Célébration régionale de la 162e journée de la femme au Nord : Elles vivent toujours les pires formes de violences

La commune de Gomponsom au Passoré a abrité la célébration régionale au Nord  de la 162e édition de la journée internationale de la femme. Placée sous le patronage de Hassane Sawadogo, gouverneur de la région , cette édition a été coparrainée par le maire de la commune de l’arrondissement 9 de Ouagadougou, Albert Bamogo et le maire de la commune de Arbollé Boureima Wendbé Ouédraogo . La coordination régionale des femmes du Nord,  Mme Sodré/Sangarba Djéneba ,1ere  adjointe au maire de la commune de Ouahigouya et la coordonnatrice provinciale des femmes du Passoré , Angéle Guigma étaient également les vedettes du jour.

Angèle Guigma , coordonnatrice provinciale des femmes du Passoré a dépeint un tableau sombre de la situation de la femme dans cette province . Elle indique que les centres d’accueil de Yako et de Bokin enregistre 528 pensionnaires victimes d’exclusion de 2009 à 2016. En 2018 , selon les chiffres de l’action sociale du Passoré , 22 personnes ont été victimes de rejet  dont 18 femmes et 4 hommes . 18 cas de mariages forcés ont été enregistrés au cours de la même année . Les statistiques illustrent 5 cas de mariages forcés entre 2016à 2018 . 97 cas de grossesses non désirées ont été répertoriés   entre 2016 et 2018. Au regard de ces chiffres , la coordonnatrice provinciale des femmes du Passoré et celle régionale pensent que  le  combat à mener de taille  afin de  voir l’épanouissement effective de l’autre moitié du ciel . « Aucun développement viable ne peut se réaliser de façon optimale sans la participation des femmes  » a prévenu la coordonnatrice régionale Mme Sodre/Sangarba Djnéba .

                       Desserrer les pesanteurs socio-culturels

Estimant qu’il faut dynamiser le combat pour une réelle émancipation de la gent féminine , les responsables des femmes ont sur le champ lancé un plaidoyer à l’endroit des autorités présentes à la cérémonie . Aux garants de la tradition ,elles leur ont demandé de  s’engager pleinement dans la protection des droits de la femme et de  travailler à desserrer les pesanteurs socioculturels. Les doléances des représentantes des femmes à l’endroit des autorités administratives , politiques et locales ont porté sur l’implantation  d’une unité de transformation pour permettre l’autonomisation des femmes du Passoré .

                    Deux motopompes offertes aux femmes

Les deux parrains ont dit avoir pris bonne des difficultés que rencontrent les femmes et de leurs sollicitudes pour en sortir . Le maire de Arbollé Boureima Wendbé Ouédraogo et celui de l’arrondissement 9 de Ouagadougou , Albert Bamogo ont promis de s’impliquer pour faciliter la réalisation des doléances soumises à l’occasion de cette célébration du 162eme  anniversaire . Celle -ci a été marquée par des activités sportives notamment une course cycliste féminine dont Fati Kinda et Kalizéta Dianda se sont classées respectivement 1ere et 2éme . Chacune d’elle a reçu un vélo offert par le député Mathieu Bebrigda Ouédraogo . Les femmes de la commune de Gomponsom actives dans la culture maraichère ont reçu deux motopompes . Dans cette province , le O8 mars de 2020 sera dans la  commune de Bagré.

Faso-nord.info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *