Changement climatique : L’arbre, le remède de Songuitaba de Arbollé

L’association Songuitaba  des personnes handicapées (ASPH) de  Arbollé a conduit une opération de plantation  d’arbres le samedi 31 juillet 2021  au sein de son  siège à Arbollé, province du Passoré dans la région du Nord du Burkina Faso. Cette action a vu l’adhésion du Naba Koom , Rimbiga de Ramesson chef de Arbollé et des autorités municipales.

Des neemiers, des eucalyptus, des plants de moringa et d’arbres épineux, ce sont plusieurs espèces d’arbres qui ont été mises  sous terre au sein de la cour de l’association Songuitaba à l’occasion de cette opération de reboisement.

Action citoyenne dans le sens de limiter l’avancée du désert à en croire le président de l’association Bernard Sawadogo, il ajoute également que cette initiative traduit l’engagement de sa structure à répondre à  l’appel du président de faire du mois d’aout, le mois de l’arbre.

                                                 Donner l’exemple

Pour lui, le meilleur moyen  pour  faire comprendre à la population que le combat contre les changements climatiques passe par la protection de la nature et du couvert végétale, c’est de donner l’exemple. Cette campagne de reboisement confie-t-il  se veut une occasion pour sensibiliser la population sur l’importance du reboisement. « L’arbre est utile à la vie de l’homme, en préservant la nature, l’homme se protège lui-même » argumente –t-il.  

                               Si l’homme disparait, l’homme aussi disparait

Appréciant l’initiative de Songuitaba, le Naba Koom de Arbollé confie à son tour que la disparition de l’arbre entrainera  celle de  l’espèce humaine. Il a insisté sur la nécessité de protéger l’environnement qui nous entoure. Il plaide afin  que l’appel du président soit accompagné d’une forte campagne de sensibilisation dans le sens  d’amener les citoyens à  faire du reboisement une activité quotidienne.

                                   Besoin de formations

Présente à cette campagne de reboisement,  Blandine Ouédraogo  souhaite voir un accompagnement des autorités en termes de formations, d’appui en matériels, en un mot toutes sortes de motivation pouvant faciliter l’organisation des opérations de reboisement à grande échelle.  Venu à la tête d’une délégation, le maire de la commune de Arbollé, Boureima Wendbé Ouédraogo a couvert Bernard Sawadogo de mots d’encouragement sans manquer de traduire l’engagement du  conseil municipal à accompagner les activités de reboisement.

Le président de l’association Bernard Sawadogo a traduit ses remerciements aux autorités municipales et coutumières, à INADES formation à Bruno compaoré , à Bruno Compaoré chargé de mission au ministère de la femme et de l’Action humanitaire pour leur contribution à l’organisation de cette campagne de reboisement .

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *