Commune de Arbollé :De nouvelles infrastructures au profit du développement  

image_pdfImprimerimage_printImprimer

Le bilan des activités du conseil  municipal  de Arbollé, commune située dans la province du Passoré  s’est renforcé avec la réception provisoire d’une nouvelle école  construite dans le village de Dagho  et d’un magasin de stockage d’aliments à bétail érigé  au chef lieu de la commune. Les réceptions provisoires de ces nouvelles infrastructures ont eu lieu le lundi 14 Octobre 2019 en présence du maire, Boureima Wendbé Ouédraogo et ses collaborateurs, des représentants des bénéficiaires et du point focal du Programme de croissance  économique dans le secteur  agricole(PCESA).

 

 

 

 

  

L’infrastructure d’aliments pour bétail  construite au chef lieu de la commune occupe une superficie d’un demi-hectare. Son coup est estimé à 52 millions de F CFA.  Composée  d’un magasin de stockage  de 100 tonnes, elle dispose d’une guérite, de lavabos, de latrines, le tout clôturé.  L’entreprise  PINGO-WEND Global service SARL(PGS) s’est chargée  de la construction sur financement du programme de croissance économique dans le secteur agricole. Le maire de la commune Boureima Wendbé Ouédraogo a procédé à la réception provisoire de cette réalisation avec  une immense joie, convaincu qu’elle contribuera à renforcer le secteur d’élevage, activité économique phare de la localité.  C’est le conseil régional du Nord qui a facilité l’acquisition de ce financement au profit de la commune de Arbollé.

 Pour le représentant des bénéficiaires, Adama Ouédraogo, les autorités municipales, le conseil régional et le programme de croissance économique dans le secteur agricole  ont fait œuvre utile en finançant la construction  de cette infrastructure.  A l’entendre, l’alimentation  des animaux   constituait un casse-tête   pour les acteurs du secteur  de l’élevage d’où toute l’importance de cette réalisation  qui va leur permettre un ravitaillement à portée de main et de qualité. 

  Durabilité et rentabilisation

Le point focal du PCESA, Alban Michel Ouédraogo,  s’est réjoui de voir l’aboutissement  de cette initiative. Il a prêché  pour une meilleure  organisation  des acteurs pour garantir la durabilité  de l’infrastructure et sa meilleure rentabilisation.  Après la réception de l’infrastructure d’aliments  pour  bétail, la délégation  s’est dirigée  à Dagho village   situé à 40 km du chef lieu de la commune pour la réception d’une nouvelle école.  Là- bas, le calvaire  vécu  à travers l’occupation  des classes sous paillotes   a été résolu. C’est un financement  du Fonds de développement des collectivités territoriales qui a permis la construction de ce joyau. Les habitants  du village  ont multiplié les remerciements à l’endroit de la mairie et son partenaire. C’est un maire fier de voir  la concrétisation  de  certaines prévisions de son plan communal de développement   qui a célébré  avec les bénéficiaires    ce grand événement   qu’est la réception provisoire  de ce nouveau bâtiment de  3 classes .   Implication effective  des parents  à la vie de l’école et   à l’entretien des locaux, inscription massive des élèves  à l’école, ce sont   les conseils  qui ont été  prodigués au cours de cette  cérémonie de réception provisoire.

Faso nord info

 

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *