Centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli : Cet apport gigantesque présenté aux populations de la région du Nord

Inaugurée le 29 novembre 2017 , la centrale photovoltaïque érigée sur une superficie de 60 ha à 20km en banlieue – Ouest de Ouagadougou traduit la volonté de l’Etat burkinabé de reconquérir sa souveraineté énergétique à base du soleil. Une mission composée de cadres de la SONABEL , du projet de la centrale solaire de Zagtouli et de la Direction générale de la coopération a animé une conférence de presse à Ouahigouya le mardi 28 août 2018 pour souligner l’apport de ce gigantesque projet dans la fourniture  énergétique aux populations sur le territoire national .

 

« La centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli est une belle réussite pour le Burkina et pour la sous-région » clame le régisseur de devis-programme du projet de production solaire de Zagtouli , Marcellin Kouama. Le représentant de l’Union -Européenne renchérit à son tour dans un publi-reportage vidéo projeté au cours de la conférence de presse  » Cette centrale solaire fait la fierté des Burkinabé et de nous partenaires .

C’est la preuve   de la capacité des Burkinabé de se doter d’une initiative de grande envergure et dans les délais ». Cette satisfaction de l’ensemble des acteurs impliqués dans la mise en œuvre de ce projet  énergétique se base sur du solide . Les faits parlent d’eux-mêmes .  Cette centrale d’une capacité de 33 Mégawatt, financée à hauteur de 31 milliards de FCFA , soit une subvention de 16 milliards 400 millions de CFA de  l’Union européenne et un prêt de 14 milliards 760 millions de FCFA  de l’Agence Française du développement, entend combler 5% du besoin énergétique du pays . Sa production jugée moins coûteuse s’évalue au quart du prix de la ressource thermique pour la même quantité .  En claire , la Centrale solaire de Zagtouli, à entendre le chef de service du département de l’énergie renouvelable de la SONABEL Lamoussa Ouédraogo, injectera 56 Giga wattheure par an dans le circuit énergétique pour 660 000 personnes. Mieux, elle participera à la réduction de 26 tonnes de CO2 .

                                    400 emplois temporaires

Au titre des retombées , Lamoussa Ouédraogo indique que la construction de ce projet a donné de l’emploi temporaire  à 400 personnes majoritairement des villages de Zagtouli, Yimbi et Bonsa , situés dans la zone . A ce jour , il a été enregistré la création de 20 emplois permanents . Il a aussi relevé la dynamisation de l’activité économique dans les localités touchées par les activités de la construction de la centrale .

Et ce n’est pas tout. Les villages environnants bénéficieront de kits isolés pour  s’alimenter  en électricité . Les services publics de ces bourgades seront électrifiés dans les mois à venir . Toutes les dispositions, insiste le chef du département de l’énergie renouvelable à la SONABEL, sont prises   pour permettre le fonctionnement de cette centrale solaire à plein régime . En atteste la signature du contrat avec la société qui a piloté la construction pour travailler en complicité avec la SONABEL pendant deux ans .

Cet apport gigantesque dans le secteur de l’énergie

Selon les termes du contrat , la production de 56 mégawattheures devrait être effective à la fin de l’année . Actuellement , la production est de 40 GWH. Ce qui convainc Lamoussa Ouédraogo que la prévision sera atteinte  à l’heure du bilan . Cerise sur le gâteau, un troisième partenaire à savoir la banque européenne d’investissement qui avait trainé le pas vient en renfort avec un prêt de 15 milliards de FCFA . Cet apport permettra l’extension de la centrale de 17 mégawatt. En 2019 , la capacité de la centrale de Zagtouli passera de 33 à 50 mégawatheures .

                              

Une réduction du déficit énergétique au Burkina

Le directeur régional de la SONABEL du Nord Abdoulaye Zongo se veut précis   « Il n’a jamais été dit que   la centrale solaire de Zagtouli va absorber tous les problèmes de délestage au Burkina , mais elle contribuera à réduire le déficit . Pour que les populations ressentent la diminution des coûts, Il faut que d’autres centrales solaires viennent renforcer celles de Zagtouli », argumente-il .

Pour lui, le Burkina Faso s’est engagé dans la bonne dynamique pour reconquérir sa souveraineté énergétique et à moindre coût .  Le chemin est encore long. Important 45% de son énergie de l’extérieur , le Burkina couvre à peine 19% de son territoire en électricité . L’ambition des autorités est de faire du fort soleil qui se dégage du ciel une opportunité .

                            Une ambition d’exporter l’énergie solaire

Le directeur régional de la SONABEL du Nord informe que notre pays  dispose  d’un important gisement solaire de 5,5 kwh par m2 .  Une denrée dont l’exploitation  permettra  de booster le développement d’une manière générale. Sur papier , le gouvernement s’est fixé  l’objectif de fournir d’ici à 2020  plus de 100 MW d’énergie solaire sur le réseau, soit environ 30%de la production nationale du pays .

Au titre des annonces , il y a le plan solaire dénommé Yeelen pour une centrale de 20 Mgw à Ouagadougou, 10Mgw à Kaya et à Koudougou, etc. Une autre bonne  nouvelle , la réalisation en vue d’une autre centrale de 140MGW .  » La projection du Burkina est de produire une quantité suffisante d’énergie solaire pour sa propre consommation et pour ravitailler d’autres pays » réaffirme le régisseur de devis-programme du projet solaire de Zagtouli , Marcellin Kouama.

 

Faso-nord.info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *