Appui au développement des économies locales au Nord : Espoirs au Yatenga ,Passoré, Zondoma , désespoirs au Lorum

La ministre déléguée, en charge  de l’Aménagement du territoire, Pauline Zouré  était dans la  région du Nord du Burkina Faso,  le vendredi 03 juillet 2020  pour constater la mise en œuvre des travaux de réalisation des infrastructures du Programme d’Appui au Développement des Économies locales (PADEL). Sur certains sites au  Yatenga, Zondoma et Passoré  visités  par Mme le   ministre, les travaux sont à environ  90%  à 95%  de taux de réalisation. Le Loroum n’a pas  été concerné  par cette sortie   du ministre où pour le  moment,  il n’y a aucune trace d’une infrastructure  du PADEL, pour cause de l’insécurité.

La visite sur le site des boutiques de Oufré dans la commune de Ouahigouya

C’est à pas de course que la ministre déléguée en charge de l’Aménagement du territoire, Pauline Zouré est revenue  ce matin du vendredi 03 juillet 2020  sur le site du quartier Oufré, secteur 11 de Ouahigouya   où elle y était en octobre 2019 pour le lancement régional   des activités du  Programme de Développement des Économies locales  (PADEL)   dans la région du Nord. Elle était à la tête d’une forte délégation entre autres, le directeur du cabinet du ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Boukary de Nomba  Ouédraraogo , des représentants  de la  direction de  l’Economie et de la Planification et de la direction générale des statistiques et des études sectorielles du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement. Autres membres de l’équipe,le chargé de mission au ministère de l’Agriculture Saidou Ouédraogo,  des responsables de l’Unité nationale de coordination du PADEL,Mme le Haut-commissaire de la province du Yatenga, Aminata Tarnagda,le directeur régional de l’Economie et de la Planification du Nord, Sanousso Savadogo, par ailleurs chef d’antenne du PADEL au Nord et le directeur régional de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles au Nord.Au bord du terrain   qui a  abrité la cérémonie de lancement du PADEL, 25 boutiques trônent majestueusement.  Solidement implantés, les bâtiments sont bien peints  et les portes bien fixées. La délégation se déportera à la nouvelle gare routière  pour visiter 20 autres boutiques construites en ces lieux   .

Attribution des boutiques en tenant du genre

Les boutiques réalisées dans le cadre du PADEL

La patronne  de la délégation, Pauline Zouré fera quelques observations appelant les responsables des collectivités territoriales a accordé une place de choix aux femmes au moment de l’attribution des boutiques. Elle a suggéré aux   entreprises chargées des travaux à faire preuve d’ingéniosité quant à  l’emplacement des latrines afin de faciliter son utilisation selon le genre. A entendre le 2éme adjoint au maire de la commune de Ouahigouya, Mady Ouédraogo, la cité de Naaba Kango bénéficie de 50 boutiques avec le PADEL.  En plus des 45 visitées par la délégation, il y a 5 autres construites dans le village de Somyaga. Foi du 2éme adjoint au maire, ces infrastructures viennent   renforcer l’activité économique dans cette ville réputée pour ses activités commerciales. Il atteste qu’il y a un véritable engouement autour des boutiques et le  conseil municipal s’apprête pour  les attributions  conformément au cahier de charge indiqué par le PADEL. Après ce passage sur les sites retenus à Ouahigouya, la mission s’est dirigée dans la province du Zondoma  où en cours de route,  elle a accueillie Mme  le Haut-commissaire de la dite province Ouo Abibata Bamouni Traoré    pour continuer  sur le site maraicher de Raguegma dans la commune de Léba.

Intensification de la production maraichère

C’est un village massivement mobilisé et fier de son ouvrage qui a accueilli les visiteurs. La –bas  les travaux du périmètre maraîcher, s’étalant sur 2ha pour 210 parcelles à dégager sont à 90% de taux de réalisation. Le site sera équipé d’un forage de 12m3 /h et d’un château d’eau alimenté par un système à énergie solaire. Le directeur du cabinet du ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Boukary de Nomba Ouédraogo  n’a pas caché sa fierté en découvrant ce site. Pour lui,  les caractéristiques de ce périmètre maraîcher et ses commodités vont susciter  une dynamisation de la culture maraîchère dans la localité, gage  de ressources financières consistantes  pour les producteurs.

Le maire de la commune de Léba , expliquant à la mission l’apport du périmétre de Reguegma au développement de la commune

Il  soutient que cette infrastructure réalisée  dans le  cadre de ce  programme porté par  ministère de l’Economie,  des Finances et du Développement   renforcera celles conduites  par le ministère de l’Agriculture  sur une vision d’une agriculture moderne, performante, durable  et rentable.  Le maire de la commune de Léba, Mikinam Ouédraogo se dit combler. Il informe que l’aménagement de ce site maraîcher émane de la volonté de la population et du conseil municipal. Sa mise en fonctionnement se réjouit-il  participera à l’épanouissement de la population et au renforcement du budget de la commune.

Le directeur du cabinet du ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro -agricoles a fait comprendre que le type de sites maraichers réalisés par le PADEL , participe à renforcer ceux initiés par le ministre de l’Agriculture pour une vision d’une agriculture moderne , performante , résiliente et rentable

Ravitailler le village en eau potable à partir du site maraicher

Les populations dans l’espoir de voir l’aménagement complet

Tout en plaidant pour un aménagement de sorte que le château d’eau   puisse aussi servir à ravitailler le village en eau potable, le conseiller municipal  rassure  que des dispositions sont prises afin  qu’une part importante  de parcelles soit attribuée à la gent féminine.  Pauline Zouré a accordé  une oreille attentive à la doléance du conseiller municipal ,  n’écartant   pas la possibilité de mesures à prendre pour résoudre cette préoccupation. Mais à défaut d’une autre solution prévient-elle, la   priorité est accordée au site maraîcher. Le bourgmestre de Léba multiplie les remerciements à l’endroit du PADEL qui en plus du site maraîcher à financer les constructions d’une aire d’abattage semi-moderne,  4  boutiques, un forage communautaire. L’ensemble des réalisations du PADEL  au bénéfice  de la commune de  Léba  s’élève à 100  millions de FCFA, pour la première année.

    120 millions d’investissement à Gourcy

Les boutiques au marché type II de Arbollé

Après Léba, CAP sur Gourcy. La capitale de la province du Zondoma a acquis un financement pour la réalisation d’un site maraîcher d’un coût de 80 millions de F CFA et 20  boutiques d’un montant de 40 millions de F CFA. Pauline Zouré a traduit sa satisfaction quant à   l’état d’avancement  des travaux des boutiques affichant  un taux de réalisation de 95% sur le deux sites. L’un  devant la porte du centre médical avec antenne chirurgicale de Gourcy, l’autre à côté du stade municipal. Dans la province du Passoré, la ministre déléguée a marqué un arrêt à Bouda où elle a fait le constat de l’effectivité  des travaux de 25 boutiques  en phase de finition.  Au regard  de l’intensité des activités   commerciales     dans ce village   , nul doute que le conseil municipal de Yako  a fait le bon choix en y plantant ces boutiques. 

Un marché qui révolutionnera l’activité économique a Arbollé

Le maire de Arbollé très satisfait de cet apport du PADEL dans sa commune

Dans la commune de Arbollé, l’infrastructure visitée par la délégation force l’admiration. C’est un marché de type II dont le taux  de réalisation des travaux tourne autour de 60%. Cette infrastructure marchande est  composée  d’un hall central de 90 places, d’une boucherie de 6 box, de 3 hangars de 10 places, de 24 boutiques, d’un bloc de latrines et d’un bâtiment administratif. Le maire de la commune de Arbollé, Boureima Bangbé Ouédraogo   tout sourire soutient qu’avec cette nouvelle infrastructure, l’activité marchande sera permanente à Arbollé comparativement   à l’ancien marché où les commerçants venaient chaque  trois jours   pour écouler leurs produits. Avec cet investissement  se convainc   le maire, le budget du conseil municipal sera mieux étoffé grâce aux recettes qui seront collectées. Pour le premier responsable   de la cité  de la patate douce   , le PADEL par ces réalisations participe fortement au développement des communes.

Hall de marché en construction à Arbollé

Une commune c’est un budget et la consistance du budget est tributaire de l’activité économique de la  localité, c’est en cela que je dirai que le gouvernement a fait preuve d’innovation en ce qui concerne le développement des collectivités en créant le PADEL » apprécie le maire, Boureima Bangbé Ouédraogo le visage radieux, plein d’espoir. En tout, le PADEL a consacré 210 millions de FCFA pour la réalisation des infrastructures marchandes à Arbollé,  soit 150 millions pour le marché type2  et 60 millions pour les 10 hangars de marché.

Des investissements à effet  leviers

Pour la ministre déléguée Pauline Zouré, l’état d’avancement des travaux sur les sites visités donne des motifs de satisfaction. Se fiant  aux témoignages des  maires et de  certains bénéficiaires, elle se dit  rassurée  quant à   l’appropriation des actions du PADEL. Elle précise que ce programme traduit la volonté du gouvernement à susciter l’émergence des économies locales dynamiques, compétitives et résilientes avec pour   finalité la  lutte contre la pauvreté et la  réduction   des disparités inter et intra régionales. Précisant la philosophie du PADEL, elle informe que les différentes infrastructures résultent des propositions des conseils municipaux  et se veulent à effet levier, permettant aux dites communes de récolter  des recettes qui serviront à la réalisation d’autres infrastructures.

Les réceptions provisoires dans un mois

le chef d’antenne du PADEL au Nord , Sanousso Savadogo

Chargé  de la coordination des activités dans la région du Nord, à entendre le Chef d’antenne, Sanousso Savadogo ,  si   les entreprises ne font pas faux bond, la réception provisoire de la majorité des infrastructures pourrait effective dans un mois. Au total dans la région du Nord, informe –t-il, il était prévu la réalisation de 12 sites maraîchers avec un système d’irrigation solaire un marché à bétail, 543 boutiques de rue ,89 hangars de marché, 3 parcs de vaccination, 5 aires d’abattage, 6 magasins de stockage, une pompe à forage et 10 marchés complets pour un coût total 3 milliards 868 000 000 fcfa pour  la première année de mise en œuvre du programme.Le PADEL prévoit injecter  9 milliards 118 millions de FCFA en  trois ans dans la région du Nord pour une moyenne de 273 millions  dans chacune des 31 communes. Sur les 31 collectivités  de la région du Nord,Les activités du PADEL se déroulent  actuellement dans 24 communes.

Des communes  laissées pour compte

Sur les 13 communes de la province du Yatenga, les activités, peines à commencer à Barga et à Thiou pour non disponibilité de sites . A Kain, le PADEL est absente à cause de la prégnance de de l’insécurité. Les affres de l’insécurité ont également   bloqué  le déroulement des activités   du PADEL dans la province du Lorum. Pas la moindre trace d’une réalisation dans les 4 communes de cette province  (Titao, Ouindigui, Banh et Sollé)   alors qu’elle  occupait 17,50 % des réalisations de la région du Nord. La commune de Sollé, frontalière avec le Mali, par exemple observe impuissant   s’envoler une somme de 177 millions de CFA  pour  la réalisation de 6 hangars de marché et un marché  de type II d’un coût de 150 millions. il est utile de préciser que sur la période des 3 ans de mise en œuvre du PADEL, une enveloppe de 730 millions est affectée au conseil régional du Nord . Pour la première année , le conseil régional a engagé la réalisation de 4 sites maraichers identifiés dans les communes de Léba, Ouindigui , Latodin et Zogoré . Le coût moyen de chaque site est de 42 millions fcfa , soit en tout un investissement annuel de 168 millions de F CFA . Pendant que dans la majorité des communes de cette région, le PADEL fait jubiler les maires et ceux qui les ont mandatés, à Kain, Barga, Thiou et dans les 04 communes du Lorum, c’est la grande désillusion.

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *