Amélioration de la qualité de l’éducation au Yatenga : Le MENA reçoit 12 salles de classes de l’ONG EDUCO

image_pdfImprimerimage_printImprimer

 Le ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Stanislas Ouaro a présidé le samedi 10  novembre 2018 , la cérémonie de remise de clés  de 12  nouvelles  salles de classes  dans des écoles  de  la province du Yatenga , de 4 motos à 4 circonscriptions  d’éducation de base et de matériel pédagogique . 

 

 » Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité , sur un pied d’égalité , et à promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie »  telle est   la vision de l’ONG EDUCO. Intervenant dans la province du Yatenga depuis 2004  , EDUCO à a  son actif,  d’importantes et plusieurs réalisations dans sa zone d’intervention. Pour cette année scolaire 2018-2019 , l’appui de EDUCO se matérialise par la construction de 12 salles de classe équipées,  précisément dans les villages de Sodin et de Rikou dans la commune de Ouahigouya , dans le village de Robena dans la commune de Oula et dans la commune de Barga (  Barga C) ,  le tout d’une valeur de 96 570 296 F CFA .

                                Cadre de travail motivant

Et ce n’est pas tout. Chaque  chef de circonscription d’éducation de base de Ouahigouya 1, 2 , 3, 4  bénéficie  d’un moto. Ces moyens roulant  viennent s’ajouter à 6 autres offerts en 2017. Chacune des 86 écoles des 06 communes (Barga, Koumbri, Ouahigouya, Oula, Namissuiguima, Seguenega) a été doté   de matériel pédagogique ( 86 compendium métrique et scientifique , 360 ardoises géantes , 600 annale)  . La direction régionale  de l’Education prés-scolaire, primaire et non formel DREPPNF  du Nord    reçoit une photocopieuse. Le coût du matériel et des outils pédagogiques , selon le directeur Pays  de EDUCO, Edouard Junior N’deye s’élève à 64 000 000 F CFA .  » La réalisation des 12 salles de classe que nous célébrons aujourd’hui est une contribution au gouvernement du Burkina Faso dans son effort d’absorption des salles de classe sous-paillote d’ici 2020 » a précisé Edouard Junior N’deye . Sa conviction est qu’un cadre de travail motivant, équipé et l’allégement des effectifs devraient favoriser un meilleur épanouissement des élèves et susciter  un impact positif sur leurs résultats scolaires.

                           Un partenaire sûr selon le MENA

Le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation , Stanislas Ouaro  reconnait que l’engagement pris par le président du Faso , Rock Marc Christian Kaboré de résorber l’ensemble des classes sous abri précaire d’ici l’horizon 2020  est un vaste chantier à réaliser dans un bref délai , mais il se convainc qu’avec la contribution des partenaires techniques et financiers et les ONG comme EDUCO, ce défi sera relevé .  » Monsieur le Directeur Pays de EDUCO, merci pour ce que vous faites depuis plus d’une décennie pour les communautés éducatives du Yatenga .Vous êtes un partenaire sûr , sur qui le Gouvernement pourrait compter pour gagner à moyen et long terme, la bataille de la qualité de l’éducation dans votre zone d’intervention qui devrait pour se faire , s’étendre progressivement »  s’est exclamé le patron du département de l’éducation , Stanislas Ouaro.

                         Des fonds pour la formation des enseignants

Il a  aussi loué l’approche de travail de l’ONG EDUCO , qui pour lui,  responsabilise les différentes sensibilités éducatives.  Le ministre   a invité les bénéficiaires à  veiller sur l’entretien des investissements offerts par  EDUCO  tout en les appelant à s’en saisir pour améliorer les taux d’accès, de maintien et de réussite .  Pour avoir été interpellée à plusieurs reprises sur la situation des classes sous abri précaire , la 1ere adjointe au maire de la commune de Ouahigouya Mme Sodré/Djéneba Sangarba soutient que la réalisation des salles de classe par EDUCO est une épine enlevée aux pieds de l’autorité communale .

Les bénéficiaires  pour leur part ont traduit leur reconnaissance à EDUCO et au gouvernement. ils ont plaidé  pour le renforcement des infrastructures d’accueil au post-primaire et au secondaire.  Apte à toujours innover pour répondre aux attentes des différents acteurs, EDUCO selon son directeur pays , Edouard Junior N’deye,  change d’approche dans la formation des enseignants. Ce changement  se concrétise   par la mise en place d’un fonds déblocable après manifestation d’intérêt des concernés. « A travers des critères précis , EDUCO  financera ces formations âpres examens des dossiers  » informe son directeur pays , Edouard Junior  .

Faso nord info

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *