Cadre régional du dialogue du Nord : Les membres satisfaits des activités du PNDES.

La première session du Cadre Régional de Dialogue (CRD) de la région du Nord au titre de l’année 2021 s’est tenue le mardi 16 mars 2021 dans la salle de réunion de la direction régionale de l’Economie et de la Planification du Nord. Tenue sous la présidence du secrétaire général de la région du Nord, Kouka Jérémie Ouedraogo, représentant le gouverneur de cette région, le directeur régional de l’Economie et de la Planification du Nord   Sanousso Savadogo, a été le principal animateur de cette session.  Elle a eu pour objectif de faire le point sur les résultats obtenus par les collectivités territoriales dans la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) au cours de l’année 2020 et d’envisager des perspectives pour l’année 2021.

Les membres des différentes communes ont pu la mesure des activités que chacun a mené pour permettre l’atteinte des objectifs du PNDS

Dans le processus de la mise en œuvre du Plan National de Développement Economique et Social (PNDS), les collectivités territoriales sont mobilisées. C’est dans cette optique que les acteurs des différentes communes de la région du Nord se sont retrouvés ce mardi 16 mars 2021 pour évaluer leurs actions de l’année 2020 et voir les perspectives qui leur permettront de mieux réussir l’année 2021.  Afférente à la mise en œuvre du   PNDES, les Plans Communaux de Développement (PCD) et le Plan Régional de Développement (PRD) constituent des instruments clés. Cela se traduit par la réalisation des axes stratégiques.

              Promotion de la bonne gouvernance locale

Le présidium à la cérémonie d’ouverture de la première session du cadre régional du Dialogue ( CRD) de la région du Nord du Burkina Faso

Dans l’axe stratégique n°1, l’objectif est de promouvoir une bonne gouvernance locale à travers la décentralisation des administrations. Dans le souci d’atteindre l’objectif fixé, 132 activités avaient été programmées dont 101 réalisées, 15 en cours de réalisation et 16 n’ont pas été réalisées. Ce qui constitue un taux de réalisation physique de 80,01%, un taux de réalisation financière de 84,90%¨sur une prévision financière de 1 611 675 657 FCFA.

                  Développer le capital humain

Le directeur régional de l’économie et de la planification du Nord, Sanousso Savadogo a été le principal animateur de cette session

En ce qui concerne l’axe n°2, qui avait pour objectifs de promouvoir le développement du capital humain à travers l’amélioration des conditions de vie et de travail des populations de la région du Nord, 217 activités avaient été programmées parmi lesquelles 164 ont été effectives 27 en cours de réalisation et 26 non réalisées. Ce qui traduit une performance physique de 79,68% et un taux d’exécution financière de 66,36% sur une programmation financière de 4 971 552 596 FCFA.

               Secteurs porteurs pour l’économie et ses emplois

Le CRD regroupe également les différents haut-commissaires des 4 provinces de la région du Nord

Quant à l’axe stratégique n°3, il avait pour objectif de dynamiser les secteurs porteurs pour l’économie et les emplois. Avec 62 activités programmées, 38 ont été réalisées, 12 sont en cours de réalisation et 12 n’ont pas été réalisées. Ce qui traduit un enregistrement du taux d’exécution physique de 70,11% et un taux d’exécution financière de 73,85% sur une prévision financière qui était de 6 954 268 377 FCFA.

Dans la réalisation de ces axes stratégiques, quelques difficultés ont été rencontrées. Parmi ces difficultés on retient celle liée à la pandémie à COVID-19, la faible implication des bénéficiaires, des difficultés d’investissement, le retard dans le transfert des fonds par l’Etat, et l’insécurité dans certaines communes.

Selon le SG de la région du Nord , Jéremie Kouka Ouédraogo , le taux de réalisation est globalement satisfaisant

Plus de 78% de taux d’exécution physique générale

En dépit de ces problèmes, Monsieur Kouka Jérémie Ouedraogo, représentant du gouverneur exprime sa satisfaction. Pour lui, malgré la situation sécuritaire et sanitaire inquiétantes, le taux d’exécution physique générale qui est de 78,34% et du taux d’exécution financière de 72,42% constitue quand même un succès. 

Le forces de défense et de sécurité et les para- militaires sont membres du cadre régional du Dialogue

   Ainsi, des perspectives ont été envisagées en vue d’un meilleur résultat dans l’année 2021. Ces perspectives touchent les domaines sanitaires, sécuritaire, de la cohésion sociale, éducatif, et économique.

                                                                       Salo Gildas & Koara Archange

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *