Axe Ouahigouya -Titao : Le financement pour le butimage bouclé

Au cours d’un déjeuner de presse pour faire le bilan de leur tournée de redevabilité effectuée du 12 au 18 février 2017 dans les 13 communes de la province du Yatenga, les deux députés, Jacob Ouédraogo et Aboubacar Ouédraogo élus sous la bannière du Mouvement du peuple pour   le progrès (MPP) ont fait de grandes annonces. Si leur tournée a consisté à faire le bilan de leur travail à l’hémicycle, ils ont profité de l’occasion pour recueillir des avis sur la mise en œuvre du programme du président Roch Marc Christian Kaboré, notamment le PNDES. 

 

Présenter et expliquer les contenus des 39 lois votées en 2016, les 26 résolutions adoptées, les missions interparlementaires et les activités au sein des réseaux et des groupes parlementaires, c’est le plat de résistance de la tournée des députés MPP.  « Une telle tournée de redevabilité se veut d’abord l’expression d’un changement, d’une rupture avec les traditions parlementaires d’antan. Notre auguste Assemblée nationale sous l’impulsion de son président le Docteur Salifou Diallo, héritière des luttes populaires marquées par l’insurrection populaire d’octobre 2014 et la résistance au putsch de septembre 2015 entend placer son action en s’inspirant des aspirations du peuple burkinabè » a martelé le député Jacob Ouédraogo. Cette démarche se réjouit-il a été saluée par l’ensemble des communes visitées, qui ont vivement recommandé à ce qu’elle devienne une instance au moins annuelle afin de leur offrir une tribune d’information et d’évaluation de l’activité parlementaire. Comme pour faire une pierre deux coups et sans vouloir se verser dans les promesses démagogiques encore moins se substituer aux responsables de l’exécutif, ceux-là à qui les électeurs ont donné mandat de siéger à l’Assemblée nationale ont recueilli auprès des ministres, des informations afférentes à la mise en œuvre du programme présidentiel.  Au nombre des préoccupations des populations de la province du Yatenga et de l’ensemble de la région du Nord, le bitumage de la route Ouahigouya via Titao. Et les députés d’annoncer que selon les prévisions du ministère des Infrastructures, le financement est acquis pour le bitumage de cette voie. Toute chose qui va faciliter la mobilité des usagers vers cette zone et permettre une meilleure rentabilisation des activités de maraîchage et de l’élevage. Ils ont annoncé également l’engagement du gouvernement à mobiliser les moyens pour le bitumage de la route Ouahigouya-Tougan. Autre grande nouvelle, le barrage de Guiti dans la commune de Séguénega dont les travaux trainent depuis une dizaine d’années, et pourtant devrait permettre de desservir la ville de Ouahigouya en eau potable. La mise en eau de ce barrage sera effective en 2017 informe Aboubacar Ouedraogo et à l’entendre, l’ONEA a mobilisé l’argent nécessaire pour entreprendre les travaux de ravitaillement de la cité de Naba-Kango en liquide précieux à partir de ce barrage. Ils informeront aussi que les aménagements de pistes rurales entamés au cours de la première année du mandat du président s’intensifieront davantage. Dans les différentes communes du Yatenga, il a été enregistré des investissements dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’agriculture de l’élevage malgré les attaques des dijadistes qui ont freiné la matérialisation des promesses du président, mais à les entendre, le meilleur reste à venir. Un financement a été acquis par le ministère de l’élevage pour la construction d’un abattoir ultra-moderne dans la ville de Ouahigouya. Au cours des débats avec les hommes de médias ce dimanche 21 février 2017, d’autres préoccupations majeures ont été soulevées à savoir les dysfonctionnements dans les services du centre hospitalier universitaire de Ouahigouya, l’état défectueux de la route Ouahigouya-Ouagadougou, la non-promotion des filières au lycée professionnel, la non construction des locaux du centre universitaire polytechnique de Ouahigouya.  Les députés promettent faire du lobbying et du plaidoyer auprès des différents ministères afin que des solutions soient envisagées à ces préoccupations et aux attentes des populations dans les différentes communes de la province.  Dans les communes visitées tout comme à la conférence de presse, le million remis à chaque débuté a suscité des gorges chaudes.   Les deux interlocuteurs des journalistes ont réaffirmé avoir bénéficié cette manne financière conformément aux dispositions régissant le fonctionnement du Parlement. Tout serein, les deux élus relèveront l’insuffisance de cette somme pour faire cette tournée de redevabilité dans les 13 communes du Yatenga. Cet exercice confiant a -t- il pu se tenir grâce à de l’argent qu’ils mettaient de côtés en plus du million querellé et des contributions de personnes ressources. Tout en plaidant pour que leurs mandataires leur accordent le bénéfice de la bonne foi, de la droiture, du patriotisme, ils souhaitent être jugés à l’aune du travail abattu à l’hémicycle.  Les deux députés indiqueront que la révision du code électoral et du code minier sont des grands chantiers qui leur tiennent à cœur. Ils se convainquent que la révision de ces deux codes impactera positivement la démocratie et la vie des populations à la base.

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *