Commissariat de police de Yako : Un présumé escroc de plus 18 millions aux arrêts

La police du commissariat central de Yako a mis la main sur un présumé escroc originaire de ladite localité ce vendredi 13 avril 2019. D’un montant de 18 730 000 F CFA , les faits se sont déroulés à Port Boué en République de Côte d’Ivoire(RCI), mais grâce à la collaboration avec Interpol, cet homme de 36 ans est tombé dans les filets de la police en terre natal dans son village situé à environs 21 kilomètres de Yako. 

Ce vendredi 13 avril 2018, les éléments du commissariat central de police de la ville de Yako, ont mis la main sur un présumé auteur d’escroquerie. ASO,  âgé de 36 ans et originaire du village Silmiougou, localité située à une vingtaine de kilomètres est suspecté d’escroquerie de la somme  18.730.000F CFA à plus de 43 personnes.Cette pratique a été découverte suite à la dénonciation de son compatriote burkinabé. K . I, marchant de bétail burkinabè, originaire de Kongounsi dans le Bam et  résidant à Port Boué en République du Cote d’Ivoire à l’instar de 43 autres personnes victimes.  C’est grâce à la collaboration avec Interpol que son arrestation a été rendue possible dans son village natal pour de faits qui ont eu lieu en RCI.  Quel est le mode opératoire de ce jeune ?A.S.O se fait passer pour un cadre au port autonome d’Abidjan, 1e adjoint au Président de la Société GRAND MOULIN.  Il convainc ses cibles qu’il peut trouver du travail à celui qui le désire dans cette structure de part ses bonnes relations avec le patron. Pour mieux atteindre ses cibles, il fait intervenir d’autres personnes qui confirment ses déclarations. Mais, pour toute embauche, il faut obligatoirement remplir les conditions  suivantes : Fournir une demande écrite avec 2 000F CFA pour frais de dépôt du dossier ; -verser la somme de 257.000F CFA par personne lorsque la demande est accordée pour entrer en possession de ladite carte. L’autre cadeau empoisonnée de A S O est qu’il affirme aussi avoir des relations à l’occident et que grâce à ces relations, il reçoit des véhicules «  France-Au revoir » régulièrement en guise de cadeaux de la part de ce généreux ami.  Toute personne intéressée par ces bonnes affaires de véhicules doit simplement débourser une somme forfaitaire allant de 2 à 3 millions en échange de 4 ou 5 véhicules qu’il recevra dans un bref délai de l’occident. Toujours dans le même élan, il fait intervenir d’autres personnes qui confirment cette juteuse relation. Et c’est ainsi que les citoyens ayant les sens de «  bonnes affaires » tombent dans cet autre système d’escroquerie. Selon toujours nos informations, l’homme qui est entre les mains de la police  n’est pas à son premier forfait. Il a déjà fait l’objet de condamnation en 2007 à la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou(MACO). Pour l’instant, A S O médite sur son sort  à  la maison d’arrêt et de correction de Yako en attendant son procès. Dans cette escroquerie, c’est plus de 43 personnes qui ont été victimes de son butin qui s’élève à 18 730 000 F CFA. Cette situation interpelle la population à la vigilance, à la collaboration et à la dénonciation de toute action suspecte.

 

Faso-nord.info

 

 

 

 

 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *