Assemblée générale de l’Association DSF/Ouahigouya : Plus de 214 millions mobilisés  au profit du développement en 2017

image_pdfImprimerimage_printImprimer

L’Association Développement sans frontière (DSF) basée à Ouahigouya dans la région du Nord du Burkina Faso  a tenu son assemblée générale annuelle le mardi 08  mai 2018. Il s’est agi au cours de cette rencontre de présenter aux membres   et sympathisants le bilan des activités réalisées au  cours de l’année 2017 et le plan d’actions  de 2018.

Malgré un contexte économique  difficile , réduisant les sources de financement de l’association , DSF selon son coordonnateur Salifou Sodré continue de se battre pour conduire des activités concourant au développement socio-économique et au renforcement du capital humain dans la région du Nord . En 2017 , indique le coordonnateur , DSF a mobilisé 214 712 422 FCFA pour la mise en œuvre de ces activités . Cette assemblée générale annuelle prévue dans les statuts et règlement intérieur  de la structure,  précise Salifou Sodré se veut  un moment pour  partager  l’ensemble des activités réalisées   au cours de l’année aux membres et sympathisants et recueillir leur appréciation. Des différentes présentations,  l’on retient que la fondation Wol des pays -bas reste le principal partenaire financier de DSF , l’ayant accordée  plus de 126 millions de FCFA  en 2017 .   Ce financement participe à la mise en œuvre du programme intégré d’amélioration de la qualité de l’éducation /formation avec focus au complexe éducatif -Zoodo s’étalant de 2017 à 2019 . En plus de l’appui au fonctionnement du complexe éducatif Zoodo , ce programme s’est matérialisé par   l’équipement de 10 salles de classes  de  collèges des villages de Tougué-Mossi, Nongfairé et Namssiguia et un appui  à   la bibliothèque Tam-Tam de Tangagye .  DSF conduit également dans la région du Nord un programme multi-acteurs dans le cadre d’un partenariat avec le CCEB et la coopération autrichienne . Ce projet  agro-sylvo- pastoral   financé à hauteur de 25 342 000 FCFA touche 135 jeunes recrutés dans les communes de Ouahigouya , Tangaye , Thiou et Zogoré . Le coordonnateur de DSF apprécie ce projet qui à termes formera des entrepreneurs agricoles , des agro businessmen qui emploieront  à leur tour d’autres jeunes.  » C’est une opportunité pour valoriser le travail lié à l’agriculture et en même temps lutter contre le chômage des jeunes » insiste-t-il   . L’association DSF se félicite également de la contribution de son complexe éducatif Zoodo dans le domaine de l’éducation et de la formation . il compte une école primaire avec 217 élèves , un lycée avec 11 salles et 328 élèves ; un centre de formation avec 4 ateliers abritant 122 apprenants , un jardin scolaire et un forage .  En 2017 , le complexe présente  des taux de réussite de 91% au CEP; 27, 64% au BEPC; 43, 73% au BAC A4 ; 15, 38% au BAC D ; un taux de réussite  de 87,80% à l’entrée en 6éme et 87, 80% de taux de passage en classe supérieure .

  DSF a aussi bénéficié de 4 035 177 pour l’alphabétisation .

Le GEDES , le Laboratoire Citoyennetés et l’Etat ont aussi accordé des contributions financières à cette association  . DSF joue  sa partition pour une meilleure appropriation de la décentralisation et à ce sujet , elle a mis en place une cellule de veille qui s’est occupée du suivi de l’effectivité  de la participation citoyenne et la rédevabilité dans la commune de Ouahigouya . Après une séance d’analyse des résultats de cette enquête, un atelier de dissémination a été organisé , suivi de   la transmission du rapport accompagné d’une note de plaidoyer au conseil municipal de Ouahigouya . De l’analyse des  résultats des activités en 2017 , DSF trouve que son action s’arrime aux plans locaux de développement des  communes et aux objectifs du Programme national de développement économique et social (PNDES) .  Le principal goulot d’étranglement reste  la faible mobilisation  des ressources financières .

Une  forte expérience dans  l’alphabétisation confirmée par la Chambre régionale d’agriculture du Nord

Loin de s’alarmer , les responsables de cette structure annoncent une intensification des activités   en 2018 . Bénéficiaire du financement d’un seul centre d’alphabétisation en 2017 , DSF s’est vu confier cette année l’animation de 36 centres au Yatenga et au Lorum  par la Chambre régionale d’agriculture du Nord dans le cadre du projet Neertamba .  Autre activité , les tournés   de sensibilisation dans les villages pour faire comprendre l’importance de la formation professionnelle .   « constat a été  fait   du peu d’intérêt que les parents  accordent   à la formation  aux    métiers,  d’où la nécessité  de leur faire comprendre qu’ils font du tort aux enfants et d’engager une mobilisation sociale autour de la problématique de la formation professionnelle   » soutient Salifou Sodré .  Présente à cette assemblée générale   , la présidente de la fondation Wol des pays-Bas , Yvonne,  a réaffirmé  sa confiance à DSF et renouveler   son engagement à   la soutenir  .  La crise financière étant prégnante en Europe ces dernières années  , précise -t- elle , la mobilisation des ressources est difficile  , mais la fondation Wol se battra comme elle peut pour aider DSF dans son combat contre l’ignorance et la pauvreté au Burkina Faso.

Faso-nord.info

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *