Autonomisation des jeunes à Ouahigouya: Arbre à palabre et le Japon construisent un centre de formation.

L’association Arbre à Palabre pour le développement au Burkina Faso (APABUFAD) a procédé le 25 février 2021 à la pose de la première pierre d’un centre de formation polyvalent à Ouahigouya, précisément dans le village de Sissamba. L’association a acquis le financement du dit centre grâce à l’Ambassade du Japon.

Le chef du village de Sissamba a remercié Arbre à palabre , ses partenaires et le conseil municipal de Ouahigouya pour le choix du site dans cette localité

Sept (7) salles de classes, un bâtiment administratif, des latrines, une cuisine un magasin pour abriter le matériel, c’est la composition de ce centre de formation polyvalent. Le coût de sa réalisation est estimé à 80 millions de francs CFA. 12 mois, c’est le délai prévu pour la réalisation des travaux. Le centre prévoit accueillir 210 jeunes par an.

D’un coût de 80 millions de CFA , les travaux de construction de ce centre polyvalent de formation dureront 12 mois

Au titre des filières de formation , il est prévu la menuiserie métallique et le tissage. D’autres types de formations seront instaurées par la suite en fonction de la demande des jeunes et des femmes.

L’oreille attentive du Japon

Le secrétaire permanent de l’Association Arbre à palabre pour le développement du Burkina , Mahamady Ouédraogo a fait comprendre que cette cérémonie de lancement de la construction de ce centre de formation est le couronnement d’un long processus

Pour le secrétaire permanent de l’association Arbre à Palabre, Mahamady Ouédraogo, malgré les efforts du gouvernement, plusieurs jeunes restent en marge de l’école classique et de l’enseignement professionnel. Manquant de formation, ils ont du mal à trouver un emploi. Pour renforcer les efforts de l’État, sa   structure a entrepris des démarches pour négocier la construction de ce centre polyvalent. Mahamady Ouédraogo a multiplié les remerciements à l’endroit de l’Ambassade de Japon et la direction générale de la (DGCOOP)  qui ont accepté accompagner la mise en œuvre de cet important investissement.

Le conseil municipal applaudit

Le 2éme adjoint au maire de la commune de Ouahigouya a traduit l’engagement du conseil municipal à soutenir le fonctionnement de ce centre de formation

 Le conseil municipal de Ouahigouya a accueilli à bras ouvert la réalisation de cette infrastructure. Pour le deuxième adjoint au maire, Mady Ouédraogo, l’initiative de l’Association Arbre à Palabre et ses partenaires permettra de résorber le chômage des jeunes de de lutter contre la délinquance juvénile et le terrorisme. Il a traduit l’engagement du conseil municipal à soutenir la pérennisation de cette réalisation en facilitant l’insertion professionnelle des apprenants en fin de formation.

Un document juridique pour encadrer

Pour le chargé de programme à la DGCOOP, ce centre de formation polyvalent contribuera à résorber le problème du chômage dans la commune de Ouahigouya

Chargé de programme à la direction générale de la coopération, Martin Zoungrana certifie que le fonctionnement de ce centre de formation sera bien encadré par un document juridique clarifiant son utilisation. La DGCOOP jouera sa partition pour permettre l’atteinte des objectifs et servira d’intermédiaire entre l’APABUFAD et l’Ambassade du Japon.

Une expérience dans la formation professionnelle

Membres et sympathisants de Arbre à Palabre n’ont pas marchandé leur présence à cette cérémonie de lancement de la construction du centre polyvalent de formation

Comptant   plus de 400 membres, l’Association Arbre à Palabre pour le Développement a une solide expérience afférente à la formation professionnelle. Elle a conduit à plusieurs reprises des projets à travers lesquels plusieurs jeunes des différentes provinces de la région ont été formés.  C’est donc ce capital d’expériences qui a facilité l’acquisition du financement de ce projet de construction du centre de formation   auprès de l’Ambassade du Japon.

Parmi les membres de l’association Arbre à Palabre pour le Développement la gent féminine occupe une place de choix

En plus de ses actions pour promouvoir la formation professionnelle, Arbre à palabre se fixe également entre autres missions de promouvoir le genre, la décentralisation, les droits humains, l’éco-citoyenneté, l’artisanat. Présent à la cérémonie de pose de la première pierre, le chef de Sissamba a remercié   le conseil municipal de Oauhigouya, Arbre à palabre et ses partenaires pour le choix de cette localité pour implanter cette infrastructure.

                                                                                                       Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *