Conseil municipal de Gourcy : Les conseillers rejettent la gestion du compte administratif par vote

image_pdfImprimerimage_printImprimer

La session du conseil municipal de la commune de Gourcy   tenue ce lundi 18 Juin 2018 a connu une ambiance surchauffée . Les conseillers devraient d’abord  procéder  à l’adoption du compte administratif de gestion du maire avant de se pencher  à l’examen et à l’adoption du budget supplémentaire. Après la présentation du compte administratif par Mme le maire Kadidia Traoré/Ouédrago  et les différents commentaires , l’ordonnatrice du budget qu’elle est,   s’est retirée  pour laisser les conseillers voter librement.

Coup de tonnerre au décompte des voix, la majorité des conseillers se sont opposés à l’adoption du compte administratif  , sonnant du même coup la fin de la session . A la fin du vote,  ils ont simplement vidé la salle , avant le retour de  Mme le maire à la session  . Le 1er adjoint au maire qui dirigeait les débats en l’absence de la patronne ,  n’avait rien à faire que d’aller rentre compte de la tournure de la situation  . Il faut donc que Mme la mairesse , selon les dispositions du code général des collectivités territoriales convoque une autre session   pour soumettre encore sa gestion à l’appréciation de ses camarades . Mais avant le vote du compte administratif de gestion , Mme le maire de la commune , le directeur provincial de l’Education préscolaire , primaire et non formelle , le comptable de la mairie , et la personne chargée de la passation des marchés à la mairie de Gourcy ont défilé pour s’expliquer devant le conseil municipal du processus de la commande de la cantine scolaire et jusqu’à la  suspension de la préparation des denrées après le passage de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption. Informée d’une éventuelle  mauvaise qualité de l’huile de la cantine scolaire servie aux élèves de la commune de Gourcy,  l’ASCE y a fait un tour le 30 mai dernier pour faire un prélèvement pour une expertise. Depuis cette date , à Gourcy,  tous les regards sont tournés vers l’ASCE-LC , attendant les résultats de son expertise . Un fait est claire,  dans cette  l’histoire de la commande des denrées de la cantine scolaire dans la commune de Gourcy  , le marché de l’huile a été attribuée à une fille de la patronne du conseil municipal . En pareille circonstance , le conflit d’intérêt est manifeste , car Mme le maire est bien impliquée dans le processus de la passation et de la réception du marché .

Des vagues de turbulences au conseil municipal de Gourcy depuis l’année passée

Décidément les vagues de turbulences qui secouent le conseil municipal de Gourcy depuis l’année dernière continuent de plus belle. Dénonçant sa gestion opaque des affaires  , 7 2 conseillers avaient déposé à deux reprises des motions de défiance contre Mme le maire . A chaque fois , des hauts responsables du parti se sont interposés pour faire retirer les motions de défiance .  L’inspection technique des services du ministère de l’Administration  territoriale s’est invitée à Gourcy et à passer au peigne fin , la gestion de  Dame Kadidia Traoré . Ayant constaté des  anomalies ,  les inspecteurs  du ministère de l’administration territoriale ont formulé des recommandations à Mme le maire . Du coté de la mairie , on susurre que Mme le maire a gardé ses recommandations par  devers  elle ,  et continue d’en faire à sa tête . A certains endroits dans la cité de Naba-Yadéga  , on s’offusque contre la gestion obscure qui entoure la réhabilitation d’une  maternité. Alors que le budget communal a prévu la réhabilitation  de la dite   maternité à hauteur de 20 millions de FCFA  , la mairesse parle d’une contribution d’un orpailleur et évalue le cout total de la réhabilitation à 40 millions .Le hic est que la contribution de l’opérateur   économique en question , si contribution il y a eu n’a pas été versée  dans les circuits des dépenses de la commune comme le stipule les textes . Cette manière de faire ne permet    pas de donner une traçabilité claire des ressources de la commune et des dons et legs .

Autre reproche faite à Madame le maire Kadidia  Traoré 

Autre reproche faite à Madame le maire , son refus d’adresser une correspondance  à la ville française Olonne-sur-Mer pour permettre un déblocage d’une somme de 10 millions offerte par la mairie de la dite ville   pour la réhabilitation de la maison de la femme de Gourcy . C’est depuis le mois de Février  que la partie Olonnaise attend la correspondance de Mme le maire et jusqu’à présent  elle refuserait de se soumettre , on ne sait pour quelle raison   . Un comportement similaire   a  contribué   à refroidir les  liens , si ce n’est   la rupture du  partenariat entre des villes italiennes et Gourcy dans le cadre de la coopération décentralisée .

Peut-on parler du développement de la ville de Gourcy dans une telle ambiance?  

Espérons que le ton donné au cours de cette dernière session est un signal qui conduira les différentes parties à la table du dialogue . Ceux tapis dans l’ombre et qui se nourrissent de cette crise doivent se ressaisir  et prêcher pour le respect des règles de la gouvernance   et du code générale des collectivités territoriales. Sinon à l’heure du jugement chacun répondra de ses actes . Peut-on parler du développement de la ville de Gourcy dont une ambiance où la majorité des conseillers ne sont pas en odeur de sainteté  avec Mme le maire, les agents de la mairie faisant le service minimum , parce que ne voyant pas la correction de leurs indemnités , et  pire la cheville ouvrière qu’est le secrétaire générale et le maire  se boudant depuis belle lurette . il est temps de crever cette gangrène aux odeurs nauséabondes  qui polluent le vivre ensemble dans la commune de Gourcy .

Faso-nord.info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *