Conseil municipal de Yako : Le 1er adjoint au maire déposé en prison

Le 1er adjoint au maire de la commune de Yako, Ernest Sibiri Yelkouni  a été noyé dans cette affaire de la vente illicite de parcelles.

On se rappelle que le maire de la commune de Yako avait déposé une plainte pour usurpation de signature dans cette histoire de ventes illicites de parcelles avant de se raviser en retirant sa plainte suite à des pressions diverses exercées sur lui. Les juges ont décidé de poursuivre le dossier et entre temps le receveur des domaines de la mairie  et le président de la commission affaires générales au sein du bureau du conseil ont été alpagués et écroués à la maison d’arrêt et de correction de Yako (MACY). Le bruit a couru que le 1er adjoint au maire était au centre de l’affaire, mais étant officier de police judiciaire, une procédure devrait être enclenchée à son encontre pour permettre son arrestation.

L’incriminé se débattait comme il pouvait pour se tirer d’affaire, mais malheureusement ses efforts ont été vains. Il a fini par être déposé à la maison d’arrêt et de correction de Yako ce lundi 17 mai 2021 et pourrait être transféré à la maison d’arrêt et de correction de Ouahigouya les jours qui suivent .  Il se susurre que derrière ce deal qui a  amené les 03 cadres de la mairie en prison se cache d’autres dossiers très puants. Décidément certains élus locaux  dans la province du Passoré usent de leurs titres pour s’enrichir illicitement. En témoigne l’arrestation du 1er adjoint au maire de Arbollé au cours du dernier trimestre de l’année 2020. Ces emprisonnements  sonnent comme un avertissement aux autres qui veulent faire de leurs communes des cavernes d’Ali Baba.

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *