Commémoration des 20 ans de l’assassinat de Norbert Zongo à Ouahigouya : Le printemps du journalisme d’investigation, l’un des grands héritages de l’homme.

Dans le cadre de la commémoration du 20e anniversaire de l’assassinat de Norbert ZONGO et de ses compagnons le Collectif provincial des organisations démocratiques de masse et partis politiques (CODMPP/Yatenga ) et la coalition provinciale de lutte contre la vie chère , la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC/Yatenga) a organisé  un grand panel sur le : Thème : « 20 ans de luttes contre l’impunité dans l’affaire Norbert ZONGO: acquis leçons et perspectives »

« 20 ans déjà !, justice des hommes, justice de la conscience, et la plus infaillible de toutes, la justice divine ! Hommage à toi papa, à Blaise Ilboudo, à Ernest, à Ablassé et à Flavien Nébié. Hommage aussi à toi Mamie Augustine, à André Tibiri, à Valian, à Justin Coulibaly ; Puissiez-vous de là ou vous êtes prier pour

nous »  écrivait Guy Zongo fils ainé  de Norbert Zongo sur sa page Facebook ce 13 décembre 2018.  Il a  rendu  hommage aussi à tous ceux qui ont lutté  pour dénoncer les auteurs de  ce crime crapuleux du dimanche 13 décembre 1998 sur la route de Sapouy . il a aussi salué la mémoire des intrépides combattants du collectif   qui ne sont plus de ce monde à l’image  du journaliste Justin Coulibaly du SYNATIC.

20 ans aprés , les vaillants membres du collectif  restent toujours attachés à leur quête  de justice pour le journaliste émérite et ses compagnons d’infortune. Leur volonté également est de faire en sorte que  le combat mené par Norbert Zongo soit connu et inspire la jeune génération. C’est pourquoi à Ouahigouya, la coordination provinciale du Collectif a organisé un grand panel à l’occasion de ce 20éme anniversaire. Le sous-thème1 : « Norbert ZONGO, un exemple de courage et de combativité» a été développé par M. Emile BAYALA, directeur régional de la communication et le deuxième  Sous-thème : « La contribution du collectif dans l’éveil des consciences au Burkina Faso » décrypté par Nébila BATIONO, Vice-président du MBDHP/YATENGA.

 Un espace de liberté et un devoir de combat continu.

Valentin Porgo, président du collectif/ yatenga déclare à titre introductif  « Le dossier Norbert Zongo  est à un niveau  de  lueur d’espoir  avec la position favorable de la justice française quant à  l’extradition du principal accusé, Fançois Compaoré. Aujourdh’ui il y a de quoi apprécier l’’éveil  des consciences des populations et cela est une réalité  grâce au collectif. » apprécie-t-il.  Pour le  directeur régional de la communication du Nord, Emile Bayala,  qui a connu Norbert Zongo, le monde de la presse a un devoir de redevabilité à l’endroit du défunt. Et de souligner que l’on assiste présentement à un printemps de journalisme d’investigation au Burkina, toute chose qui contribue fortement  à  la promotion  de  la bonne gouvernance et à la lutte contre la corruption.

Le combat magnifique du Collectif, Séguénégua un bel exemple d’engagement 

Né quelques jours après  l’assassinat du Journaliste d’investigation Norbert Zongo, le Collectif des Organisations Démocratiques de Masses et de Partis politiques (CODMPP), a engagé  des actions qui ont permis  de faire  bouger les lignes dans la lutte pour la paix et la liberté a laissé entendre Nébila Bationo .    Présent, sur le  lieu du drame le lundi 14 décembre 2008, le panéliste Bationo a dépeint les moments forts de la lutte du collectif afin d’apporter la lumière sur l’assassinat de Norbert Zongo et ses  compagnons.  Marches, meeting , commission d’enquêtes indépendante, institution du collège de sages , relecture de certains articles de la constitution , journée nationale du pardon , jugement du dossier David Ouédraogo , la mort du journaliste Norbert Zongo et la naissance du collectif des organisations de masse à entendre le conférencier  ont véritablement marqué l’histoire du pays des hommes intègres .  La province du Yatenga a aussi marqué de son empreinte ce combat contre l’assassinat crapuleux du journaliste d’investigation. Les actions de la sous-section du département de Seguenega a été cité en exemple. Un des précurseurs de cette lutte dans cette partie du Yatenga, Adama Ouédraogo exprime sa satisfaction de voir  la population toujours  mobilisée 20 ans durant  pour la quête de la justice et de la lutte contre l’impunité sur les crimes économique et de sang .  Nébila Bationo et Adama Sawadogo ont invité le public à rester déterminé et mobilisé  jusqu’au jugement du dossier Norbert Zongo  et surtout à pérenniser les acquis de cette lutte pour que plus jamais une telle barbarie ne s’enregistre pas au Burkina Faso. Le vice-président de la section du MBDHP/Yatenga a lancé un appel à la jeunesse afin qu’elle porte le flambeau de cette lutte noble.

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *