CHUR de Ouahigouya : stagiaires en médecine et le DG à couteaux tirés     

Les étudiants stagiaires en médecine au Centre hospitalier  universitaire régional  de Ouahigouya ont arrêté temporairement leurs activités ce mercredi 15 janvier 2020 pour réclamer leurs frais de stage du mois de décembre 2019 que l’administration tarde à les reverser.

 

 

Ce sont des étudiants, les mines serrées, complètement appauvris au sortir de ces fêtes de fin  d’années du mois de décembre 2019 qui se sont retrouvés devant la direction de l’administration hospitalière de Ouahigouya   pour manifester leur ras-le –bol. Pour un paiement  qui devrait s’effectuer  depuis fin décembre 2019, ils ne comprennent pas pourquoi, l’administration hospitalière du CHUR de Ouahigouya tarde à s’exécuter. Regroupés sous le hall du parking devant l’administration, c’est en ces lieux que le directeur général de l’hôpital est sorti s’entretenir avec les frondeurs.

   Retard de paiement

Accueillant mal cette attitude des frondeurs,  le DG au lieu   d’adopter un langage conciliant ou  réconfortant a fait le choix  de jouer à   l’intimidation. Georges Ouédraogo, étudiant stagiaire en 4ème année de médecine nous explique, « A chaque fin de mois, il y a une somme forfaitaire qui est  octroyé  aux étudiants stagiaires, mais depuis un bout de temps, les étudiants ont toujours rencontré des difficultés pour ce qui est de l’acquisition de ces frais notamment les questions de retard de paiement. Et le mouvement de ce matin c’est pour réclamer nos frais du mois de décembre. »

Nous sommes exaspérés

 A la question de savoir pourquoi un mouvement spontané alors qu’il existe des structures de défense des intérêts des étudiants notamment l’association Nationale des Etudiants Burkinabé (ANEB), Georges Ouédraogo  réplique « l’ANEB reste la seule structure qui défend vaillamment les intérêts des étudiants, mais nous sommes vraiment exaspérés  de la situation dans laquelle on se retrouve, d’où ce mouvement spontané. » Quant à l’attitude du Directeur Générale, l’étudiant en médecine se dit déçu «  rien de concret n’est sorti, à la limite ce sont des menaces qui nous  ont été proliférées » conclu-t-il. Mais l’étudiant se dit rassuré parce qu’à l’issue  de la rencontre avec le DG, ils ont pu toucher un autre membre de sa structure qui, quant à lui à promis que les dossiers sont en cours de traitement.

   L’arrêté interministériel est clair

En rappel,  l’arrêté interministériel N° 2010…..MS/MESSRS /MEF portant rémunération des stagiaires hospitaliers et stagiaires internés des Centres hospitaliers Universitaires du Burkina Faso stipule en son article 2 « Qu’une rémunération forfaitaire mensuelle est accordée aux stagiaires hospitaliers et aux stagiaires internés suivant : 3éme année de licence professionnelle en analyse biomédicale, 4éme, 5éme, 6éme, 7éme année de médecine .4éme, 5éme, 6éme année de pharmacie. »

L’article 4 précise les montants de rémunération ainsi qu’il suit

-20000 FCFA /mois pour les stagiaires de 3éme année de licence professionnelle en analyse biomédicale

-22500 CFA /mois pour les stagiaires de 4éme année et 5éme année de médecine et les stagiaires en 4éme année de pharmacie

– 25000 FCFA /mois pour les stagiaires de 6éme année en  médecine et les stagiaires de 5éme année en pharmacie ;

-57 .500fcfa pour les stagiaires internés en médecine et les stagiaires en 6éme année internés en pharmacie.

L’article 7 précise que « Les CHU d’accueil sont chargés du paiement mensuel des rémunérations sur la base des fiches de présences fournies par les chefs des services d’affectation des stagiaires ou leurs mandataires. ».

  Un CHUR que de nom

Voilà qui est claire, on ne comprend pas pourquoi le DG qui ne se  reproche pas de n’avoir    rempli son devoir  se permet d’intimider les étudiants qui sont bien dans leur droit. A force de vouloir cacher la vérité avec la main, on comprend pourquoi le CHUR de Ouahigouya peine à se débarrasser des maux comme le non fonctionnement actuellement de la radiologie, le service du laboratoire et les problèmes récurrents au bloc opératoire. Une situation bien dépeint par le quotidien l’observateur paalga dans son édition du 26 décembre à travers un dossier intitulé Centre hospitalier universitaire régional de Ouahigouya « Un grand corps malade ». 

Alceny Diallo/ Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *