Cadre de concertation provincial du Yatenga : L’ONG EDUCO communique sur ses projets de promotion d’état civil

 

 La deuxième session du cadre de concertation provincial (CCP) du Yatenga s’est tenue le jeudi 12 juin sous la présidence de madame Seni  Kabou, Haut-Commissaire du Yatenga. Cet instant de concertation qui se tient au moment où la présidente s’apprête à aller servir dans le Centre- Est, comme secrétaire générale de région a permis aux membres statuaires de revisiter les questions de développement de la province. Lors de cette session, l’ONG EDUCO a fait la situation de la mise en œuvre de ses  projets de promotion d’État civil notamment le   PRODEC et PASEC au Yatenga.

Le cadre de concertation provincial est une instance qui réunit  l’ensemble  des forces vives de la province,  les préfets et les  maires des différentes communes. A  cette deuxième  session ordinaire de  l’année 2020, les participants se sont penchés sur les grandes questions de développement de la province du Yatenga. Nommée secrétaire générale de la région du centre-Est, le Haut-commissaire,  présidente du cadre SENI Kabou a traduit sa reconnaissance aux membres pour la franche collaboration et la qualité du travail abattu de par le passé. « Au-delà de vos obligations  administratives, vous n’avez cessé  de consentir des efforts supplémentaires pour le développement de la province du Yatenga  depuis ces quatre dernières années que je suis à la tête de cette entité administrative. Je voudrais donc vous traduire  toute ma reconnaissance. » A-t-elle déclaré.

                   EDUCO, partenaire incontournable  de développement

 L’autorité en fin de mission au Yatenga a adressé ses vives remerciements et félicitations au directeur pays  de  L’ONG EDUCO, et à  l’ensemble du personnel pour les nouvelles initiatives développées au profit du bien –être des enfants de la capitale de la région du Nord et du développement durable du pays des hommes intègres. Elle qualifie EDUCO comme l’un des grands partenaires au développement de la province du Yatenga tout en souhaitant que ce partenariat se consolide avec un élargissement des activités.

Les grands projets de promotion des douments d’Etat Civil de l’ONG EDUCO 

forte et active participation des membres statutaires du CCP

Après l’adoption de procès verbal de la 1ère session et les échanges sur  la programmation des plans communaux d’investissements annuels, l’ONG EDUCO a fait une communication sur la situation des deux projets liés à l’Etat civil à savoir   le  Projet de Renforcement du Droit à la Promotion Sociale et à l’Etat Civil des populations du Centre Nord, Nord et Sahel (PRODEC), et le projet d’Amélioration du Système d’Enregistrement des Faits d’Etat Civil «PASEC » avec l’appui de l’UNICEF.  Prévu pour un durée de 36 mois du 1er Janvier 2019 au 31 janvier 2022, PRODEC déroule ses activités dans  3 régions du Burkina Faso  (Nord, Centre-Nord et le Sahel), 8 provinces, 56 communes, 10 districts sanitaires,  1814 villages. Il vise à une meilleure maîtrise  des dynamiques en matière de démographie  dans sa zone de couverture.

              Un consortium soutenu par l’Union européenne

Le directeur Pays de EDUCO Burkina-Niger

Selon le directeur pays de l’ONG EDUCO, Edouard Junior N’deye, ce projet a vu le jour suite à un appel à proposition lancé par l’Union Européenne qui, dans le cadre de son programme Population, a  voulu une meilleure couverture de l’ensemble du territoire national sur des questions d’état civil et  de la  promotion sociale. Il est conduit par le consortium EDUCO, Terre des Hommes (Lausanne), l’Association Burkinabé pour le bien –être familial (ABBEF) et Children Believe. PRODEC intervient sur trois(3) composantes notamment le renforcement de l’offre et la stimulation de la demande en matière de planification familiale et de lutte contre les violences basées sur le genre ; le renforcement de l’offre et la stimulation de la demande en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescentes et jeunes ; le renforcement de l’offre et la stimulation de la demande en matière  d’état civil .   

    Dynamiser les services d’état civil

Plus porté sur les naissances, le « Projet d’amélioration du système d’enregistrement de l’état civil (PASEC)  financé par l’UNICEF et mis en œuvre par EDUCO couvre la période du 1ER Juillet 2019 au 31 décembre 2020.C’est un nouveau projet qui laisse percevoir que la dynamisation des services d’Etat civil exige le renforcement des compétences humaines et matérielles.  C’est ainsi que l’ONG EDUCO  s’est lancé dans la recherche de financements  pour palier à ce problème de droit fondamental de l’enfant qu’est l’acte de naissance. PASEC touche l’ensemble de  la région du Nord avec un focus dans les districts  de Gourcy et de Thiou pour une durée de 18 mois.

Comprendre les deux projets et avoir un meilleur engagement des acteurs clés.

Lors de la remise de registres au centres secondaires du Yatenga

L’engagement de l’ONG EDUCO à faciliter l’acquisition des documents d’états civiles  à entendre le référent thématique de l’état civil , Issoufou  Ilboudo  s’est concrétisé par une dotation de registres de naissances  de décès et de mariages  , d’armoires, de chaises , des ordinateurs de bureau et des imprimantes .Il y a eu également le renforcement des  capacités des agents, des officiers d’état civil et officiers d’état civil délégués des centres principaux et secondaires d’état civil. Pour mieux affiner ses actions et atteindre ses objectifs, EDUCO a souligné la nécessité de résoudre certaines difficultés. Il s’agira de susciter la promptitude dans la remontée des données,  la complétude des données,  l’opérationnalisation des centres secondaires, la poursuite du renforcement des capacités des services d’état civil, l’organisation de sorties de supervisions des TGI et des maires, la formation des agents de santé à base communautaire.

           Une réelle implication des maires

EDUCO a honoré la nouvelle SG de région avant son départ

Cette  communication a permis  aux participants de mieux appréhender  les activités développées par EDUCO afférentes à l’état civil. De nombreuses zones d’ombres ont été levées et des contributions apportées dans le sens de mieux optimiser les différentes interventions. Pour le Haut –commissaire du Yatenga, Séni Kabou, cette action de EDUCO  est une immense opportunité exigeant l’implication de l’ensemble des acteurs. Elle a invité surtout les maires à s’impliquer et à faciliter  la mise en œuvre des activités.

Faso-nord.info   

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *