Changements climatiques et désertification : La jeunesse du MPP Passoré plante utile  

image_pdfImprimerimage_printImprimer

 Les 4 et 5 août 2019, la jeunesse du Mouvement pour le Progrès du Peuple (MPP) du Passoré a organisé une série d’activités dont une séance de reboisement suivie d’échanges avec les militants et sympathisants de l’union provinciale. Eric Simplice Bonkoungou, président de l’union provinciale et membre du bureau national du parti et ses camarades ont voulu à leur manière contribuer à la lutte contre  les effets du changement climatique et de la désertification.

 

 

 

En réponse au décret  présidentiel, considérant le  mois août  comme  mois de l’arbre au Burkina Faso , la jeunesse MPP du Passoré a mis en terre plus de 280 plants de différentes espèces les 4 et 5 août  2019 dans la ville de Yako. Idée née des jeunes de la section résidant à Ouagadougou, avec sa tète Eric Simplice Bonkoungou et membre du bureau politique national du MPP, les fils et filles du Passoré veulent mieux œuvrer pour faire du chef lieu de la province « un Yako vert », mais aussi une façon  pour eux de lutter  contre les effets du changement climatique.

Un signal fort d’une jeunesse unie pour le développement 

Pour mieux planter utile, ce sont les abords de l’axe école Yako mixte et filles sis coté Ouest de la  mairie qui ont servi de site de reboisement en présence du ministre de l’agriculture, Salifou Ouédraogo et autorités provinciales. Environ 280 plants composés de manguiers, acacia, de moringa, de flamboyants et d’autres espèces ont été mis sous terre au grand bonheur de tous. Pour le ministre, l’initiative au-delà d’être utile, est louable pour la simple raison de voir que la jeunesse du Passoré s’est réunie comme un seul homme pour reverdir la ville de Yako. A l’entendre, c’est  un signal fort qui atteste que la jeunesse du Passoré réunie n’entend que le développement de la province.

L’arbre constitue un ciment

« L’arbre constitue un ciment. Il signifie la vie. Il ne suffit donc pas simplement de planter mais de mettre des mécanismes d’entretien pour qu’ils puissent vivre et donner des fruits à nos enfants », a lancé le ministre. Et à Eric Simplice Bonkoungou de renchérir en que  l’objectif recherché à travers cette initiative était non seulement de répondre à l’appel du président du Faso en lien de faire de ce mois d’août, le mois de l’arbre. Et d’ajouter que c’est aussi un instant propice d’échanges avec les camarades du parti pour un meilleur du MPP au Passoré. Revenant à la protection des 280 espèces plantées, jeunes du MPP Passoré  à travers leurs responsables  ont souligné que les mesures sont déjà prévues pour zéro perte en plants. C’est dans la  soirée que les échanges ont eu lieu afin de renforcer les assises du parti dans la province.

 

 Faso-nord.info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *