et représentants des bénéficiaires

Soumaila Ouédraogo représentant des bénéficiaires, confie que  cette contribution en vivres, d’intrants nutritionnels et d’argent liquide endiguera la malnutrition chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes. Cette action se réjouit-il est un rempart comme l’insécurité alimentaire  permettant  aux ménages vulnérables de vivre dignement. Ainsi, il laisse éclater sa joie en ces termes : « Nous sommes très fiers de l’acte posé par le P.A.M et l’A.F.D.R. Si vos récoltes ont été maigres et de bonnes volontés vous viennent en secours, vous ne pouvez qu’être fiers. » Il a traduit au nom des 146000 bénéficiaires une reconnaissance très spéciale à l’AFDR et son partenaire  qui leur viennent  en soutien dans d’autres domaines tels que l’agriculture et l’éducation.

S’investir dans les activités agricoles

Amidou Ouattara de AFDR et le représentant du PAM

Pour le Directeur Exécutif de l’AFDR Amidou Ouattara, l’objectif essentiel de cette remise symbolique est de permettre à ces personnes de vivre honorablement en leur permettant de s’alimenter, de se nourrir pendant cette période de soudure.

Le SGP Souleymane Nacanabo faisant une remise de vivres

Cela permettra ajoute-t-il, aux producteurs et productrices d’avoir des denrées alimentaires afin de s’investir dans les activités agricoles qui viennent juste de commencer. Le directeur exécutif a saisi l’occasion pour réitérer toute sa reconnaissance au partenaire technique et financier qu’est le PAM d’avoir su répondre à l’appel d’urgence du gouvernement burkinabè dans cette lutte contre l’insécurité alimentaire. Rappelons que cette opération s’étalera sur 3 mois et promet d’être transparente puisque les coordonnateurs, les gestionnaires de sites, les agents superviseurs et de distributions ont été formés et suffisamment outillés pour relever le défi.

Koudougou Norbert Inamé (stagiaire)

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *