Art oratoire:60 jeunes du Passoré formés

La maison des jeunes et de la culture de Yako a abrité  les  24  et 25 octobre 2020 un séminaire de formation sur les techniques de   la prise de parole en public.  Cette formation a été organisée  par le Centre Africain pour le Développement et l’Efficacité Personnels(CADEP), en collaboration avec le Conseil Provincial de la Jeunesse du Passoré (CPJP).

 Comment asseoir son autorité naturelle par la communication ? Construire sa confiance appuyée sur les sensations ; trouver le rythme, le ton, et l’attitude juste lors d’une intervention ; inciter à l’action pour donner envie et intéresser l’auditoire, ce sont les grandes lignes de cette formation sur les techniques de la prise de parole en public.

Durant les deux jours,  le Coach Benarés Hounkponou et son assistant Sylvain Compaoré    ont multiplié les exercices  pratiques et les conseils  pour outiller les  60 participants, notamment   des enseignants, des chefs de service et d’entreprises, des leaders d’association, des élèves, des étudiants, des animateurs de site web, des chroniqueurs.

                             Trouver les mots justes pour se faire entendre

Pour le principal formateur ,  Benarés Hounkponou ,  l’objectif de cette formation est de fournir aux participants ,  les éléments basiques de la prise de parole enpublic, de  leur doter  des rudiments nécessaires pouvant  leur permettre de construire leurs identités dans le domaine de l’art oratoire,  d’expliquer la bête noire de tout orateur et de transmettre une batterie de techniques aux apprenants afin qu’ils puissent briser la peur pour s’exprimer avec beaucoup plus d’aisance et trouver les mots justes  pour dire ce qu’ils ont à dire.

                                       S’en servir utilement

 Les  parrains, Pascal Tenkodogo,Boureima Nabaloum et Michel Kafando,directeur des marchés publics au ministère des infrastructures ont invité  les participants à bien s’approprier les différentes techniques de l’art oratoire et à s’en servir utilement dans leur vie quotidienne .  

La participante  Marceline Doulkom, se félicite de  pouvoir vaincre sa timidité  à l’issue de cette formation.  Munis de leurs attestations de participation,  les  participants disent  repartir avec les bagages nécessaires  pour se défendre devant n’importe quel public. Les heureux bénéficiaires de cette formation ont déboursé chacun 7500fcfa pour  y part.

Un soutien accordé par les parrains a permis la tenue de cette formation dans de bonnes conditions. 

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *