Centre de formation aux métiers de DSF/Ouahigouya: La 8è promotion prête à voler de ses propres ailes

Le complexe éducatif Zoodo , sous l’impulsion de l’association Développement sans frontière (DSF)  a organisé le samedi 19 janvier 2019,  la cérémonie de sortie  des pensionnaires  de la 8è promotion  du centre des métiers . C’était en présence du directeur régional de la Jeunesse , de la Formation et de l’Insertion professionnelle , Soumaila Sana , des responsables de la direction provinciale de l’enseignement primaire, du coordonnateur de l’association DSF , Salifou Sodré  , des partenaires techniques et financiers ,  de l’équipe enseignante , des apprenants et bien d’autres invités .  

Après trois ans de formation et d’apprentissage, 31 élèves formés dans quatre filières  du centre des métiers du complexe éducatif zoodo à savoir la mécanique auto , l’électricité , la mécanique cyclomoteur  et la coupe -couture  sortent munis de rudiments nécessaires pour être à la disposition du marché de l’emploi. Ce sont 12 filles et 19 garçons qui se sont accordés les certificats de Qualification Professionnelle pour cette 8è promotion , soit 78% de taux de réussite . Comme pour magnifier l’excellence , les deux premiers de chaque filière ont  reçu chacun , un kit d’accompagnement. En plus de ces inscrits réguliers , le centre à entendre son directeur    a eu  l’honneur de former 16 jeunes sur  demande de la direction régionale de la Jeunesse , de la Formation et de l’insertion professionnelle .

              En droite ligne avec le programme présidentiel 

Qui mieux que le responsable de cette  direction  régionale , Soumaila Sana  pour apprécier la pertinence des activités de ce centre des métiers « La population de la région du nord est à majorité jeune et en manque de qualification professionnelle, ainsi toutes les initiatives comme celle de l’association Développement Sans Frontières qui concourent au renforcement du capital humain et à la formation professionnelle des jeunes est à saluer » apprécie -t-il  . Il relève également que l’initiative de ce centre des métiers s’inscrit en droite ligne des axes 2 et 3 du Programme national de développement économique et social (PNDES) , appelant à développer le capital humain et à dynamiser les secteurs porteurs de l’économie et des emplois.  Soumaila Sana atteste également que les filières apprises par  ces sortants   répondent aux attentes  de la population . Il est convaincu  que ces  nouveaux détenteurs de  certificats de qualification professionnelle se feront rapidement des places sur le marché de l’emploi .

                       S’installer à son propre compte

Toute fière , Nadège BALMA, une des lauréates dans la catégorie coupe-couture se montre  satisfaite de la formation. Bénéficiaire  d’un kit composé  d’une machine à coudre, d’un ciseau à couper et d’une attestation, elle se réjouie  de pouvoir s’installer rapidement afin de   mettre ses connaissances au bénéfice de la population. Le coordonnateur de l’association Développement sans Frontière Salifou Sodré  a aussi affiché une fierté bien légitime , d’avoir compris tôt que la formation professionnelle est une opportunité pour combattre le chômage des jeunes et lutter contre la pauvreté.  Le coordonnateur et son staff  se félicitent de mettre à la disponibilité du marché  de   l’emploi chaque année 30 à 50 mains habiles aux métiers pendant ces 10 dernières années. Des certifiés  des précédentes promotions sont actuellement de véritables entrepreneurs , toute chose qui encourage DSF à intensifier son initiative .

                La mécanique rurale ouvre ses portes

La preuve que DSF y croit réellement et est résolument engagée à dynamiser la formation aux métiers , c’est le lancement  du projet de la promotion de l’emploi des jeunes par la formation professionnelle dans la région du nord couplée  à  cette cérémonie de sortie de la 8éme promotion. Ce projet vise à promouvoir l’emploi pour les jeunes et par là booster leur  employabilité « si vous faites le constat, est qu’ au Burkina Faso la population est beaucoup plus jeune, et la problématique de cette jeunesse est énorme. L’une des difficultés de cette jeunesse est l’employabilité, quand vous n’avez pas d’emploi,  il est difficile d’être utile à soi-même et aux   autres » explique  Salifou  Sodré .

               Les apprenants admirables

Ce projet qui couvre la province du Yatenga sera piloté par DSF à travers son centre des métiers . Il accouchera d’une nouvelle filière à savoir la mécanique rurale . D’autres partenaires comme la direction régionale de la jeunesse , mais aussi des entreprises  logées dans la ville de Ouahigouya  travailleront en partenariat avec cette association  pour permettre l’atteinte des objectifs de ce nouveau projet . C’est un financement de la Wilde Ganzen Fondation qui permet la mise en route de ce projet. L’ association entretient toujours des liens solides avec son traditionnel partenaire la fondation Wol des pays -bas . La représentante de cette structure était bien présente  à cette cérémonie de sortie de la 8éme promotion . Les invités sont répartis avec une bonne impression de ces futures entrepreneurs où salariés ayant étalé  leur savoir faire  à travers un défilé. Les vedettes du jour ont  aussi  célébré leur réussite à travers des prestations musicales et de danses.

Faso nord info  

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *