Concours d’entrepreneuriat agro-sylvo-pastoral des jeunes : DSF récompense les meilleures promotrices à Ouahigouya 

[bws_pdfprint]L’Association Développement sans Frontière (DSF a organisé un concours de meilleurs plans d’affaire au profit des filles et femmes bénéficiaires du Programme multi-acteur d’appui à l’entrepreneuriat Agro-sylo-pastoral des jeunes garçons et jeunes filles de la région du Nord. La cérémonie de remise des prix de ce concours a eu lieu le vendredi 27 décembre au siège de l’association au secteur 13 de Ouahigouya.  Ce programme multi-acteur  dont DSF  a reçu mandat du Cadre de concertation des ONG et associations actives en éducation de base au Burkina Faso (CCEB-BF) est financé par la coopération Autrichienne pour le développement.

 

 

 

 

Ce programme multi – acteurs d’appui à l’entrepreneuriat des jeunes  Agro-sylvo-pastoral des jeunes garçons et jeunes filles indique le chargé du projet, Coulibaly Lomboro  est le fruit d’un partenariat entre  le CCEB-BF et la coopération Autrichienne  pour le développement .Le CCEB-BF , précise-t-il met en œuvre ce programme à travers ses points focaux (DSF, APROVO , Tin-Tua, FDC) dans les régions de la Boucle du Mouhoun , du Centre-Sud , de l’Est et du Nord .  Au Nord, DSF conduit ce programme au bénéfice de 135 jeunes dont 53 filles et femmes dans les domaines de la production de l’oignon, du niébé, l’aviculture, (volaille locale) et l’embouche.

 Encourager les promotrices féminines  

« Les filles et femmes bénéficiaires de ce programme, évoluent dans toutes les filières retenues dans la région du Nord. DSF, à travers la mise en œuvre de ce PMA organise un concours de meilleurs plans d’affaires au bénéfice   de celles-ci afin de les encourager à l’excellence dans leurs activités » informe le chargé du projet Coulibaly Lomboro.  Le déroulement de ce concours s’est matérialisé par la mise en place d’un comité de sélection des dossiers. Ce comité devait retenir les 10 meilleurs plans d’affaires pour les prix, mais au regard de l’enveloppe affectée à ce concours, le comité à entendre son président a plaidé pour que  les dossiers à primer  passent de 10 à 11.

Mention spéciale à la commune de Tangaye

Dans l’ensemble, le comité a félicité l’ensemble des candidats  pour les efforts fournis dans l’élaboration des plans d’affaire. Une mention particulière a été adressée à la commune de Tangaye  qui a présenté plus de candidates .Au classement, les actrices de la filière  maraichage oignon se sont révélées plus ingénieuses : Kalizéta Savadogo et Aguiratou Zoromé de la commune de Tangaye  respectivement 1ere et 2éme avec une moyenne de18 ,50  repartent chacune   avec une motopompe, un pulvérisateur, des semences et de l’engrais. A la   filière niébé, la première place revient à Ouermé  Fatimata avec une moyenne de 17.50. Elle a bénéficié   de semences, de l’engrais, de l’insecticide et des sacs de conservation. Sawadogo Passekedé  de Ouahigouya avec une moyenne de 17.50 a eu droit à  une marmite et du soja et Belem Balguissa de Thiou avec une moyenne de15.50 a été récompensée  par  un table bancs de marmites et du niébé

     Des recommandations pour le  future

.Dans la filière embouche ovine elles sont deux. La première place revient à Sawadogo Zoenabou de Tougue-Mossi dans commune de Tangaye avec une moyenne de 17.50. Elle a été encouragée  avec un grillage, une brouette, des tourteaux, un bélier. Elle est secondée par Ouédraogo Ladifatou de Zogoré avec une moyenne de 14.50. Cette dernière  a bénéficié  d’une charrette à eau et de tourteaux. Au niveau de  la filière aviculture, Ouédraogo Safiatou du village de Samtenga, commune  de Ouahigouya avec une moyenne de14 et  Tondé Ladifatou du secteur 11 de la même ville repartent avec chacune une couveuse, du mais rouge, des coqs de race, des poules locales et poisson.

Le comité de sélection des dossiers composés de représentants des  structures déconcentrées de l’administration (agriculture, élevage, promotion de l’Entrepreneuriat des jeunes), de représentants des communes de Zogoré et Tangaye ,d’un représentant de la chambre régionale de l’agriculture du Nord et deux membres de DSF ont formulé des recommandations dans le sens d’améliorer les prochains concours .

    Une épreuve formatrice

Le coordinateur de DSF Salifou Sodré s’est montré très satisfait de la participation de la gente féminine et de l’ingéniosité qu’elles ont fait  preuve.  IL a salué le sens du professionnalisme du comité de sélection des dossiers.  Salifou Sodré a invité les lauréates à se servir du matériel reçu  pour bâtir chacune une grande entreprise  agricole. Il a fait comprendre que le partenaire a souhaité que les récompenses soient du matériel  qui servira   à augmenter la capacité de production des promotrices d’entreprise. Les bénéficiaires ont reconnu que l’épreuve endurée à ce concours les a forgés  en termes de réalisations de plan d’affaire. Elles promettent de dérouler leurs entreprises sur la base des documents qu’elles ont conçues à  l’occasion de ce concours

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *