CERFI NORD : La cellule féminine à l’école de la promotion de la paix

Le  Cercle d’Etudes, de Recherches et de Formation Islamique(CERFI) du Nord a organisé un séminaire de formation à l’intention de sœurs du 27 au 30 décembre 2019. A Ouahigouya, c’est environ une centaine des militantes des cellules féminines des quatre provinces de la région du Nord qui ont pris  part à cette première édition. Sous la présidence de Adja Sodré née SangarbaDjénéba 1ére adjointe au maire de la commune de Ouahigouya , ce séminaire a porté le thème  «  Femme musulmane et promotion de la paix » que le séminaire a eu lieu.

 

 

 

 

« Amener les femmes musulmanes à s’engager pour la paix » tel est l’objectif fixé par le CERFI nord en initiant le séminaire régional de formation au profit de la cellule féminine du nord. C’est ainsi que les participantes ont été informées sur la perception de la paix en Islam.

Elles ont été aussi renseignées sur leur rôle dans  la quête et le maintien de la paix. Les attitudes en matière de sécurité, des questions de santé, des dons de sang et d’autres actions utiles dans la vie de la musulmane ont été développées au cours de cette rencontre. La présidente du comité d’organisation, madame LOMPO née ZERBO Salimata a affiché sa  satisfaction à l’issue du séminaire.  

L’engagement, l’assiduité et la qualité de la participation des 93 séminaristes selon elle  témoignent de  l’atteinte des objectifs de cette 1ère édition.  Elle a  remercié  tous ceux qui ont concouru à la ténue effective de l’activité. Tout en s’excusant pour d’éventuels manquements organisationnels, la présidente a traduit ses remerciements particuliers à la marraine.  Elle a invité les participantes à plus d’engagement et de  détermination pour relever les défis des prochaines éditions.

Un séminaire répondant aux attentes du moment

La Coordonnatrice régionale des cellules féminines du CERFI Nord, madame Sawadogo née SAYORE Halimata, a indiqué que le Burkina Faso traverse  un contexte d’instabilité marquée par l’incivisme, de violents conflits communautaires et une insécurité grandissante. Une situation qui compromet la paix et le vivre ensemble. C’est pourquoi,  la femme, la musulmane en particulier, s’intéresse à la promotion de la paix et s’y investisse pleinement en raison de son rôle primordial dans la société. Ce premier séminaire régional des Sœurs du nord répond à cela en  se penchant sur la situation sous le thème : « Femme musulmane et promotion de la paix».

Des activités et communications biens et diversifiées

Dans son mot, Madame Sawadogo a indiqué que les participantes ont été outillées sur les bonnes pratiques en matière de sécurité,  la femme musulmane et promotion de la paix, la communication non violente, le rôle de la femme dans la prévention de la radicalisation des enfants, TIC et sécurité, les cancers féminins, les notions pratiques de secourisme, le lavage mortuaire en islam et un don de sang .

Elle a souligné que les valeurs de paix et de spiritualité commencent dans les familles avant de s’étendre dans la société en général.  Les notions acquises lors de cette formation se convainc la présidente,  participent au renforcement de la vie spirituelle des  bénéficiaires. Une valeur que chacune mettra au service de sa famille et de  son entourage. Elle a terminé en se  réjouissant de la discipline et la qualité de la participation qui ont concouru à des résultats très satisfaisants au sortir du séminaire. 

Une marraine engagée à toujours accompagner les actions de paix 

La  marraine madame Adja Sodré née Sangarba Djénéba, première adjointe au maire de la commune de Ouahigouya,  présente à la cérémonie de  clôture, a d’abord témoigné sa reconnaissance à l’endroit de la coordination du CERFI Nord  pour le choix de sa modeste personne.  Et d’ajouter en ces termes: «J’interprète cet honneur qui m’a été ainsi accordée comme une invite à redoubler d’ardeur dans les actions de développement et de promotion de la paix ». Ce séminaire placé sous le thème « Femme musulmane et promotion de la paix» est un thème bien à propos au regard du contexte  actuel que connaît notre pays.

Et d’expliquer  que dans cette situation  d’insécurité, les femmes sont les plus vulnérables en témoignent le drame de Arbinda le 24 décembre 2019 avec 32 femmes victimes des attaques des hommes sans foi, ni loi.  C’est pourquoi selon elle, une telle initiative se veut  comme une réponse adéquate à la situation.

« Visiblement aucune question importante ne vous a échappé. Je trouve donc le menu du séminaire appréciable, complet et utile pour la famille et pour la nation à l’heure du terrorisme » a-t-elle déclaré. Tout en invitant le CERFI du Nord à la poursuite de telles actions incontournables aux questions de développement, de promotion de paix, la marraine s’est engagée à soutenir les éditions à venir.

 

Faso-nord.info 

 

 

 

 

 

 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *