Civisme en milieu scolaire à Ouahigouya :  CEFOC forme les délégués des lycées.

image_pdfImprimerimage_printImprimer

L’association Cercle d’étude et de formation civique (CEFOC) a organisé le samedi 23 novembre 2019, une formation à l’endroit des délégués des établissements d’enseignement du  secondaire de la ville de Ouahigouya.

 

L’incivisme ! un fléau qui prend des proportions inquiétantes dans notre pays. Le pire est que ce phénomène grandissant vient se greffer à d’autres difficultés compromettant la cohésion et le vivre ensemble. Le Cercle d’étude et de formation civique (CEFOC), fidèle à ses missions et à ses orientations organise depuis un certain temps des activités de sensibilisation en vue d’éradiquer le fléau et d’apporter sa touche à l’édification d’un Burkina meilleur.

Ces activités visent principalement la jeunesse de la commune de Ouahigouya. C’est dans cette logique et selon son plan d’action 2019 que CEFOC a tenu cet atelier de formation au profit des délégués d’établissements de la cité de Naba Kango sur le civisme et la réussite scolaire.

  Débats enrichissants

Quel impact du civisme sur une réussite scolaire ? ce fut la principale problématique développée au cours de ces échanges. Le facilitateur du jour, Raphael Ilboudo a débattu longuement   avec ses interlocuteurs  sur  toutes les facettes du civisme et ses corollaires. Etant élève quel comportement adopter afin d’avoir de meilleurs résultats scolaires ? Qu’entendons-nous par civisme ? quelle attitude adopter lorsqu’on se retrouve face à une situation de nature à détériorer le climat social, en déphasage avec les principes et valeurs de la société. Autant de questions que le facilitateur et les représentants des élèves dans les lycées de Ouahigouya se sont essayés à donner des réponses.

L’éducation par les paires

Parlant du choix du thème, le président du CEFOC, Rasmané Zoeteyandé explique sa pertinence« sans civisme il n’y a pas de réussite scolaire ». Pour lui , l’intérêt accordé par les élèves au thème, leur participation aux débats, certifient l’atteinte de l’objectif de cette formation. Il a invité chaque participant à être un exemple et un ambassadeur pour partager le bienfondé du civisme dans son établissement. Pour  Rasmané Zoeteyandé, l’attente du CEFOC est de voir les représentants des élèves inscrire la culture du civisme dans leurs programmes d’activités dans les établissements. L’éducation par les pairs est selon lui, la voie royale pour faire passer le message. CEFOC, promet-il ,  sera   au côté des délégués pour les accompagner   dans la quête d’une école respectueuse des valeurs de discipline, de réussite, de la bonne cohabitation, de la solidarité et du patriotisme.

« J’ai beaucoup appris »

Selon Sawadogo Rabiata en classe de 1ère A au lycée Municipal de Ouahigouya « c’est la première fois que je participe à une activité du CEFOC, j’ai beaucoup appris sur les notions de civisme, d’incivisme, de patriotisme, et le lien entre le civisme et la réussite scolaire. Je me servirai de ces connaissances pour sensibiliser également mes camarades à adopter de bons comportements gaz de meilleurs résultats scolaires.

»Ouarmé Amidou,  embouche la même trompette. « L’incivisme prend de l’ampleur, nous devons tout faire pour y remédier, pour réussir à l’école, un élève doit bien se comporter, c’est vraiment une chance pour moi d’avoir participé à cette activité du CEFOC ». Le premier responsable du CEFOC, Rasmané Zoeteyandé rappelle que cette formation est une action du plan d’action 2019 de sa structure, recevant un accompagnement du Laboratoire citoyennetés dans le cadre du programme d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne (DEPAC2) de la coopération Suisse au Burkina Faso.

Alceny Diallo ,  Faso-nord.info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *