Autonomisation de la femme à THIOU dans le Yatenga : Le projet « 40 femmes, 40 poulaillers » en marche

image_pdfImprimerimage_printImprimer

Le Cercle de réflexion et d’action pour le développement (CRAD) a lancé  le samedi 16 mars 2019 , le projet « 40 femmes , 40 poulaillers  » au profit des femmes du village de Nodin dans la commune rurale de Thiou au Yatenga . Sous le parrainage de  Abdoulaye Diallo , gestionnaire  du Centre national de presse Norbert Zongo, c’est la PDG de la Société Raphael , Rose Sanou /Ouédraogo , PDG de la société St Raphael qui a été la marraine de cette activité  de la CRAD à  Nodin

   

Contribuer à améliorer le pouvoir économique des femmes en leur dotant de 40 poulaillers, une action de développement que le CRAD a réalisé  dans le village de Nodin à 20 km de Ouahigouya dans la commune rurale de Thiou . Au nombre de 40, ces femmes ont bénéficié au préalable d’une formation de 21 jours sur les techniques d’élevages de la volaille. Prévu pour s’étendre sur trois ans, le projet entend, avec les produits obtenus suite à cette première phase, prendre en compte 40 femmes d’ici 2020 et 40 autres l’année suivante.

                       Toucher 120 femmes en 3 ans

En claire , les bailleurs  du projet se sont fixés pour ambition de relever le niveau de vie de 120 femmes au bout des 3 ans .  Selon le CRAD, au terme des trois ans, la structure procédera à l’ouverture d’une ferme dans le village au profit de celles qui auront obtenus  de meilleurs résultats. Les bénéficiaires ont eu droit à des attestations de fin de formation et un lot de 40 pagnes offerts par la Co-marraine de la cérémonie, Mme Rose Sanou/Ouedraogo.

La vision du président du CRAD Ouhéni Ouédraogo et ses camarades est claire : garantir l’autonomisation financière de l’autre moitié du ciel « La mise en œuvre du projet 40 femmes, 40 poulaillers, n’est pas une invention du CRAD, nous avons aussi copié parce qu’on dit le plus souvent, le bon exemple se copie en matière de développement » a humblement fait savoir Ouhéni Ouédraogo .

Des jeunes soucieux du bien-être de la communauté

Pour le parrain, Abdoulaye Diallo,  coordonnateur de Ciné Droit Libre, représentant du Dr Moctar Tall,  patron de la cérémonie, ce projet va contribuer à donner de la valeur à la femme et à faire d’elle un acteur important du développement économique.  « Cette initiative est plus que louable, et je suis convaincu que des lignes vont bouger dans la commune de Thiou, particulièrement dans le village de Nodin. Ce don va contribuer à la baisse de la vulnérabilité des femmes, il faut qu’elles relèvent le défis et qu’elles comprennent l’objectif du projet, ce ne sont pas des politiciens mais des jeunes soucieux du bien être de la communauté, donc elles doivent s’engager à fructifier ce don et je veux que ces femmes aient la fierté de dire un jour, on m’a aidé et grâce à mon travail, j’ai également aidé d’autres femmes » a prêché Abdoulaye Diallo . La marraine, Mme Rose Sanou/Ouédraogo a traduit sa fierté d’être associée à cette activité qu’elle juge très bénéfique et  précieuse  pour les femmes du monde rural  . «  Je n’ai pas hésité un seul instant à accompagner le CRAD lorsque les responsables m’ont approché » confie t- elle .

                   Se servir de l’aide pour s’en passer

Les femmes de Nodin, à travers leur porte-parole ont manifesté leur reconnaissance au CRAD   pour son inestimable appui , « Quand une personne prend soin de toi  jusqu’à   ce que tes dents poussent, tu as le devoir de te serrer les dents  pour mériter son soutien  » a martelé la porte-parole des bénéficiaires . Comme pour signifier qu’il faut se servir de l’aide pour s’en passer à l’avenir . C’est aussi toute la vision de ce projet  qui est de pousser  les femmes à être les actrices de leur propre autonomie . La cérémonie a pris fin par un visite guidée des poulaillers nouvellement construits. Le CRAD, se fixe pour objectif  de développer  des activités pourvoyeuses  des revenus pour ces femmes.

    Alceny Diallo ,  stagiaire 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *