Commune de Yako : 80 jeunes et femmes dans la valorisation des déchets solides

L’association Zoodo a procédé le vendredi 10 juillet 2020 au lancement des activités de son projet intitulé «  Projet d’Appui à la promotion de l’emploi vert au profit de 80 jeunes et femmes dans la commune de Yako à travers la gestion et la valorisation des déchets solides ». Ce projet résulte de l’appel à projet « Tuuma » mis en œuvre par la coopération autrichienne au Burkina Faso. Son lancement a été présidé par le 2éme adjoint au maire de la commune de Yako, Mamadou Kindo en présence du président de l’association Zoodo et de nombreux invités.

Collecte des déchets solides, transformation, production  fabrication, commercialisation d’objets, c’est à quoi s’occupera , l’association Zoodo à partir du « Projet d’appui à la promotion de l’emploi vert au profit de 80 jeunes et femmes dans la commune de Yako à travers la gestion et la valorisation des déchets solides ». Selon le président de l’association Zoodo, Benoit Ilboudo, ce projet permettra non seulement de débarrasser la ville de Yako de ses saletés, mais aussi de renforcer les capacités des jeunes et femmes afin  qu’ils se créer des emplois  par la transformation et la fabrication d’objets avec les déchets collectés. En claire, l’ambition de Zoodo est de susciter la création d’entrepreneurs  de l’économie verte capables de se nourrir et employer d’autres personnes tout en se mettant à l’avant-garde de la protection de l’environnement et du  cadre de vie sain. Pour réussir ce pari, Zoodo, offrira  une formation qualifiante aux jeunes et aux femmes bénéficiaires.

Eradiquer le fléau du sachet plastique

Monsieur Ilboudo Bénoit

Benoit Ilboudo fait remarquer que la prolifération des sachets plastiques  en plus d’appauvrir les sols se présente également comme un danger pour la vie humaine  et animale. Il est impératif selon lui que les décideurs locaux et les citoyens prennent conscience du danger et s’impliquent  dans la recherche des solutions pour son éradication. Il a plaidé à ce que l’ensemble des couches sociales du Passoré accompagne la mise en œuvre du nouveau projet de sa structure. A entendre le 2éme adjoint au maire de la commune de Yako, ce projet de gestion et de  valorisation des déchets  s’inscrit dans la vision de l’axe 2  du plan national de développement économique et social (PNDES)  dans son volet  du développement du capital humain. Il est convaincu que le développement des communes passe par la formation qualifiante des jeunes et des femmes. C’est pourquoi, il apprécie à sa juste valeur le lancement du projet « Tuuma » dans la ville de Yako.

Développer les compétences professionnelles

Le présidium lors du lancement du projet

Mamadou Kindo a traduit toute la disponibilité du conseil municipal à soutenir la mise en œuvre de ce projet de l’association Zoodo. Ce projet de gestion et de  valorisation des déchets solides a été retenu suite à l’appel à projet 2019 du projet « Tuuma », (travail) en langue française promue par l’Union européenne et la  coopération autrichienne au Burkina Faso. Les concepteurs de «  Tuuma » entendent développer les compétences professionnelles des jeunes et des femmes dans les régions rurales du Burkina Faso en les inculquant la culture entrepreneuriale. Tuuma qui finance plusieurs projets d’associations à l’image de celui de l’association Zoodo   et de communes   est exécutée dans 5 régions du Burkina Faso à savoir le Nord, la Boucle du Mouhoun, les Hauts –Bassins, les Cascades et la province du Soum dans la région du Sahel.

Contribuer à la stabilité régionale

Forte mobilisation des jeunes et femmes autour du projet « Tuuma »

Mentionne Benoit Ilboudo , le projet de promotion de l’emploi vert au profit de 80 jeunes et femmes de la commune de Yako à travers la gestion et la valorisation des déchets solides » participe à l’atteinte de l’objectif global du projet Tuuma « Contribuer à la stabilité régionale et à une meilleure gestion des migrations  en s’attaquant aux causes profondes d’instabilité , de déplacements forcés de populations et de migrations irrégulière » . Toute la philosophie de Tuuma est traduite à travers ce slogan «  Ensemble, accompagnons les jeunes et les femmes, fer de lance du développement dans l’entrepreneuriat et l’employabilité ». La mise en œuvre du projet « Tuuma » est piloté par une unité de coordination au niveau national et par des antennes au niveau régional. L’antenne  du nord est basée au siège du conseil régional du Nord à Ouahigouya.

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *