CEP 2020 au Yatenga : Délocalisé à Ouahigouya, le centre de Barga promet de bons résultats

A l’instar des autres Circonscriptions d’éducation  du Burkina, les candidats de la commune de la Barga dans la province du Yatenga, région du Nord sont au starting-block  de la recherche du CEP. Malgré la menace sécuritaire qui a perturbé le fonctionnement de l’année scolaire dans la dite commune, ce matin du mardi 14 juillet 2020, le maire de la commune de Barga, Ousseni Nacanabo, le préfet du département, l’inspecteur chef de circonscription d’éducation de base de Barga ont procédé à l’ouverture  de la première enveloppe contenant  l’épreuve de la rédaction sur le site du centre délocalisé au secteur 11 de Ouahigouya.

Le maire de la commune de Barga

« Le centre de Barga qui devrait abriter les deux centres d’examen sur place dans la commune, vue l’insécurité est délocalisé dans la ville de Ouahigouya. Nous avons trouvé deux sites pour héberger les candidats et tenir l’examen » c’est en ces termes que le maire, Ousséni Nacanabo explique les dispositions prises pour permettre aux élèves de sa commune de prendre part à la session 2020 du certificat d’étude primaire. Barga, faut-il  le rappeler est la commune meurtrie au petit matin du 09 mars 2020 par la tuerie de 43 personnes. Cette situation a plombé sévèrement le système éducatif dans cette partie du Burkina qui était depuis hantée par l’hydre terroriste. Mais l’éducation étant un droit inaliénable pour les enfants, le personnel enseignant, malgré les risques évidents  encourus a pu achever les programmes d’enseignement.

Décrocher le premier diplôme scolaire de sa vie

Les candidats de la commune de Barga dans le Yatenga

Dans cette dynamique, les élèves des classes de CM2 de cette commune sont jugés capables de participer à la conquête du premier diplôme scolaire. Cependant, disons-le tout net,  au regard des risques énormes de regrouper plusieurs personnes en un lieu dans une commune déjà éprouvée, frise de la négligence. Voilà pourquoi, les premiers responsables de l’éducation et les décideurs locaux, toutes hiérarchies respectées ont convenu de décoloniser le centre de Barga à Ouahigouya pour permettre aux candidats de composer sereinement. « Les conditions dans lesquelles les candidats de notre commune compétissent cette année sont difficiles, mais nous n’avons pas le choix » confesse le maire de Barga. Pour lui, malgré tout, c’est un sentiment de joie qui l’anime étant donné que les apprenants auront la chance de composer comme les autres enfants du pays.

450 candidats à la quête du certificat d’études primaires

L’ouverture de l’enveloppe par les autorités de Barga

Ce sont des candidats déterminés à décrocher leur parchemin qui ont accueilli l’édile de la commune de Barga et sa délégation. Avant de prendre congé de ces candidats dévoués, Ousséni Nacanabo et sa suite ont souhaité que cette session de 2020 soit couronnée de réussite au profit de l’ensemble des acteurs. Rappelons que le centre de Barga présente 450 candidats toutes options confondues et la moisson promet d’être belle au regard de l’engouement des candidats et la détermination des enseignants au cours de l’année scolaire, foi du chef de la circonscription d’éducation de base de Barga, Moussa Ouédraogo.

Des effectifs en nette hausse au Yatenga malgré le contexte sécuritaire.   

Le Gouverneur de la région du Nord et les responsables de l »éducation

Au moment ou se déroule le lancement du CEP 2020 sur ce site déplacé de Barga, c’est le gouverneur de la région du Nord, Justin N Somé qui a procédé au lancement régional à l’école Bangrin 1 de Ouahigouya. L’autorité en compagnie des directeurs régionaux et provinciaux en charge de l’éducation, responsables de sécurité et défense a encouragé les candidats à rester sereins et composer dans le calme. Il a,  ensuite remercié l’ensemble des acteurs du monde de l’éducation, principalement les enseignants pour les efforts abattus au cours de cette année scolaire 2019-2020 marquée la maladie à Coronavirus occasionnant une suspension des activités pédagogiques.  Des 38 708 candidats,  soit 21 681 filles et 17 027 garçons que compte la région du Nord, la province du Yatenga avec ses 71 centres de composition compte 16 328 candidats repartis dans 25 jurys. Un chiffre qui est en nette hausse au Yatenga par rapport à l’année passée malgré le contexte sécuritaire difficile.        

Inamé K Norbert 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *