Conseil communal de la jeunesse de Ouahigouya : Imprimer une nouvelle dynamique au profit des jeunes

   

Le Conseil Communal de la Jeunesse (CCJ-O) de Ouahigouya a initié une série d’activités, dénommée journée de promotion du dialogue et de cohésion entre les établissements de Ouahigouya le samedi 12 octobre 2020 à Ouahigouya. C’est en partenariat avec le Conseil Provincial de la Jeunesse du Yatenga et l’Association Monde Rural (AMR) que le nouveau bureau, conduit par Mamadou Ouédraogo a ouvert le bal de ses activités depuis son installation officielle le 10 octobre 2020.

Le tout 1er bureau du CCJ Ouahigouya compte apporter la touche à l’issue du mandat de 3 ans

« Action de Salubrité au sein du lycée Yadéga de Ouahigouya, conférence de presse, une série de communications pour une meilleure gestion de son cursus scolaire » tel est la 1ère recette en matière de développement du 1er nouveau bureau de CCJ-Ouahigouya , le samedi 12 octobre 2020. Mise en place 11 Septembre 2020, c’est le 3 octobre que le bureau a été officiellement installé. Selon le nouveau président du CCJ-Ouahigouya, Mamadou Ouédraogo , le nouveau bureau a été mis en place par consensus sur la base des associations de jeunesse qui sont légalement reconnus et membres du conseil national de la jeunesse. C’est pourquoi, il a tenu à féliciter les associations de jeunes qui sont déjà engagées dans cet élan tout en invitant les autres jeunes à se joindre au conseil communal dans le travail pour une jeunesse plus dynamique. Selon Mamadou Ouédraogo, la voix des jeunes ne compte pas trop dans les politiques de développement et c’est le lieu pour eux de savoir que leur destin est entre leurs mains d’où l’obligation de s’engager activement.  

Un programme axé sur les besoins réels de la jeunesse de la commune.

Mamadou Ouédraogo appelle toute la jeunesse de Ouahigouya à s’unir pour combattre les préjugés négatifs sur les jeunes à travers le travail sincère

Pour le nouveau président, le bureau qu’il conduit a voulu en marge de cette journée de dialogue rencontrer les hommes de médias pour présenter le tout 1er bureau du CCJ-Ouahigouya et aussi décliner ses ambitions. Très confiant de son équipe, Mamadou Ouédraogo compte durant les trois années de mandat imprimer une marque spéciale en matière de gestion des questions liées à la jeunesse dans la commune de Ouahigouya. « On a longtemps collé un mauvais visage à la jeunesse alors que c’est elle qui est le pilier de notre société. Nous comptons proposer des projets de développement et des soutiens des projets des jeunes tant au niveau du gouvernement que d’autres structures privées et ONG.

Les militaires, les enseignants, les agents de santé, tous se recrutent parmi les jeunes dixit Mamadou Ouédraogo. Avec une population burkinabè dont 75% ont moins de 35 ans, il est temps que les choses changent. Notre bureau va donc s’attaquer aux questions de l’emploi, de la formation structurante qui permettent de faire un suivi pour une vraie autonomisation. Le domaine de la santé ne sera pas en reste, car nous allons sensibiliser et mener d’autres actions allant dans le sens de la lutte contre la drogue, les maladies sexuellement transmissibles » a expliqué le porte-voix du CCJ-Ouahigouya.      

 Des changements, des innovations dans l’investissement, le changement des mentalités

Nos sœurs doivent se donner un autre visage au vue des comportements de certaines filles qui préfèrent la voie de la facilité

Visiblement très convaincu de la qualité des hommes qui composent son bureau, le nouveau bureau compte s’attaquer aux vrais changements par des innovations comme les investissements locaux dans le cinéma et la culture, les questions d’hygiènes et d’innovations dans les startups. Le président ira loin en ajoutant qu’il faut nécessairement révolutionner les outils de productions agricoles et maraichères. La vice-présidente du CCJ-Ouahigouya, YABAO SAFIATOU n’a pas été tendre avec la gente féminine de de la commune de Ouahigouya, qui a son avis a une mentalité rétrograde ou manque d’ambition réelle. « J’ai remarqué que les jeunes filles de Ouahigouya ne se battent pas comme il le faut. Elles sont nombreuses à se laisser emporter dans la facilité. Elles aiment les sorties de réjouissance avec des garçons au lieu de créer des initiatives de promotion d’emploi et de vie autonome. Nous les jeunes filles doivent plutôt, travailler pour se valoriser et mieux occuper des positions dignes dans la société » s’est-elle offusquée.

Compter sur ses propres moyens pour s’autonomiser

Ces jeunes qui sont déjà engagés dans l’entrepreneuriat appellent les autres à oser aussi

Pour être membre du CCJ-Ouahigouya, il faut être un groupe de jeunes âgés de 15 à 35 ans au plus et organisés en association et ayant adhéré au Conseil National de la Jeunesse. Ce nouveau bureau composé de jeunes évoluant dans la fonction publique, le secteur privé et élèves comptent faire bouger les lignes du développement dans la commune de Ouahigouya sur la base de cotisations, mais aussi et surtout des techniques de recherche de financements à travers des projets structurants. Pour cette première, le conseil, en plus de sa journée a tenu des communications avec les scolaires pour les initier au gout de l’apprentissage mais aussi des techniques d’apprentissage adaptées.

Drissa Wendbark  

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *