Commune de Kossouka : Des infrastructures educatives, un forage et des vivres offerts par le député Wendyélé

Kossouka, commune située à une soixantaine de km de Ouahigouya, capitale de la région du Nord était en fête ce mardi 28 juillet 2020. Chef du village, autorités locales et administratives et habitants de la commune sont massivement sortis pour accueillir et célébrer les œuvres de bienfaisance, du député Wendiyélé Sawadogo, natif de la localité.

La coupure du ruban symbolisant l’ouverture officielle du lycée

Un forage pour l’école de Napalgué, quartier de la ville de Kossouka, des vivres et des ballots de friperie pour les déplacés, inauguration d’un lycée privé pour faciliter l’accès des élèves au post-primaire et secondaire, le député Wendyélé Sawadogo a cassé sa tirelire pour résoudre certaines préoccupations de sa commune natale. L’école de Napalgué existant depuis une vingtaine d’années ne disposait pas d’un point d’eau. Selon l’enseignante, Mme Ilboudo /Somé Henriette, les enseignants et les parents d’élèves étaient régulièrement en conflits, car pour se procurer l’eau potable, il faut parcourir une distance de 2 km. Et les enseignants faisaient recours aux élèves pour cette corvée. Cela n’était pas du goût des parents. Cette situation perturbe également les cours dans les différentes classes, car il faut à chaque moment attendre les élèves chargés de servir l’eau aux enseignants.


Merci au député Wendiyelé Sawadogo

Le député Wendyélé Sawadogo remettant au préfet le document contenant les caractéristiques du forage


<< Je manque de mots pour apprécier l’importance du geste du député. C’est une action qui va non seulement améliorer nos conditions de vie à l’école et aussi participer au raffermissement des liens avec l’ensemble des acteurs. Vraiment merci au député Wendiyélé Sawadogo » assène l’enseignante. Le président des parents d’élèves, Siguia Seydou Ouédraogo pour sa part explique que l’acquisition de ce forage sécurise les élèves qui parcouraient de longues distances pour puiser l’eau des puits à grand-diamètres. Il fait aussi remarquer qu’en plus des premiers bénéficiaires, ce point d’eau profitera aux habitants des concessions voisines de l’école. A entendre le député Wendiyélé Sawadogo, c’est une somme d’environ 4 200 000F qu’il a déboursé pour la réalisation de ce forage. Mais pour lui, l’eau est d’une importance capitale au point qu’il faut l’acquérir à tout prix. « Sans eau, il n’y pas de vie » et il pense que le meilleur secours qu’on puisse apporter à l’espèce humaine, c’est de lui fournir d’abord l’eau.


10 tonnes de vivres pour les déplacés

Le député s’adressant à la population bénéficiaire


Après la remise du document contenant les prescriptions techniques du forage à l’autorité locale, le député Wendyélé a donné le premier coup de manivelle de la pompe sous les applaudissements nourris des femmes fortement mobilisées sur les lieux. Autres bénéficiaires de cette main secourable du député Wendyélé, les victimes de l’insécurité venues de Djibo, Arbinda, Tougmael, Namssiguia s’installer sur les terres de Kossouka. Ces déplacés, environ 3000 recensés par le service de l’action sociale ont reçu 7 tonnes de mil (sorgho), 3 tonnes de maïs et des ballots de friperie, le tout d’une valeur de 1 million 800 000 FCFA. Wendyélé a aussi traduit ses remerciements à une habitante de Ouagadougou, Maman deux Z qui a traduit sa solidarité à l’égard des déplacés en leur remettant des sacs remplis d’habits. Pour le député Wendyélé, ces déplacés n’ont pas demandé à vivre cette situation et personne n’est à l’abri de telles exactions. C’est pourquoi il estime que tout citoyen digne de ce pays doit agir dans le sens d’apaiser les cœurs et de soulager la souffrance des déplacés.


Circonscrire une éventuelle rupture

Les vivres et les ballots de friperie remis par l’honorable wendyélé aux déplacés


Le responsable en charge du service de l’action sociale, Bonaventure S Zoundi atteste que cette dotation arrive à point nommé. Il confie que le Programme Alimentaire mondiale qui ravitaille régulièrement les déplacés en vivres, ne s’est pas encore signalé. Cette offre du député se réjouit-il permettra de circonscrire une éventuelle rupture. Convaincu que l’éducation est la voie ultime qui permettra à la jeunesse de se réaliser, le député Wendiyélé Sawadogo en plus de ses nombreuses contributions de par le passé pour consolider l’assise du lycée public a jugé utile de construire un établissement privé.


Le lycée privé Challenge du député

Accroître l’offre éducative dans la commune de Kossouka


« Malgré l’existence d’un lycée public, le passage du primaire au post-primaire demeure toujours compliqué pour de nombreux élèves. Il y a aussi que de nombreux apprenants renvoyés du public ne savent plus où aller. J’ai été interpellé à plusieurs reprises sur cette situation et c’est pourquoi j’ai décidé de construire ce lycée privé avec l’espoir qu’il contribuera à augmenter la chance de nombreux enfants qui ont besoin de cadres pour construire leur avenir » a soutenu le député Wendyélé Sawadogo. Se prêtant à un exercice de redevabilité sur son mandat de député, Wendyelé a largement expliqué la dernière recommandation du rapport des députés, prônant le report des élections législatives. Il a soutenu que cette levée de boucliers ne se justifie pas car la recommandation querellée émane des populations des 5 régions où visiblement il sera difficile de parcourir les villages pour la campagne liée à l’élection des députés.


Se réconcilier ou périr

Grande mobilisation autour des actions du député


Wendyelé Sawadogo a aussi insisté sur la réconciliation et la cohésion sociale. En ces temps où le pays est éprouvé par l’insécurité et la maladie à coronavirus, soutient –il fermement, il faut véritablement une union sacrée de tous les fils du pays pour rétablir l’intégrité du territoire et renforcer le vivre ensemble. « Si on refuse la réconciliation et de se donner la main, nous courrons inexorablement vers le pire ».

Le chef du village de Kossouka, le premier adjoint au maire Hamidou Sawadogo, l’ancien maire Justin Sawadogo, le représentant des personnes déplacées, le préfet du département de Kossouka, Lassané Guigma ont multiplié les éloges à l’endroit du député Wendyélé tout en priant que Dieu lui donne les forces et les moyens à la hauteur de son élan de générosité et de son sens du partage .


Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *